L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Besoin de parler

Aller en bas 
AuteurMessage
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 33
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Besoin de parler   Mar 8 Juin - 1:17

Dire que les temps étaient durs était un euphémisme. Depuis que la Cour était revenue à Versailles, les empoisonnements avaient repris. Pourtant, il y avait eu une accalmie lors du séjour à Saint-Germain. Tout n’avait été que festivités, sorties et amusements, le Roy et ses sujets pensaient avoir été débarrassés du fléau des poisons. Que nenni ! Athénaïs en avait eu la triste démonstration la veille au soir. Après une journée des plus normales chez la Reine, elle s’était trouvée fort fatiguée et avait décidé de se coucher tôt. C’est alors grâce une visite nocturne du Roy que celui-ci se rendit compte qu’elle était brûlante de fièvre. Après lui avoir fait prendre un bain glacé, il avait fait venir ses médecins qui lui ont infligé une saignée (contre son gré) ce qui lui a provoqué un malaise. A son réveil quelques instants après, la pauvre marquise fut prise de terribles maux de ventre et de nausées qui la firent vomir à n’en plus finir. Très inquiète, l’une de ses suivantes partit chercher en urgence le Roy qui se trouvait alors en réunion tardive avec Colbert. Le souverain se précipita alors au chevet de sa favorite, pâle comme un linge, pliée en deux sur sa bassine. Il fit revenir au plus vite ses médecins qui conclurent à un empoisonnement. C’est alors qu’Athénaïs le supplia de faire venir son ami Van Haack qui avait de solide connaissances en médecine et en qui elle vouait une confiance bien plus certaine qu’à tous ces charlatans de médecins. Il s’avéra qu’elle avait bien fait puisqu’elle était toujours de ce monde. Mais quelle frayeur! Elle qui avait si peur de la mort, elle était passée près cette fois. Louis aussi avait eu très peur, il tenait tant à elle.

Bref, Athénaïs se sentait vraiment peu en sécurité, et se demandait qui, parmi tous les gens qui la détestaient, aurait bien pu oser passer à l’acte et attenter à sa vie. Après avoir passé une journée des plus angoissantes, dans sa chambre, clouée au lit avec des tonnes de questions et de doutes qui se bousculaient dans sa tête, la marquise avait décidé de mettre le nez dehors, contre les conseils des médecins, et d’aller parler à quelqu’un de confiance. Ne voulant pas alerter sa sœur Gabrielle qui était déjà fort occupée avec sa fille qui accoucherait bientôt de son premier enfant et qui avait besoin de compagnie, elle décida donc d’aller voir l’une des femmes en qui elle avait le plus confiance: la Comtesse de Soissons. Elles se connaissaient depuis de nombreuses années maintenant et s’étaient toujours plutôt bien entendues, et surtout se soutenaient face aux coups de la vie. Athénaïs considérait Olympe comme son amie et lui faisait confiance. Elle savait qu’elle n’irait pas conter les mésaventures de la marquise à qui voulait l’entendre, et Athénaïs comptait bien garder cette histoire secrète le plus longtemps possible: pas question de susciter la pitié!

Après avoir arpenter les couloirs en direction des appartements de son amie, Athénaïs arriva enfin à destination. Jamais le trajet ne lui parut si long, d’autant qu’elle était morte de peur à l ‘idée que quelqu’un surgisse de nulle part pour l’assassiner. Entrant dans l’antichambre de chez Madame de Soissons, elle demanda à une suivante qui passait de l’annoncer à sa maitresse, ce que fit cette dernière. La suivante entra dans la chambre où se trouvait la Comtesse et lui dit après quelques révérences:


-Madame la Comtesse, Madame de Montespan demande à vous voir.

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 33
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Besoin de parler   Mar 8 Juin - 12:38

Les quelques instants que la marquise attendit la comtesse dans l’antichambre lui parurent durer une éternité. Mais que pouvait bien faire cette chère Olympe? Ah si elle savait ce qui était arrivé à son amie. Mais elle le saurait, Athénaïs ne savait à qui d’autre se confier, et qui était plus digne de confiance que la surintendante de la chambre de la Reine, son amie depuis de nombreuses années, sa complice des moments heureux comme tragiques?
Mais la marquise sortit bientôt de ses pensées lorsqu’elle entendit son prénom prononcé par Olympe. Elle la regarda et se dirigea vers elle avec un léger sourire quelque peu forcé.


-Olympe, mon amie, j’avais grand besoin de vous voir et vous entretenir d’un sujet fort douloureux, lui murmura-t-elle lorsqu’elle fut assez proche

Athénaïs vint s’installer dans le fauteuil que lui désigna la maitresse des lieux et s’y installa lentement en attendant que son amie la rejoigne. Elle l’entendit commander du thé à l’une des deux suivantes présente dans la pièce, et son sang ne fit qu’un tour. Elle la regarda les yeux quelque peu écarquillés et la remercia gentiment lorsqu’Olympe la rejoint.

-Merci bien, chère amie, je ne prendrai point de thé…

La Comtesse lui fit remarquer qu’elle avait l’air bien mal. Athénaïs ne put nier en effet qu’elle était fort pâle. Elle hocha doucement la tête en la regardant dans les yeux.

-Ma chère, vous n’aurez pu ignorer mon absence aujourd’hui auprès de la Reine. A la vérité, je ne devrais même pas me trouver ici à cette heure, les médecins m’ont commandé de ne point quitter ma chambre. Avant que je continue, vous devez me promettre que ce que je vais vous révéler devra rester entre nous, j’aurai grand peine à constater que cette terrible mésaventure dont je fus la victime vint à s’ébruiter.

Après le consentement de son amie, Athénaïs continua après avoir pris une grande inspiration. Qu’il était difficile de devoir avouer avoir échapper à la mort. Les larmes lui montèrent aux yeux.

-Olympe, la nuit dernière, j’ai été victime d’une… tentative d’empoisonnement.

Elle se mordit la lèvre et resta muette quelques secondes. Le savoir et le constater étaient une chose, le dire de vive voix en était une autre.

-J’ai été sauvée de justesse. L’émotion et la colère du Roy sont immenses, mais il ne faut en toucher mot à personne. Sa Majesté va déployer des forces supplémentaires pour faire arrêter le ou les coupables de telles horreurs.

Athénaïs poussa un petit soupir.

-Oh, ma chère, je me trouve dans un état qui ne m’est point accoutumé de connaitre, depuis cette affreuse nuit, je tremble d’être à nouveau victime d’un attentat. J’en ai même peur de sortir de chez moi. Vous devez me trouver bien sotte, peut-être que la personne a frappé au hasard, mais dans le cas contraire…

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 33
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Besoin de parler   Ven 18 Juin - 1:37

Athénaïs constata de par la chute de la tasse combien ce qui lui était arrivé choquait son amie. C’est dans ce genre de moment que l’on voit qui sont ses véritables amis, et personne ne saurait si bien tricher sur ses sentiments dans un instant pareil. La marquise de Montespan était touchée par la compassion de son amie la comtesse. Mais elle avait l’impression que toutes ses spéculations allaient un peu loin. D’autant que si la Reine ou du moins quelqu’un de son parti avait décidé sa mort, Olympe, étant la surintendante de la chambre de la Reine, en aurait été une des premières informées, on la croirait toujours du coté de la Reine de par sa position.

-Vous vous emballez, mon amie. Je ne pense pas qu’il faille à ce point céder à la panique; Je crois que l’empoisonneur frappe au hasard, ou que ses choix ne sont guère le fruit d’une quelconque alliance avec un clan. Peut-être simplement s’agit-il de personnes différentes qui ont décidé de faire éliminer les gens qu’ils jugent leur faire trop d’ombrage…. Quant à Louvois, malgré la sournoiserie qui est sienne, jamais il ne serait assez fou pour attenter à ma vie ou la vôtre. Jamais la Reine n'aurait attenté à ma vie et n'aura l'intention d'attenter à la vôtre. A la vérité, je ne pense pas que vous risquiez quoi que ce soit. Chacun sait que si vous n’êtes plus surintendante de la Chambre de la Reine, la prochaine sera moi, et je ne suis pas pressée d’avoir cette place.

En réalité, elle convoitait cette place depuis longtemps, c’était le poste suprême pour une femme. Mais si Louis la lui accordait, cela signifierait qu’il ne l’aimait plus. C’était le genre de « cadeau » qui scellait une rupture. Louis dans toute sa splendeur….
A vrai dire, elle était quelque peu perdue. Jamais elle n’aurait pensé que quelqu’un fut assez fou pour passer à l’acte, surtout sur elle, la favorite du Roy! C’était très risqué, si la personne se faisait prendre, elle encourrait les pires châtiments. Athénaïs secoua la tête, perdue dans ses songes, réfléchissant à qui pourrait vouloir sa mort. C’est alors qu’Olympe s’apprêtait à lui faire une révélation, pas si surprenante que cela, mais qui surprit tout de même la favorite. Elle releva la tête pour la regarder dans les yeux lorsqu’elle lui annonça qu’elle aussi avait quelque chose à lui avouer. La nouvelle lui rappela l’état d’inquiétude dans lequel elle se trouvait lorsqu’elle apprit qu’elle était enceinte du premier enfant que le Roy lui donna. Elle comprenait donc très bien la détresse de son amie. Olympe se précipita contre elle, et Athénaïs, instinctivement, lui caressa les cheveux pour la rassurer. Certes l’entreprise était risquée, l’avortement étant illégal, mais tant de choses l’étaient… Pensivement, elle hocha la tête et lui répondit à mi-voix.


-Bien entendu, Olympe, je ne vous laisserai pas dans l’impasse… Jamais.

De plus, Olympe avait raison, les personnes qui pratiquaient les avortements étaient les mêmes qui fournissaient les poisons et autres mixtures… Aussi pourraient-elles, en y allant, mener leur petite enquête. Pourvu qu’Olympe ne choisisse pas l’abbé Guibourg ou la sorcière LaVoisin, chez qui Athénaïs était déjà allée… Cela la mettrait fort dans l’embarras si l’un des deux vendait la mèche et faisait comprendre à la comtesse qu’elle était déjà venue les consulter…

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 33
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Besoin de parler   Ven 16 Juil - 15:38

HJ: un petit UP ici ? Very Happy

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 33
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Besoin de parler   Sam 17 Juil - 22:13

HJ: je l'ai mis en voyant que t'avais fait des post ailleurs du coup je me susi demandée si tu n'avais pas oublié celui-là... t'inquiète pas, prends ton temps Wink

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Besoin de parler   

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin de parler
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Besoin de parler? - ft. Hannibal Lecter
» Pourquoi nier le fait que l'on a besoin de parler ? {Fourmilier ♥}
» Besoin de parler ?
» Besoin de parler du capitaine | Rose Snow
» Besoin de parler ? ... Moi d'abord {Snow}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Le château de Versailles: les intérieurs :: Les appartements des Courtisans :: Appartement d'Olympe Mancini-
Sauter vers: