L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au service de Sa Majesté

Aller en bas 
AuteurMessage
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 37

MessageSujet: Au service de Sa Majesté   Mar 8 Juin - 16:54

- Dieu se rappellera de votre généreux geste mon enfant!

Aramis baisa trés pieusement la main que l'Evéque lui tendit. Bien sur que Dieu s'en rapellerait! Ou plutôt son représentant en la personne de ce "saint-homme". Il savait aussi que la somme importante qu'il venait de donner pour les orphelins français ne parviendrait pas à leur destinataire. Le mousquetaire était suffisament renseigné et point assez saut pour l'ignorer. Le clergé était puissant corrompu, s'enrichissait ? Bien sur. Mais à présent il verrait en Aramis un soutient financier non négligeable et le soliciterait. Ainsi le mousquetaire venait de mettre un pieds dans ce monde trés fermé. A trente-deux ans et bien qu'il soit encore jeune Aramis prévoyait pour le futur. Sa carriére de mousquetaire si brillante soit-elle s'arrêterait le jour où il n'aurait plus la foie et le physique nécessaire pour l'assurer. Et avec toutes les aventures qu'il avait vécu avec ces compagnons, les contre-coup dés missions il savait que ce jour arriverait. Mais il ne pouvait pas, ne pouvait plus demeurer étranger au sort de la France. Pas aprés tous ces sacrifices. Et une place au sein de l'église lui assurerait une position intéressante. De là il pourrait continuer à protéger son roi. Lorsqu'il sortit de l'église sont messager lui remit un pli. Une convocation immédiate de Sa Majesté. Ni une, ni deux et avec son agilité coutumiére, le mousquetaire sauta sur son fidéle destrier et prit la direction de Versailles à vive allure. Arrivé à destination il sauta au bas de son cheval sans même prendre le temps de le stopper. Le malheureux écuyer du se charger lui même d'arrêter l'animal et de le réceptionner.

Détendu et le teint rosie par le grand air qu'il venait de prendre, Aramis harpenta les couloirs immenses aux riches décorations, souriant, saluant des connaissances. Lorsqu'il parvint dans l'atni-chambre du roi il fut reçu par Alexandre Bontemps qui partit prévenir Sa Majesté que le Mousquetaire Aramis était là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 33
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Au service de Sa Majesté   Mer 9 Juin - 10:22

* Louis venait de terminé une réunion avec Colbert. Cette dernière avait d’ailleurs été assez mouvementée. Colbert lui reprochait d’organiser des fêtes trop coûteuse et de ne pas faire suffisamment attention avec l’argent de l’état. Mais Louis voulait divertir la Cour. Certes, il le faisait plus que d’habitude et organisait des fêtes plus somptueuses donc plus coûteuses. Mais Louis le faisait exprès. Il ne voulait pas que les courtisans pensent à cette terrible affaire des poisons. Et le seul moyen de mettre tout ça de côté c’était justement de leur changées les idées. Il ne voulait pas le reconnaître mais lui aussi en avait besoin. Jusque là, tout se passait bien, l’empoisonneur ou l’empoisonneuse avait cessé de frapper. Mais le calme ne dura pas. Et une personne fut touchée. Pas n’importe qu’elle personne, il s’agissait là de la Favorite du Roy. Cette pauvre Madame de Montespan qui n’avait rien demandé personne. Pourquoi elle ? Qui a fait ça et surtout pour quelle raison ? A Versailles la jalousie est un sentiment qui se trouve très présent. Surtout entre les dames de la cour. Il fallait absolument que tout ceci cesse. Louis avait fait convoquer Alban mais malgré toute la meilleure volonté de ce dernier, l’enquête n’avançait pas. Aucun coupable et aucun suspect n’ont été trouvé. *

* Louis décida donc de convoquer Aramis. Il savait que ce dernier était fidele à sa personne. Tout ce que Louis lui avait demandé jusque là, avait toujours été comblé. Il n’avait peut être que 32 ans, mais il possède un très grand courage et une immense ambition. Toutes les qualités que Louis apprécie chez un homme. Il l’avait donc fait convoquer dans son bureau. Il l’attendait les bras derrière le dos le regard plongé dans les jardins. Ces derniers étaient plutôt désert. Les courtisans commençaient à avoir peur de se fréquenter entre eux. On ne sais jamais si votre voisin vous empoisonne en vous serrant la main ou en vous faisant sentir une fleur. Chaque petit geste du quotidien devenait dangereux. Louis regardait Versailles mourir, victime aussi d’empoisonnement. La plus grande fierté de France était en train de s’effondré. Non, Louis ne pouvait pas le tolérer. Il fallait que la situation change et vite. Le Souverain commençait même à en perdre l’appétit. Un serviteur entra avec un plateau qu’il posa sur le bureau. Louis ne le calcula même pas. L’odeur qui provenait de la volaille qui était posée sur le plateau ne lui faisait même pas envie. Et si le plat était empoisonné? Louis avait un gouteur mais on ne sait jamais. Il ne faisait plus confiance à qui que ce soit. Car s le gouteur et l’empoisonneur, il pourrait le tuer très facilement. Bontemps entra et lui annonça l’arrivée d’Aramis. Louis resta fasse à sa fenêtre.*


- Faîtes le entrer Bontemps.

* Bontemps s’inclina et alla chercher le mousquetaire. Il lui dit que ce dernier pouvait entrer puis il disposa.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Au service de Sa Majesté   Jeu 10 Juin - 13:02

Face à un tableau représentant une marquise quelconque Aramis inclina légérement la tête sur le coté, puis de l'autre. Incroyable! Il avait l'impression que le regard de la dame le suivait. Un chef d'oeuvre peint par un artiste de talent! Le mousquetaire ôta son gant de cuir et effleura la peinture appréciant de sentir sous sa main la texture comme autant de grains de peau. Aramis avait toujours était un amoureux du beau et de l'art.

Sentant un léger courrant d'air dans la nuque signifiant que le premier valet du roi ouvrait la porte il rechaussa son gant et se retourna. Alexandre Bontemps l'informa qu'il pouvait se présenter au souverain, que celui-ci l'attendait. Lorsque le jeune homme entra il vit le roi qui lui tournait le dos, contemplant ses jardins. Aramis s'attarda sur la silhouette de ce roi pour lequel il donnait chaque jour sans compter. Il l'avait presque vu naître et avait assister à ses premiers pas. La conception de cet enfant était le résultat d'une mise en scéne pour réconcilier le roi et la reine-mére à laquelle il avait participer. Voir ce beau et fier jeune homme le remplissait de fiéreté. Mais pour rien au monde il ne l'aurait avoué tout haut et en étant pleinement conscient. Les régles de courtoisie; l'étiquette étaient trés strictes. Dans ce cas de figure un courtisan aurait du attendre plongé dans une révérence que le souverain daigne pronnoncer les premiers mots.

Mais dans le cas de ses gens d'armes le roi exigeait de la discipline et de l'efficacité. La perte de temps était mal considérée. Poing droit croisé sur la poitrine Aramis s'inclina et pronnonça la formule habituelle.


- Sire, vous m'avez fait demander ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 33
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Au service de Sa Majesté   Ven 11 Juin - 19:10

* Louis resta encore fasse à la fenêtre à contempler ses jardins tout en attendant qu’Aramis entre dans la pièce. Il ne voyait toujours personnes, à part les jardiniers qui prenaient soin des plantes et de tout le reste. Louis entendit le pas d’Aramis qu’il reconnut tout de suite. Lorsque ce dernier parla, Louis se retourna afin de lui faire fasse. Aramis avait l’œil qui pétillait. Il était vraiment passionné par ce qu’il faisait et Louis le savait. Il alla s’assoir sur son fauteuil. Il était épuisé moralement. Physiquement, il ne le montrait pas. Il ne fallait pas qu’un Souverain soit faible et encore moins devant les personnes qui l’entoure. *

- Oui je vous ai fait demander Aramis. Il se trouve que j’ai besoin de vos services. Asseyez vous.

* En règle général, il était rare que Louis demande à ses hôtes de s’assoir. Il le faisait uniquement lorsque l’entretient allait durer de manière plus que certaine. Il fallait absolument que l’on trouve quelqu’un à arrêter ou un suspect à interroger. Louis en avait assez de cette affaire qui ne voulait pas s’en aller. Il fallait y mettre un terme avant que quelqu’un d’autre ne se fasse tuer. Il avait déjà appeler Alban à la rescousse, mais malgré toute son ambition, ce dernier ne lui avait apporter aucun résultat. Tous les espoirs qu’il restait à Louis, était donc fondé sur Aramis et ses hommes.*

- Je ne vous cache pas que l’heure est grave Aramis. Notre empoisonneur ou empoisonneuse a encore frapper. Je veux que cela cesse et c’est pour cette raison que j’ai fait appel à vous. Vous avez toute ma confiance et je sais que vous m’êtes dévouer. J’exige que l’on attrape la ou les personnes qui sèment la terreur dans l’enceinte du château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Au service de Sa Majesté   Lun 14 Juin - 17:45

- Je ne vous cache pas que l’heure est grave Aramis. Notre empoisonneur ou empoisonneuse a encore frapper. Je veux que cela cesse et c’est pour cette raison que j’ai fait appel à vous. Vous avez toute ma confiance et je sais que vous m’êtes dévouer. J’exige que l’on attrape la ou les personnes qui sèment la terreur dans l’enceinte du château.

Aramis leva un sooucil un peu sceptique. Sa Majesté voulait que cela cesse "tout simplement". La chose était bien complexe pourtant. Mais Aramis ne refusait jamais de relever aucun défit surtout lorsqu'ils avaient une si grande importance. A dire vrai cette nouvelle mission le réjouissait. Une belle et grande enquête à mener . Voilà qui faisait le bonnheur de tout mousquetaire digne de ce nom!

- Je vais m'y employer au mieux Sire.

Ne jamais s'avancer sur les résultats, ne pas faire de fausses promesses. Louis l'ayant invité à s'asseoir, Aramis comprit que leur entretien serait long et qu'il pouvait demander des renseignements au roi autant qu'il en avait besoin.

- Nous avons entendu parler de l'empoisonnement sur Madame de Montespan. Toutefois nos ordres sont de nous concentrer sur votre protection Majesté. Aussi peu d'échos nous sont parvenus sur cette affaire de poisons. A peine quelques bribes.

Indirectement Aramis invitait le souverain à lui confier tout ce qu'il savait à ce propos, tout ce qui pourrait aider à démasquer le ou les criminels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 33
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Au service de Sa Majesté   Mer 16 Juin - 10:44

- Je ne peux pas vous donner d’information que je ne possède pas Aramis. Lorsque Madame de Montespan a été victime de cette empoisonnement, j’ai fait interroger toutes les personnes qui l’ont fréquentée les dernières vingt quatre heure. Mais rien. Personne n’a rien vu et personne n’a rien fait.

* Si Louis avait été dans un état normal, il aurait envoyé paitre Aramis sans le moindre scrupule. Lui disant qu’il n’avait absolument pas à se justifier auprès de lui. Mais l’heure était grave, et il se confiait et disait ce qu’il savait sans s’en rendre compte. Toutefois nos ordres sont de nous concentrer sur votre protection. Mais pour le moment Louis s’en fichait complètement de sa protection ! On était en train de tenter de tuer des personnes de son entourage qui lui était cher. Il tenta de réfléchir de qui tout ceci pouvait bien parvenir. Mais rien ne lui vint à l’esprit. Même pas un visage, même pas un nom, rien du tout.*

- Pour le moment ma protection m’importe peu. Je m’inquiète bien plus pour les personnes qui me sont cher. Et ce même si je dois sacrifier ma protection. Je veux que vous et vos hommes fassiez des tours de garde en vous répartissant dans tout le château de jour comme de nuit. Ouvrez l’œil et ne négligez aucun détail.

* Ce qu’il demandait été quand même difficile. Comment pouvez t on surveiller les courtisans et enquêter en même temps ? Mais ça n’était pas le problème de Louis. Lui tout ce qu’il voulait été que cette affaire cesse au plus vite. La théorie et plus facile que la pratique et jusque là ça n’a rien donné.*

- Je vous laisse libre de faire comme bon vous semble. Je veux des résultats Aramis, et vite.

* Versailles était en train de mourir. Les courtisans ne sortaient plus de chez eux. Ils venaient de moins en moins nombreux aux fêtes que Louis faisait organisé. Ils avaient trop peur que cette fête soit la dernière qu’ils verraient vivant. Même les ambassadeurs étrangers déclinaient les invitations du Roi. Tout ceci commençait vraiment à prendre des proportions dramatique.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Au service de Sa Majesté   Mer 16 Juin - 13:42

Le roi ne savait rien! Ou plutôt ne croyait rien savoir. Telle fut la triste conclusion d'Aramis qui tâta son absence de barbe en signe de réflexion. L'impatience et le manque de coopération du roi aurait pu faire perdre contenance à n'importe qui mais Aramis était trop dans le sujet pour en tenir compte. Dans une affaire comme celle-ci les caprices n'avaient pas leur place.

- Justement Sire on s'attaque aux personnes qui vous sont chéres pour vous atteindre. Puisqu'on ne peut pas vous frapper directement. Et cela fonctionne. Les personnes qui sont derriére cette affaire sont loin d'être sauttes et vont faire leur possible pour faire tomber d'autre têtes à la place des leurs.

C'était donc bien de la protection du roi dont il s'agissait. Même si ce dernier ne voulait pas l'admettre. L'ennui c'est que Louis le quatorziéme avait un bon nombre d'ennemis. Aramis avait besoin d'en savoir plus. Le roi savait forcément comment cela c'était passé avec Madame de Montespan et les autres, il avait du faire analyser ce poison, tenir le compte de qui avait été touché, qui avait réagi en premier. Et une foule d'autres détails qui reliés les uns aux autres étaient trés précieux. Mais le roi ne voulait pas parler, le roi faisait son caprice. Ne souhaitant pas perdre d'avantage de temps, Aramis inclina légérement la tête

- A votre guise sire. Toutefois en l'absence de nombreux éleménts ce sera fastidieux et long. Puis-je disposer ?

Aramis repensa à l'idée du jeune souverain : les tours de garde. On ne pouvait guére en faire d'avantage que ce qui était en place. Et quand bien même cela ne permettrait pas d'attrapper les fauteurs de trouble qui se tiendrait à l'écart le temps que l'attention se relâche puis frapperait plus fort ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 33
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Au service de Sa Majesté   Mar 29 Juin - 10:24

* Le raisonnement d’Aramis était tout à fait logique. La personne ou les personnes qui provoquaient ces morts, ferait tout et n’importe quoi pour accuser un pauvre innocent afin de s’en tirer et de pouvoir tenter de tuer le Roi. Pour le moment, le stratagème fonctionnait très bien. Ils n’avaient aucun suspect et pas la moindre piste. Cette affaire allait donc se montrer plus compliquée que prévu. Ils avaient apparemment à faire à des
professionnels. *


- Oui je n’en doute absolument pas. Ils veulent nous mettre sur des fausses pistes afin de pouvoir s’en tirer à bon compte. Mais je ne peux pas tolérer cela. La cour est totalement traumatisée par tous ces évènements. Versailles et lui aussi en train de mourir. Il est hors de question de rester sans réagir.

* Oui le Roi était capricieux. Il l’avait toujours été d’ailleurs. Cela n’était pas une nouvelle. Il voulait qu’Aramis fasse avancer les choses. Mais comment faire si il ne lui donnait pas les éléments dont il avait besoin ? Il décida quand même de lui dire ce qui savait. Même si tout ceci était vague. *

- Le poison utilisé est créé à base de plantes. Il est inodore et incolore. La fille de la Comtesse de Soison à été touchée en premier. Nous n’avons rien trouver du tout. Il y a eu ensuite la Reine. Sa journée s’était passée tout à fait normalement et aucune nouvelle personne ne fit apparition dans son entourage. Elle ne reçut aucun présent qu’elle aurait pu manger ou boire. Ensuite, il y eu Madame de Montespan. Mais même procéder. Nous n’avons aucune piste.

* Il regarda Aramis. Tous ses espoirs était fondé sur le mousquetaire. Même si ce dernier ne voulait pas le reconnaître. *

- Oui vous pouvez disposer. Mais je souhaite des rapports régulier de votre part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 37

MessageSujet: Re: Au service de Sa Majesté   Lun 5 Juil - 21:24

Aramis ne perdait pas une miette de ce que lui révélait le roi. Son esprit bouillonait à la recherche d'un plan. Soisson, la reine, Motespan des plantes...Il tournait cela dans tous les sens oubliant de disposer. Aramis n'y pouvait rien, il était amoureux de son métiers. Et si le mopusquetaire ne réussissait pas il aurait au moins essayé.

- Sire notre empoisonneur ne s'attaque qu'aux femmes...

Car elles étaient les plus faibles, les plus nombreuses, les plus accessibles ou simplement parcequ'elles pouvaient influencer le roi ?

- Alors je pense qu'il faudrait servir un leurre à notre empoisoneur.

Mais pas n'importe lequel...un leurre de qualité et le plus crédible possible. Mais cela n'allait pas être simple. Le plus dur allait d'être de convaincre le souverain

- J'ai entendu parler de l'arrivée à la cour de la Comtesse de Peyrac. On la dit d'une beauté rare et d'un caractére trés affirmé. Elle a su passer un grand nombre d'épreuves avec succés. Elle aurait toutes les qualités nécessaires pour nous aider Sire

Et notamment celle de plaire au roi. Qui disait plaire au roi disait cible.

- En échange nous assurerions sa protection et pourrions lui offrir notre aide pour retrouver son mari. En paralléle je peux m'occuper de faire le tour des herboristes et de faire surveiller leurs sources : la forêt.

Aramis avait besoin de l'approbation et des ordres de son roi pour mettre cela à exécution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au service de Sa Majesté   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au service de Sa Majesté
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» petit service
» So-Service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Le château de Versailles: les intérieurs :: Les appartements Royaux :: Bureau du Roi-
Sauter vers: