L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Lun 3 Mai - 22:01

* Les valets amenèrent la dernière table qui allait servir au banquet de gourmandises que Louis avait prévu. Le temps était superbe et l avait demandé à ses cuisiniers et pâtissiers de se mettre en quatre pour que tout soit parfait. Il avait aussi fait venir son orchestre diriger par ce très cher Lully. Il avait aussi fait monter une estrade afin que Molière puisse divertir tout le monde comme il se devait. Les tables étaient dressées avec des fleurs fraîchement coupées qui avaient été cueilles dans les jardins le matin même.
Louis s’entretenait avec Molière, lorsqu’un de ses pâtissiers arriva avec un assortiment de ce qui serait servit. Louis en gouta un et en fut largement satisfait. On lui fit ensuite gouter le thé qui serrait servit mais Louis le renvoya aussitôt. Pour lui, ce thé n’avait aucun gout. Il avait plus l’impression de boire de l’eau que du thé. Il avait fait appel à Monsieur son Frère pour la décoration. Ce dernier avait encore fait un coup d’éclat en rendant l’endroit encore plus magique que ce qu’il n’était déjà. Les courtisans ne savaient pas du tout ce qui les attendaient. Louis les avaient tout simplement convoqués autour du Grand Bassin à une heure bien précise. Il savait qu’ils ne refuseraient pas de venir pour deux raisons, la première ils n’ont pas le droit de refuser, quand le Roi ordonne on exécute, et en deuxième, Louis savait très bien que les courtisans sont curieux par nature et qu’ils viendraient de toute manière. Louis alla se changer et revêtu une tenue bleu nuit. Il s’assit sur son fauteuil et fit signe à Lully de commencer à faire jouer ses violons, les courtisans n’allaient pas tarder…..*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Jeu 3 Juin - 10:31

Et un divertissement royal supplémentaire un! Athos, Porthos, D'Artagnan et Aramis faisaient parti des mousquetaires déployés en cordon de sécurité autour du grand bassin. C'était le genre de mission qu'Aramis appréciait bien. Défilé de belles dames dans leurs robes de soie aux couleurs châtoyantes, musique enchanteresse et plaisir pour le palais. A propos de palais Porthos avalait avec des mines fort satisfaites des gâteaux et fruits offerts aux invités. Aramis sourit en voyant son ami qui n'avait pas su résister à sa forte inclinnation pour la nouriture. Il avait du soudoyer la cuisiniére du palais qui ne pouvait rien lui refuser. Amusé le gentillhomme blond s'éxclama

- Tu pourrais en faire profiter les amis Porthos!

L'homme susmentionné sortit de son habit de mousquetaire un mouchoir et s'essuya la bouche avant de répondre

- C'est que vois-tu avec toutes ces histoires de poison je préfére goûter avant vous!

Athos ne tarda pas à répondre

- Ton dévouement est exemplaire mais gardons un oeil sur le roi! Il y a bien du monde et cela ne me plait guére.

Il était vrai que la sécurité de Sa Majesté n'était pas une mince affaire. Celui-ci aimait les fêtes, la foule et on était jamais à l'abri d'une âme diabolique cachée sous un doux visage, susceptible de poignardrer le souverain. A s'exposer ainsi le roi, déjà victimes d'attentat, pouvait avoir de trés gros ennuis. Machinalement Aramis tâta la garde de son épée rangée dans son foureau qui brillait au soleil.

- Pour ma part je suis tout prêt à dégainer si il le faut. Un petit divertissement ne me ferait pas de mal!

Aramis salua au passage des gentilshommes et dames de sa connaissance avec le sourire le plus charmant qui soit. "Sécurité" ne devait pas rimer avec "mine renfrognée". Surtout en ce jour de fête. Aramis observa D'Artagnan qui n'avait rien dit et sembalit bien songeur. Amoureux, le plus jeune des quatre devait encore être amoureux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Haack
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 40
Localisation : Versailles

Feuille de personnage
Âge du personnage: 57 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Ven 4 Juin - 17:22

*La comédie des apparences pouvait dès lors commencer!

Tout comme le reste de la cour, l'ambassadeur des Provinces Unies, le marquis Van Haack, avait revêtu ses plus beaux atours (et s'était aspergé de son meilleur parfum)...avant de se diriger, en compagnie de son secrétaire particulier (ami et...amant)...en direction des splendides jardins du château.

Les deux hommes avaient dut arpenter les magnifiques allées de cet endroit sans pareil (et sans équivalent!), suivis de quelques personnes de la délégation hollandaise...avant de pouvoir accéder au déjà fameux grand bassin des jardins royaux.

Les lieux étaient envahit par une multitude de dignitaires et autres courtisans...et la fête donnée ici battait déjà son plein : le maestro Lully était à l'oeuvre...et nul doute que son ami Molière offrirait une représentation après le concert.

Van Haack chercha, des yeux, madame de Montespan dans la foule des courtisans...en vain.Il lui faudrait donc se présenter au roy en son absence (momentanée, l'espérait il vivement)...pour ne pas dire "affronter" le roy...Tant le contexte diplomatique entre la France et la Hollande se trouvait, désormais, tendu...et la méfiance du souverain, envers Niklaus, évidente...

Qu'importe, il lui fallait se lancer, non point dans le grand bassin, mais bien à la rencontre de l'ombrageux monarque...L'ambassadeur aurait, d'ailleurs, quasiment préféré...avoir à faire à un requin blanc...davantage qu'à ce "prédateur" au sang froid que pouvait être...Louis le quatorzième.

Courageux comme pas un et...ni une ni même deux...Van Haack s'avança vers le Dieu de ces lieux.Il se plia en deux...et avec son feutre bleu...balaya le sol poussiéreux aux pieds de cet hôte si...précieux.*


-Votre auguste majesté!...

*En ces circonstances et au regard des aprioris du roy à son encontre...il s'agissait par conséquent d'en faire beaucoup trop...que point assez.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/forum.htm
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Ven 4 Juin - 21:26

* Le temps était magnifique et les deux soleils étaient de sortie. Louis était fier de la tournure que prenait les choses. Les courtisans arrivaient à se détendre malgré cette fameuse affaire des poisons. Il observait ses mousquetaires qui faisaient régner la loi et la sécurité parmi les invités. Ils étaient sur leur garde et Louis l’appréciait. Il avait toujours été satisfait de leur service et n’en avait jamais été déçu.*

* Il aperçut plusieurs personnes pour lesquelles il n’avait aucune estime. Il alla les saluer comme il se devait. Il avait fière allure dans son costume bleu et argenté. Il se dirigea ensuite vers ce cher Lully afin de lui demander de changer de musique. Ce que le compositeur fit immédiatement sans oublier de lancer un regard noir à ses musiciens afin que ces derniers ne fassent pas la moindre fausse note. *

* Tout semblait parfait. Il vit que quelqu’un vint vers lui. Il s’agissait de ce cher Van Haack. Il ne l’aimait pas beaucoup. Pour une raison qu’il ignorait, il se méfiait de lui et son instinct se trompait très rarement. Il le regarda de haut et attendit qu’il le salue comme il se devait.*

- Bonjour Marquis. Vous pouvez vous relever. Quelle belle journée n’est-ce pas ? Je suis ravi de voir que tous les courtisans ont répondu à l’invitation que j’ai donnée.

* Avaient-ils le choix? On ne se refuse pas au Roi. Ou alors si on le fait, on assume les conséquences qui s’ensuivent. Madame de Montespan fut elle aussi une de ses victimes. Il dut lui faire une cour grandiose afin que cette dernière ne lui tombe dans les bras. Mais il ne le regretta jamais. D’ailleurs où pouvait elle bien être ? D’habitude, elle était la première arrivée sur les lieux afin de se faire voir de tout le monde. Ce qui ne dérangeait pas du tout notre cher Louis. Il adorait que l’on soit admiratif de sa favorite, qui pour lui, était la plus belle femme de toute la cour.*

- Avez-vous vu Madame de Montespan ? Je sais que d’habitude elle apprécie votre compagnie et reste à vos côtés.

* Il ne le regardait pas méchamment mais pas très amicalement non plus. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Ven 4 Juin - 22:48

* Athénaïs en effet adorait, en temps normal, être l’une des premières présente sur le lieu de festivité, ne serait-ce que pour s’assurer que tout était en ordre et que Louis ne soit pas déçu, car bien souvent elle était à l’origine de l’idée de ladite réception. Quand ce n’était pas elle, c’était Monsieur ou bien Louis lui-même, et dans ce cas son aide était aussi la bienvenue.

Mais en ce jour, la marquise de Montespan n’était ni l’organisatrice de la réception, ni l’une des premières sur les lieux. En vérité, tout le monde ou presque était déjà présent, la petite fête battait son plein, et la favorite du Roy n’avait pas encore fait son apparition. La raison en était fort simple: il y avait quelques jours de cela, Athénaïs avait été victime d’un empoisonnement raté. Elle s’était retrouvé avec une forte fièvre qui l’avait prise en pleine nuit doublée d’une fatigue énorme. Fort heureusement, Louis l’avait rejoint à temps pour remarquer cela et avait fait en sorte que l’on la soigne. Elle se remettait doucement, même si elle était encore un peu affaiblie, mais tâchait de ne montrer à personne son état. Elle avait demandé à Louis et aux médecins leur plus grande discrétion. La favorite détestait que l’on sache le moindre de ses maux, elle tenait absolument pas à susciter la pitié des uns, la joie de ceux qui ne l’aimaient pas ou quelconques autres sentiments.

En cette après-midi, alors qu’elle se préparait, elle fut victime d’un léger malaise qui ne laissa pas d’inquiéter ses suivantes. Le temps qu’elle les convainque de lui préparer tout de même ses affaires, d’achever de se coiffer et maquiller, elle s’était mise suffisamment en retard pour arriver parmi les derniers. Qu’à cela ne tienne, à défaut que les courtisans la remarquent en arrivant, ils remarqueraient son arrivée. Cela n’était pas voulu au départ, mais à présent il faudrait improviser avec. Pas question de faire preuve de la moindre faiblesse, jamais, pas une Mortemart!

A présent non loin du bassin, la marquise avançait d’un pas altier, un léger sourire aux lèvres. Elle pouvait entendre la musique, quelques bribes de conversations et des rires. Elle prit une longue inspiration et continua son chemin tranquillement jusqu’à arriver à la rangée de mousquetaires qui s’assuraient du bon déroulement du début de soirée. Elle passa devant les fidèles Mr de Tréville, Athos, Porthos, D’Artagnan et Aramis, les entendant plaisanter. Athénaïs sourit à ce dernier en entendant sa remarque. *


-Je suis bien aise, Monsieur d’Aramis, de constater que vous servez notre souverain aussi sérieusement. Tout se passe-t-il pour le mieux? Pourvu que vous n’ayez besoin de dégainer votre arme pour d’autres raisons que pour amuser la foule par vos prouesses, lança-t-elle avec un sourire.

* En attendant la réponse de celui-ci, la marquise balaya du regard la foule qui formait quelques petits groupe de 6 ou 8 courtisans, chacun une coupe ou un fruit à la main, y allant tous d’une petite anecdote sur telle ou telle personne, riant joyeusement, se faisant des courbettes et autres démonstrations (vraie ou fausse) d’amitié. Elle cherchait bien entendu le Roy, mais ne parvint point à le distinguer parmi cette foule. Elle ne remarqua donc pas encore la présence de son ami le marquis Van Haack, aveec qui pourtant elle aurait beaucoup à converser.*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mlle des Oeillets
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 21/03/2009
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du personnage:
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Sam 5 Juin - 14:17

Claude, bien entendu, n'aurait pas du accompagner sa maîtresse à la réception, mais elle l'inquiétait, et cet empoisonnement raté avait causé un émoi considérable parmi les suivantes, qui, bien entendu, n'en avaient soufflé mot à personne. Elle avait donc enfilé une robe de satin blanche et rouge, bien moins décorée que celle de la marquise, et bien moins belle, et elle la suivait, à quelques pas de distance, son regard se posant sur chaque personne présente pour tenter de deviner qui avait bien pu attenter à la vie d'Athénaïs. Celle-ci avait fait un malaise juste avant de venir, mais elle avait été une des seules suivantes à ne pas supplier la belle favorite à quitter ses appartements, car elle savait à quel point Athénaïs était une tête de mule. Elle avait donc sagement apporté les vêtements de la marquise, puis l'avait maquillée, avant d'enfiler en vitesse sa robe, des escarpins assortis et de prendre deux éventail. L'un d'entre eux était en bois rouge, et l'autre, caché dans ses jupons, était blanc, orné de quelques pierreries, et était bien évidemment destiné à la marquise, qui resplendissait dans une robe dorée, parée de diamant et d'ambres d'un doré profond. La robe mettait en valeur les épaules blanches et la gorge de l'amante du Roy, et quelques mouches noires mettait en avant sa peau de crème et de rose. Tout en surveillant les alentours, Claude admirait le port de tête altier de la marquise, tout en se disant qu'Athénaïs était née pour être reine. Il faisait chaud, mais une chaleur agréable, ce qui n'empêchait pas Claude de jouer avec son éventail. Lorsque sa maîtresse s'arrêta pour saluer Porthos, Athos, Aramis et d'Artagnan, elle pressa le pas et s'arrêta derrière Athenaïs, avant de faire une petite révérence aux mousquetaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Dim 6 Juin - 13:54

Les mousquetaires continuaient à deviser avec le bon-vivant qui les caractérisait et les pourtours du grand bassin devinrent noir de monde. Le regard d'Aramis se porta sur D'Artagnan. Il n'avait jamais vu son ami aussi taciturne. Il faut dire que malgré l'apparence détendue qui se dégageait de l'encadrement de la "party royale" la sécurité restait sur ses gardes. Athos fit un signe à ses compagnons et ceux-ci acquiescérent. C'était une sorte de code qui indiquait qu'il fallait se rapprocher du roi et observer qui l'entourait. Car il était vrai que Sa Majesté n'était plus visible au milieu de tous les courtisans avec lesquels il devisait. Toutefois il ne pouvait être question de fendre la foule des nobles en criant à tue-tête "PLACE". Une voix cristaline sortit Aramis de cette derniére pensée


-Je suis bien aise, Monsieur d’Aramis, de constater que vous servez notre souverain aussi sérieusement. Tout se passe-t-il pour le mieux? Pourvu que vous n’ayez besoin de dégainer votre arme pour d’autres raisons que pour amuser la foule par vos prouesses, lança-t-elle avec un sourire.
Aramis sourit et saluat Mme de Montespan. Il avait un peu connu le pére de la dame lorsqu'il était premier gentilhomme de la chambre du roi. C'était un gentil garçon que les dames appelaient l'Archange. Quant à sa fille, elle était jolie et rayonnante

-Bien le bonjour Madame! Tout va pour le mieux en effet. Et sachez que mon bras et mon épée sont à votre service ! D'ailleurs...

Le mousquetaire présenta galament son bras à Athénaïs

- Permettez-vous que je vous escorte jusqu'au roi ?

Derriére Athénaïs apparut Claude des Oeillets habillée beaucoup plus simplement mais pas moins grâcieuse que sa maîtresse.

- Quelle joie de vous revoir Madame! Et toujours aussi ravissante!

D'artagnan se joignit à eux et fit la révérence en ôtant son chapeau. Il eut un sourire (enfin!) complice pour Aramis puis s'adressa aux deux amies aprés un baise-main des plus polis. Aramis songea que ce jeune fou avait bien retenu ses leçons sur les femmes.

- Permettez Madame des Oeillets que je vous accompagne également jusqu'au roi comme mon ami Aramis a proposé de le faire avec Madame de Motespan. Ce serait un honneur!

Aramis et D'Artagnan étaient ravis. Ils allaient pouvoir approcher le roi sans avoir besoin de bousculer tout le monde et en escortant de charmantes dames qui plus est. Au loin Porthos, qui avalait une derniére bouchée leva le pouce en formant de ses lévres les mots " Pas mal"




[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Dim 6 Juin - 21:43

HJ attention mon chou, les dialogues sont à mettre en gras Smile

* La belle marquise, qui n'avait point encore vu sa dame de chambre favorite et confidente arriver derrière elle, sourit de plus belle à Aramis qui lui proposait si gentiment son bras. Après avoir failli mourir dans la nuit qui précédait cette soirée, Athénaïs ne se sentait guère très en sécurité, et sans doute la personne qui avait attenté à sa vie serait fort mécontente de la voir ici... Aussi fut-elle enchantée de cette proposition. Elle posa délicatement la blanche main sur le bras que lui tendait le fier mousquetaire, faisant danser les dentelles de sa manche dans un petit coup de vent. *

-J'accepte bien volontier, mon brave.

* Mais sentant une présence derrière elle, elle se retourna vivement dans un élan légèrement effrayé, mais fut rassurée de voir qu'il ne s'agissait que de Claude. Elle ferma les yeux quelques secondes, sa main libre posée sur son coeur qui s'était alors emballé quelques secondes auparavant.*

-Oh, Claude, vous m'avez fait peur. Je ne savais pas que vous m'aviez suivi, mais il m'est tout à fait agréable de vous voir si élégante, ajouta-t-elle avec un petit sourire.

* Claude des Oeillets était l'une des rares personnes en qui elle avait toute confiance. Elle était au service de la marquise depuis le début de sa faveur avec le Roy, ce qui remontait déjà à quatres belles années. Claude commençait à bien la connaitre et savait toujours prévenir les désirs de sa maitresse et la contenter au mieux. Elle était même devenu l'une de ses confidentes les plus proches, avec la soeur de la marquise, Gabrielle de Thianges, et son amie proche et protectrice la Duchesse de Richelieu. Aussi lui permettait-elle de se joindre à elle lors de certaines festivités.
Athénaïs se retourna vers Aramis, reprenant son air jovial de circonstance, et lui fit un petit signe de tête, faisant bouger ses bouclettes sur les cotés.
*

-Allons-y alors. ajoutat-elle, constatant que Claude aussi avait trouvé un bras pour l'accompagner.

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 27

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Lun 7 Juin - 22:18

Tel un chat épris de curiosité, le Comte de Chalais apparut au banquet extérieur organisé par, et pour, le bon plaisir du Roi. Une ombre longue et ténébreuse trainait lentement derrière lui comme un voile funèbre. Ceux dont l'attention n'était pas occupée par des conversations animées, observèrent longuement l'arrivée discrète du Comte de Chalais, semblable à un être revenu d'entre les morts. Son regard clair et frigide méprisa celui des curieux et de ceux intéressé dans le but d'occuper un moment leur ennui. Il se glissa lentement auprès d'un arbuste fleuri, comme pour se fondre ingénieusement dans le décor et ainsi se délecter d'observer le comportement de certain.

Naturellement, il reconnut beaucoup de visages parmi les invités qui s'agitait autour du Roi. Malgré ses longs mois d'absence causés par une disgrâce désirée par le Roi, il aurait été étonnant que la Cour se soit soudainement métamorphosée. Se détachant un instant du spectacle qui s'animait face à lui, ses longs doigts s'empara d'une des nombreuses fleurs qui décorait le bosquet. Il l'a porta doucement à son nez, pour humer son parfum, puis, dans un geste sec la fleur fut jeter violemment à terre pour être cruellement écrasée par le pied valide du Comte.

Chalais arborait une élégance particulière, qu'on lui connaissait bien. Sa longue silhouette decharnée s'immobilisa ainsi un long moment, appuyée sur une canne d'ébène, à l'écart des groupes à l'amusement exagéré. Elle ne se mouva qu'un bref instant seulement pour laisser échapper un soupir qui respirait clairement l'antipathie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Van Haack
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 40
Localisation : Versailles

Feuille de personnage
Âge du personnage: 57 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mar 8 Juin - 7:03

*Van Haack se releva donc de sa révérence un peu outrée, et après un ultime (et léger) salut de la tête au souverain...ainsi qu'un rapide coup d'oeil en direction de l'orchestre...répondit au jeune roy :*

-Comment décliner une invitation faite par votre majesté?
Et surtout pourquoi bouder représentation aussi somptueuse, en un lieu décidément si grandiose?!


*Le fin diplomate était on ne pouvait plus franc et sincère!
Versailles le fascinait réellement, et ne cessait de l'impressionner très fortement.
Les fastueuses fêtes royales...ne manquaient jamais de le subjuguer : Louis XIV était bien le monarque phoebus, illuminant toute la cour de son génie politique...indéniable.

Justement, les courtisans affluaient de plus en plus...attirés par la musique (divine), les douces effluves des mets proposés...et l'attrait que suscitait leur très cher maître.
Telles les abeilles (pourtant guère laborieuses) d'une ruche sans cesse en ébullition...

Et la Montespan daignait enfin montrer son joli bout de nez!
Van Haack le fit remarquer au roy :*


-Sir, le plus divin joyaux de votre si belle cour...nous fait l'honneur de se joindre à nous!
La fête puis réellement commencer, je crois.


*Encore une parole sincère : car comment ne pas être sensible au charme si distingué de la toute première favorite royale?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/forum.htm
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mar 8 Juin - 16:12

Joyaux que le mousquetaire ne tarda pas à présenter au roi. Ils croisérent au passage Olympe de Mancini qui semblait fort affairée comme toujours et pour des raisons dont elle seule avait le secret. D'Artagnan et Aramis la saluérent poliment sans plus. Non pas qu'ils avaient quelque chose contre la belle mais plutôt contre son oncle. Le remplaçant du précédent cardinal, le Richelieu Italien comme les mousquetaires le nomaient entre eux. Même maniére de gouverner avec du sang sur les mains reniant ses origines et changeant son nom : Giulio Mazarini pour Jules Mazarin. Lorsque le "prestigieux" cardinal s'était étteind dix ans auparavant ils avaient fêté cela pendant un mois entier! Aramis était persuadé que cette famille était malsaine, qu'elle portait de lourds secrets pas trés avouables. Alors voir les niéces du défunt fréquenter la cour ne l'enchantait pas le moins du monde. Il leur aurait bien offert un voyage en Italie...en aller simple! D'artagnan et Aramis otérent leur chapeau et effectuérent le salut que les militaires réservaient à leur souverain et pronnoncrent d'une même voix.

- Votre Majesté! Mousquetaires à vos ordres!

Un regard circulaire permit à Aramis d'imprimer dans sa mémoire les gens qui entouraient le roi. Van Haack qui ne semblait pas particuliérement à l'aise accompagné de son secrétaire particulier. Aramis le saluat trés courtoisement.

- Votre excellence, comment vous portez-vous ?

Il faillit demander avec un certain cynisme si la Hollande se portait tout aussi bien que lui mais n'en fit rien. C'eut été manquer de respect et de politesse à cet homme de qualité. Il sourit à sa sublime cavaliére qu'il avait senti un peu agitée.

- Madame vous voilà arrivée. Vous escorter fut un plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mer 9 Juin - 4:04

Dire qu'Athénaïs était un joyau du Roy était fort vrai: elle brillait de mille éclats tant par sa beauté que par sa vivacité d'esprit, ce qui ne laissait guère de plaire à Sa Majesté qui aimait tant à faire admirer sa favorite. La marquise de Montespan marchait fièrement, le port altier, au bras d'Henri d'Aramis, devant Charles de Batz d'Artagnan et Claude des Oeillets, en direction du Roy. Les courtisans s'écartèrent à leur passage, se doutant bien de leur destination.
Une fois arrivés, et après avoir salué d'un signe de tête son amie la Comtesse de Soissons qui semblait ne point s'intéresser aux bavardages de la Reine mais d'avantage à une nouvelle conversation avec le Comte de Chalais qu'elle salua aussi du regard, Athénaïs fut ravie de constater que Van Haack était déjà de la fête et qu'il s'entretenait avec le Roy. Même si Louis ne l'appréciait guère par le passé, force était pour lui de constater que cet homme était leur serviteur à tous deux: n'avait-il pas sauvé la vie d'Athénaïs deux jours auparavant?
Athénaïs regarda Louis dans les yeux avec un sourire des plus radieux. Elle détacha son bras d'Aramis afin qu'il effectue son salut, et s'inclina lentement et gracieusement devant son Roy, se relevant doucement pour croiser à nouveau son regard.


-Votre Majesté...

Elle tourna ensuite la tête vers Van Haack, toujours souriante, afin de le saluer à son tour. Elle lui était tant redevable.

-Monsieur Van Haack, quel plaisir que de vous voir. Belle fête, n'est-ce pas?

Aramis, qui l'avait gentiment accompagnée, méritait également un remerciement. Sans qu'il ne le sache, il avait rassuré la marquise en lui évitant de traverser une foule de courtisans qui l'auraient sans doute fort angoissée, s'imaginant que chacun d 'eux pouvait être son bourreau.

-Le plaisir était partagé, Monsieur d'Aramis. Merci pour votre gentillesse et votre disponibilité.

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mer 9 Juin - 13:22

* Pour le moment, tout se passait très bien. Les courtisans étaient de plus en plus nombreux à venir voir de quoi il s’agissait. Les Mousquetaires montaient la garde. Regardant discrètement ce qui se passait. Louis se sentait vraiment en sécurité avec ses hommes qui étaient prêt à se battre jusqu’à la mort pour lui si cela était nécessaire. On pouvait en effet dire que Mousquetaire est un métier à haut risque. Louis attendit que les Mousquetaires viennent à lui.*

- Messieurs, je suis satisfait de vous voir et de constater que tout va bien. Si il y a le moindre problème venez me voir immédiatement en toute discrétion. Je vous demanderais que l’un de vous surveille de près Madame de Montespan. J’ignore si l’on essaiera d’attenter encore une fois à sa vie ou à celle de quel'qu un d'autre, Je vous fais confiance.

* Il leur avait parlé à voix basse. Ne voulant pas alerter les courtisans qui étaient déjà présent. Il fallait se méfier. Il se tourna vers Van Haack. La fête puis réellement commencer, je crois. Mais pour qui se prenait il ? Seul Louis décidait quand la fête commençait et quand la fête se terminait. Il ne savait pas vraiment pour quelle raison, mais ce cher Marquis de Van Haack commençait vraiment à l’énerver au plus ou point. Mais ne faisons pas de scandale après tout il avait sauvé la vie d‘Athénaïs. Nous sommes là pour nous détendre et passer du bon temps.*

- Eh bien Marquis, je dirais que même un joyau n’est pas assez éclatant à côté de ma favorite.

* Il prit doucement la main de Madame de Montespan et y déposa un baiser. Il était devenu très protecteur un peu trop peut être. Il la faisait surveiller plus que d’habitude craignant pour sa vie.*

- Je suis heureux de vous voir mon amie. Vous êtes magnifique.

* Il jeta un regard Olympe qu’il salua d’un signe de tête. Chalais était également présent. Louis lui envoya un valet qui lui remit un mot assez discrètement. Il fallait que Louis s’entretienne avec son cher ministre des affaires étrangères sur un sujet délicat. Louis lui dirait assez vite de quoi il retournerait.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Mlle des Oeillets
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 103
Date d'inscription : 21/03/2009
Age : 22

Feuille de personnage
Âge du personnage:
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mer 9 Juin - 14:05

-Vous m'en voyez désolée, Madame.

Après un légère révérence et un sourire gracieux, Claude prit le bras que le galant mousquetaire lui offrait, et suivi Madame de Montespan et son chevalier servant jusqu'au roi. Elle-même s'arrêta à quelques pas du souverain et plongea dans une profonde révérence devant le roi qui saluait sa bonne amie. Van Haack était là, et Athénaïs le salua, car cet homme venait de lui sauver la vie. Après s'être relevée, elle sortit l'éventail de sa maîtresse et le lui tendit, car il faisait plutôt chaud. Elle regarda autour d'elle, et se désintéressa de la conversation, puisqu'elle n'y était pas conviée. Ce n'était pour l'instant qu'un échange d banalité habituelles. Quand les choses sérieuses commenceraient, Claude s'éloignerait pour glaner des renseignements parmi les courtisans. A son habit sobre, on la prendrait pour une quelconque cousine éloignée, arrivée récemment à la cour et ignorant les usages, ce qui lui permettrait d'écouter sans qu'on la soupçonne. Si ce qu'elle rapportait était intéressant, elle pourrait peut-être se payer une jolie robe ou des escarpins. Pour l'heure, elle scrutait la foule sans en avoir l'air, tentant de voir si les regards qu'on lançait à la favorite étaient haineux, envieux, admiratifs ou déçus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Jeu 10 Juin - 23:28

Gabrielle était affreusement en retard. Elle avait mis énormément de temps à se préparer, choisir sa robe colorée, distinguée et de bon goût. L'empoisonnement raté de sa soeur l'avait fort inquiétée. Comment osait-on s'en prendre à elle ? Athénaïs, sa petite soeur, favorite du Roy ! Elle désirait trouver l'auteur de ce geste inqualifiable et si elle faisait le poids, elle aimerait bien lui donner une correction ! Mais, la marquise était une marquise bien élevée, une forte tête à la langue acérée sans autre défense, ou attaque, que des mots ... Cet épisode l'avait également plongé dans un grand état d'impuissance. Sa protection fut bien inutile puisque sa soeur manqua de perdre la vie sans qu'elle n'y voit rien ni puisse lutter contre ! Soit, il fallait se remettre de ce mauvais pas, ne pas craindre pour sa vie et paraître à la fête du Roy.

Aussi, Mme de Thianges arriva d'un pas assez rapide et tenta de se fondre dans le groupe feignant de n'avoir rien manqué du dernier divertissement royal. Observant d'abord la scène, elle ne repéra ni sa soeur ni le Roy ... hormis quelques mauvaises langues bien connues ! Tiens, les mousquetaires étaient en grand renfort, des fois que l'on veuille noyer quelqu'un. Elle salua ces messieurs respectueusement en affichant son sourire habituel. Cependant, un petit sourire plus appuyé, quelque peu coquin trahit légèrement le fond de sa pensée en s'attardant sur la personne d'Aramis. Décidément, cet homme ne perdait rien de son charme ... Puis elle s'avança dans la foule, hochant une tête par-ci, adressant quelques mots par là.
Enfin, elle aperçût Mme de Montespan en compagnie de Claude.
Elle s'approcha d'elles et leur adressa ses salutations :


-Bonjour Mesdames, je suis ravie de vous voir !

Observant Athénaïs, elle ajouta :

-Vous êtes en beauté ma chère !

Eh oui, sa petite soeur avait repris du poil de la bête. Une vraie Mortemart !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Dim 13 Juin - 14:03

* Athénaïs laissa Louis lui prendre la main et la baiser, souriant à son compliment. Elle inclina légèrement la tête en signe de reconnaissance. Certes Louis était devenu très protecteur, encore plus qu'avant, mais cela ne dérangeait pas la marquise qui, elle, avait peur pour sa vie ainsi que pour sa famille. Elle comptait d'ailleurs lui demander une protection rapprochée pour sa soeur et son frère.*

-Que Votre Majesté soit remerciée, vous êtes vous-même rayonnant, Sire.

* De la main avec laquelle elle tenait auparavant le bras d'Aramis, qui était à présent libre, Athénaïs prit l'éventail finement ciselé et travaillé que lui tendait discrètement Claude. La chaleur était certes montante, mais l'étiquette voulait qu'on ne s'évente pas devant le Roy, aussi devait-elle attendre l'autorisation du souverain avant de pouvoir agiter ce charmant et utile objet. Elle remercia néanmoins sa dame de chambre, toujours si serviable, avec un signe de tête et un sourire, lui indiuant ainsi qu'elle était libre de se promener à sa guise, avant de reporter son regard sur Louis qu'elle aimait plus que jamais. Mais son attention fut attirée par une silhouette qui lui était familière. Mais oui, c'était bien elle, Gabrielle était là. Athénaïs poussa un soupir de soulagement intérieur, ravie de voir que sa soeur se portait bien et qu'elle était avec elle. Elle lui sourit, et la salua à son tour.*

-Gabrielle, ma chère, je vous remercie et me permets de vous retourner le compliment, vous êtes le joyau de notre famille, toujours si belle et élégante. Vous m'inspirez chaque jour un peu plus, ma chère soeur.

*Il était vrai que Gabrielle et Athénaïs se ressemblaient beaucoup, et la soeur ainée était d'une beauté tout aussi grande que sa cadette de favorite royale, et toutes deux s'entendaient à merveille. Toujours à s'épauler l'une l'autre, se comprendre, s'entraider, ainsi étaient les soeurs Mortemart. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Lun 14 Juin - 12:51

HJ : oups j'avais zappé la présence du Roy et d'Aramis avec toi, je les pensais plus loin ... Je commence à rattraper mes boulettes Wink

*Gabrielle afficha un grand sourire aux mots de sa cadette. Celle-ci ne manquait jamais de la complimenter et cela la touchait beaucoup, particulièrement en ces temps-ci. Entre femmes coquettes, elles ne manquaient pas un détail de mode ou de sophistication que l'une ou l'autre pouvait arborer. Il est vrai que la nature leur avait donné un petit coup de pouce de ce côté. Elles s'étaient gardées de monnayer leurs charmes contrairement à certaines dames de la Cour. Aujourd'hui, les efforts étaient particulièrement importants pour elle deux afin de cacher les inquiétudes et fatigues des jours derniers. Les soeurs Mortemart n'avaient pas failli à leur réputation ! Même si l'éventail que Claude introduisait avec la plus grande des discrétions les trahissait un peu ... *

-Merci ma chère Athénaïs, vous allez me faire rougir ... plaisanta-t-elle en donnant un léger coup d'éventail à sa soeur.

*La plaisanterie était lancée. Gabrielle ne risquait pas de rougir (davantage) entre le rose de ses joues et celui que la course dans les allées lui avait affiché sur les joues. La poudre blanche n'était pas suffisante pour la rendre absolument pâle. Qu'importe, son visage était à l'image de sa robe, gai et coloré comme pour égayer davantage cette journée ... et sa soeur.
Voici que le Roy venait d'acherver sa conversation. Gabrielle en profita donc pour le saluer d'une profonde révérence et le remercier des soins bienveillants qu'il avait prodigué à sa soeur durant sa maladie ... et qu'il continuait de manifester durant sa convalescence.*


-Votre Majesté ... Je suis fort aise de participer à votre divertissement royal ... et vous remercie sincèrement des attentions bienveillantes que vous portez à ma famille ...

*Comprenne qui comprendra et entendra. Les secrets à Versailles ne restaient pas longtemps secret mais le pouvoir des mots permettait d'en user à couvert pour laisser ouvertement un message. Profitant de la situation, elle tourna brièvement la tête vers Aramis, attendant la réponse du Roy avant d'adresser quelques mots aux personnes du groupe l'entourant.*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mar 15 Juin - 13:02

Tout le monde finissait d'arriver et le roi eut même quelques mots pour ses mousquetaires.


- Messieurs, je suis satisfait de vous voir et de constater que tout va bien. Si il y a le moindre problème venez me voir immédiatement en toute discrétion. Je vous demanderais que l’un de vous surveille de près Madame de Montespan. J’ignore si l’on essaiera d’attenter encore une fois à sa vie ou à celle de quel'qu un d'autre, Je vous fais confiance.



Aramis eut un large sourire. Si la plupart de ses congénéres avaient besoin de coup de pieds à l'arriére train pour exécuter leur travail le mieux possible lui fonctionnait au compliment. Il exécuta une belle révérence.

- A vos ordres Sire. Si cela convient à Madame de Montepsan je vais veiller sur elle le temps de votre divertissment.

D'artagnan prit congé de l'asistance, il allait se charger de faire passer le mot et retourner à la surveillance générale. Bien sur Aramis restait de bonne grâce, la tâche ne le rebutait pas. Mais devoir supporter les conversations miévres et vides de sens qui allaient forcément suivre, faire semblant de s'y intéresser ne serait pas une mince affaire. Le mousquetaire n'appréciait que moyennement les maniéres de la cour mais pour ses trois autres compagnons c'était pire encore! Ils ne pouvaient carrément pas les souffrir. L'ange Gabrielle apparut soudain un sourire piquant aux lévres. Aramis la trouvait trés attirante. Elle n'était pas comme ces autres femmes qui attendaient la larme à l'oeil qu'un beau prince sortit d'un stupide conte de fée ne vienne les enlever pour les épouser. Madame de Thianges avait de l'imagination, de l'espéiéglerie et prenait souvent les choses en main. Elle ne se jetterait pas dans les bras du premier venu qui pronnoncerait quelques vers de poésie. En cela, pour Aramis, elle était une vraie femme de caractére. De celles que l'on pouvait épouser sans qu'elle ne devienne un boulet à traîner tout au long de sa vie. Et pour ne rien gâcher elle était d'une beauté rare. Cela dit Aramis n'espérait rien. Une vie de mousquetaire ne pourrait jamais convenir à une femme.

- Madame de Thianges! Quelle heureuse apparition! Vous êtes comme toujours rayonnante!

Il eut un rire léger mais franc avant de faire un baise-main à la dame. Il se permit de plaisanter à moitié

- Vous êtes donc en binome avec moi pour veiller sur votre soeur ? Ma fois, je ne pouvais pas espérer meileure partenaire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mer 16 Juin - 0:43

*Le Roy eut à peine le temps d’esquisser une révérence qu’on revenait déjà à lui pour badiner, minauder et espérer obtenir quelques faveurs. Gabrielle se tourna donc vers sa soeur en haussant un sourcil tout en accompagnant son air mi-moqueur mi-agacé d’un regard qui en disait long ... à savoir : “Mon Dieu qu’ils sont insignifiants et exaspérants !!” Ce regard fort expressif faillit provoquer un fou rire ... que les deux soeurs se gardèrent de faire apparaître ou tentèrent de camoufler tant bien que mal. Malheureusement, la pauvre Claude, qui était habituée aux petits tours des Mortemart, en fût la victime. Elle eut un léger éclat de rire qu’elle dissimula en quinte de toux passagère ! La marquise évita alors de regarder sa cadette, craignant le pire des rires nerveux. Le Roy n’appréciait pas la chose, venant ou non des Mortemart, et il ne serait pas non plus judicieux de révéler en public la raison d’une telle réaction. Et là, tel le deus ex machina des comédies de Molière, Aramis le valeureux mousquetaire entra en scène, à la rescousse de Mortemart en péril face ... au rire et non au poison ! En tout cas, plus pour le moment !!*

-Monsieur Aramis, vous êtes un flatteur !

Et lorsqu’il lui déposa son baise-main, elle en profita pour lui glisser plus bas :

-Ceci dit, je serais bien sotte de ne pas prendre votre compliment ... glissa-t-elle en minaudant un peu devant le sieur mousquetaire.

*Gabrielle était certes une aristocrate de la haute noblesse, dotée d’un esprit piquant, elle n’en restait pas moins femme, charmante disait-on, et charmeuse, enfin essayait-elle de l’être. Gabie n’était pas une sainte mais depuis qu’elle était séparée de corps avec son mari, elle n’avait pas plus collectionné les amants que sous son ère de femme mariée. Non pas qu’elle veuille jouer les épouses ou femmes modèles, non, elle surveillait tout simplement ses arrières, refusant de tomber dans les bras d’un quelconque séducteur et/ou profiteur. Aramis avait la réputation d’un séducteur mais aussi celle d’un homme respectueux et plus digne que d’autres ...*

-Le plaisir est partagé, répondit-elle avec un sourire particulier. Je serai votre partenaire mais je crains que vous ne soyez plus coriace que moi ! Tout à fait entre nous, je crois que vous avez deux soeurs à surveiller ... et non une seule ...

*Sans être pessimiste, il ne fallait pas non plus trop rêver. Les proches du Roy subissaient des tentatives, parfois réussies, d’empoisonnement. Après sa belle-soeur, son frère, sa favorite, qui d’autre de mieux placée que la soeur de la favorite en question, gardienne de cette relation et ouvrière secrète de cette dernière ?*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mer 16 Juin - 1:31

Gabrielle, toujours prête à rire, provoqua l’amusement de sa cadette. En effet, certains courtisans ayant remarqué les quelques personnes présentes autour du Roy avaient dû se dire que l’instant était bien choisi pour s’approcher et tenter d’obtenir des faveurs. Ainsi pouvait-on entendre, du coté où se trouvaient les marquises, des « Sire, Sire! », de telle sorte que Louis n’eut le temps de répondre au salut de Gabrielle, son esprit étant détourné par ces parasites. La tête de son ainée provoqua un début de rire chez Athénaïs qui s’en camoufla aussitôt derrière son éventail en tournant la tête afin que le Roy ne s’en aperçoive pas. Elle profita de ce que Claude des Œillets simula une toux pour lancer un:

-Oh ma pauvre vous vous étouffez… Prenez garde aux courants d'air!ajouta-t-elle avant de se cacher à nouveau derrière son éventail pour masquer un petit rire.

L’idée d’être surveillée aurait en temps normal complètement déplu à Athénaïs qui aimait à petre regardée et admirée mais pas épiée. Mais en ce jour, après ce qui lui était arrivée, elle préférait assurer et jouer la carte de la prudence. La vie était une chose bien trop précieuse, et elle avait failli la perdre sans savoir à cause de qui. La question du comment avait été écartée, elle savait bien comment, mais était incapable de se rappeler à quel moment précis elle avait pu être empoisonnée…

Aussi, lorsqu’Aramis proposa au Roy de surveiller sa favorite si celle-ci était d’accord, Athénaïs se contenta de hocher la tête doucement. Ne voulant guère s’attarder sur le sujet, elle cherchait un moyen de faire diversion lorsque quelque chose attira son attention: l’attitude de sa sœur et celle du mousquetaire. Ce dernier commença par la complimenter puis plaisanter avec elle sur le binôme qu’ils formaient alors en cette heure… La cadette des deux Mortemart remarqua bien le regard de sa sœur. Se pouvait-il que Gabrielle soit attiré par le charmant mousquetaire? Il faudrait qu’elle lui touche mot à ce sujet un peu plus tard… Ah, comme sa curiosité était piquée! Elle les regarda tour à tour en souriant. S’assurant que personne à part eux entendrait ce qu’elle allait dire, elle lança gentiment:


-Eh bien, me voilà bien chaperonnée…

Cependant, la dernière phrase de Gabrielle lui glaça le sang... Si quelqu'un s'en prenait à sa soeur, Athénaïs en serait anéantie. Gabrielle était son seul repère, hormis leur frère Vivonne bien entendu, les seules personnes réellement dignes de confiance. La famille était quelque chose de sacré chez les Mortemart, et Gabrielle avait toujours été très protectrice avec Athénaïs, c’était elle qui l’avait aidée à faire ses premiers pas à la Cour, elle lui avait enseigné beaucoup de choses, et Athénaïs s’était toujours confiée à elle afin d’obtenir ses conseils avisés. La marquise perdit son sourire et regarda sa soeur d'un air qui voulait dire "je vous en prie, ne pensez pas à cela", penchant sa tête de coté.

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mer 16 Juin - 9:53

* Louis se sentait quand même relativement rassuré de savoir que les Mousquetaires montaient la garde. Mais une chose le dérangeait quand même quelque peu, Gabrielle et Aramis était en train de se draguer et ce juste sous son nez. Il fallait quand même un minimum de prudence. Louis ne voulait empêcher personne de s’amuser. Mais il fallait quand même savoir que Les Mousquetaires étaient en train de travailler donc à double raison Il sourit néanmoins, Louis fut content de voir Gabrielle. Il aimait beaucoup parler avec cette dernière. *

- Je compte sur vous Aramis. Vous avez toute ma confiance. Chère Gabrielle, je suis très content de vous voir.

* Il était très rare que Louis utilise le prénom pour s’adresser aux gens. Il ne le faisait vraiment qu’avec les personnes à qui il tenait vraiment. Ce qui était le cas pour toute la famille Mortemart.*

- Je vous abandonne quelques instants.

* Louis alla voir Molière afin de savoir quand est-ce qu’il serait prêt à jouer. Il savait que tout le monde appréciait Molière. Ce dernier avait un humour qui ne plaisait pas forcément à tout le monde, mais Louis adorait. C’était surtout en ce moment qu’il avait besoin de rire et de penser à autre chose. Ils discutèrent ensemble pendant quelques minutes. Tout était prêt pour la pièce. Mais Louis lui dit d’attendre encore un peu. Tout le monde n’était pas encore là et il y avait certaines personnes dont il espérait voir la présence. Il revint vers Madame de Montespan à qui il prit la main. Il jeta quand même un regard sévère à Aramis afin de lui faire comprendre que ce dernier était en service. Il n’avait rien contre le fait qu’il parle avec eux, mais il fallait quand même qu’il reste prudent. Si ça se trouve, l’empoisonneur était là parmi eux, attendant le bon moment pour frapper. *

- J’espère que le divertissement de Molière vous plaira à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mer 16 Juin - 18:50

*Alors qu’elle terminait sa discussion, plaisante et taquine, avec Aramis, Gabrielle surprit l’air curieux et amusé de sa soeur. S’il y avait une personne qui la connaissait bien, c’était sa cadette. Elle se savait démasquée ou presque car Athénaïs ne manquerait pas de la questionner à ce sujet afin d’en savoir davantage voire de jouer les entremetteuses ! Enfin, ne s’emballons pas, le sieur Aramis était un homme des plus courtois et charmants, pas de quoi s’empresser ni s’affoler ... Même si le jeu était amusant !!
Soit, la discussion se poursuivit et la marquise ne put s’empêcher d’afficher une moue renfrognée compensée par un regard rassurant et protecteur. Athénaïs avait compris le message de sa dernière phrase et aussi sombre soit-elle, elle était sans doute bien réelle. Gabrielle posa alors doucement une main sur l’avant-bras de sa petite Athénaïs et lui dit d’une voix douce et rassurante :


-Ne vous inquiétez pas pour moi, je dois me faire des idées !

*Les deux soeurs étaient très proches. Gabie avait introduite sa soeur à la Cour et la soutenait toujours aujourd’hui, lui ouvrant sa porte à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, tentant de la conseiller de son mieux. L’humour étant la meilleure parade, elle ajouta sur un ton plus jovial :

-Et puis, nous ne craignons rien, le valeureux Aramis et ses mousquetaires veillent sur nous !

*Ce faisant, elle se tourna de nouveau vers Aramis avec un petit regard malicieux avant de se taire pour laisser place au bref discours de sa Majesté. Si Athénaïs avait remarqué le manège, le Roy l’avait certainement compris aussi, lui qui était si attentif habituellement. D’ailleurs, son attention devait être encore plus insistante ce jour-là à cause de cette maudite affaire qui perdurait et menaçait un peu plus les êtres qui lui étaient chers. Il revint vers eux et adressa un regard plutôt perçant en direction du mousquetaire. “Effectivement, sa Majesté a compris ...” Faisant preuve de retenue et de discrétion, Gabrielle se fondit dans la masse des courtisans. Elle se posta derrière Athénaïs et Louis, ni trop loin ni trop près d’Aramis, attendant le divertissement concocté par ce génie de Molière !
Une personne au comportement étrange attira son attention. Pour une raison inconnue, celle-ci se promenait avec une sorte de masque en tissu qui lui cachait la première partie du visage. Interloquée et inquiète, la marquise se pencha vers Aramis pour la lui indiquer :*


-Monsieur Aramis, regardez cette personne qui se faufile dans la foule. N’est-ce pas étrange ?

*La personne était dans la foule mais son identité restait inconnue. Pourtant, Mme de Thianges vivait et se montrait depuis assez longtemps à la Cour pour en connaître tous ses aristocrates !*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aramis
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 12/05/2010
Age : 36

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mer 16 Juin - 20:30

-Le plaisir est partagé, répondit-elle avec un sourire particulier. Je serai votre partenaire mais je crains que vous ne soyez plus coriace que moi ! Tout à fait entre nous, je crois que vous avez deux soeurs à surveiller ... et non une seule ...

Aramis saisit parfaitement le message de la belle Gabrielle. Son rapprochement de cet aprés-midi avec la Favorite et sa soeur aînée n'était pas le fruit du hasard, outre la compagnie agréable que cela procurait. Le roi l'avait chargé d'une mission n'est ce pas ? Mission que le mousquetaire voulait accomplir au mieux. Il eut un sourire rassurant pour les deux soeurs.

- Ce sera un double plaisir dans ce cas! Soyez sans crainte chéré Madame de Thianges. Vous êtes plus qu'à la hauteur pour notre partenariat. Et moi pauvre bougre je fais bien pâle figure à vos côtés et à ceux du joyaux qu'est Madame votre soeur

Il eut un charmant sourire et rencontra le regard du roi qui en disait long. Aramis inclina respectueusement la tête avant de lui renvoyer un regard...d'incomprehension. Comment le roi espérait-il qu'Aramis attrappe l'empoisonneur ? En arrêtant les membres de la cour un par un et en les interrogeant ? Sa Majesté n'avait donné aucun élément au mousquetaire pour commencer l'enquête. Aussi Aramis avait du trouver lui même et il souhaitiat commencer par se rapprocher des victimes...et victimes potentielles. Par respect pour son roi et pour ne pas mettre Gabrielle dans l'embarras il s'éloigna légérement des dames qui firent pareille de leur coté. Il commençait à se demander comment il allait à nouveau pouvoir les approcher lorsque cette chére Gabrielle lui apporta la réponse. Cette femme était vraiment exquise!

-Monsieur Aramis, regardez cette personne qui se faufile dans la foule. N’est-ce pas étrange ?

En effet une silhouette masquée tentait de se faufiler parmi les courtisans. Aramis répondit tranquillement

[b]- C'est tout à fait étrange mais cela ne manque pas d'originalité...


Il sourit en voyant les deux soeurs s'interroger et tapa amicalement sur l'épaule de la silhouette en question qui passait non loin d'eux et s'arrêta en exécutant une révérence surjouée.

- Mesdames j'ai l'honneur de vous présenter Monsieur André Hubert. Illustre comédien de la troupe de M. Moliére!

L'homme enleva son masque découvrant son visage avant d'affirmer

- C'est trop d'honneur! Mon costume de scéne vous plait-il ?

Aramis laissa d'abord les dames s'exrpimer avant d'enchaîner

- Ma foi ! Quel rôle allez-vous jouer mon cher ? Celui d'un roi ou d'un paysan ?

Le comédien posa un doigt mystérieux sur ses lévres.

-Je ne veux pas gâcher la surprise. Maintenant il faut que je réussise à atteindre la scéne. Si vous voulez bien m'excuser. (faisant sa révérence) Mesdames!

Aramis s'inclina à son tour avant dese rapprocher de l'homme

- Monsieur Hubert je vous souhaite un bon jeux. Toutefois pouvez-vous me rendre service et ne porter votre masque qu'au moment de la piéce ?

Il eut un sourire amusé

- Sans quoi vous allez donner l'idée à toutes les personnes présentes de réclamer un bal masqué! Ce qui nous priverait du plaisir des comédies de Monsieur Moliére

André Hubert rit et promit avant de se faufiler jusqu'à M. Moliére. La piéce allait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Mer 16 Juin - 22:48

*Gabrielle s’était rapprochée d’Athénaïs, le Roy s’étant légèrement mis en avant. Elle passa son bras sous celui de sa soeur. Bras dessus, bras dessous, il serait difficile de s’en prendre à l’une sans affecter la seconde. Et puis, aucune des deux ne s’était remise de cet épisode où la marquise de Montespan avait bien failli perdre la vie. C’est dans ces instants-là que l’on mesure tout l’amour que l’on porte à sa famille. Mais, elle ne perdit rien non plus des faits et gestes d’Aramis, qu’elle regardait oeuvrer avec grande attention ... un peu trop d’ailleurs ! Et sa soeur le remarquerait sans aucun mal ... Leur prochaine entrevue autour d'un thé et quelques gourmandises serait sans doute animée et sa cadette ne manquerait pas de la taquiner ... si elle ne commençait pas maintenant !
Elle avait juste répondu à Aramis par un sourire à sa remarque. Lui, mousquetaire de Louis XIV, un pauvre bougre ? L’homme avait une bien piètre opinion de lui-même dans ce cas. Alors que celui-ci questionnait la silhouette masquée, Gabrielle glissa à Athénaïs :


-Avez-vous deviné de qui il s’agissait ? Son accoutrement est bien étrange ?? ... et peu rassurant ! Que fait-il donc ?

*Puis, s'apercevant de la gravité qu'elle mettait dans son ton, elle ponctua ses questions d’un petit rire et regarda sa soeur, un peu émue :*

-Je me fais beaucoup trop d’idées, je ne devrais pas lire tant de livres ou laisser libre cours à mon imagination ! Quelle joie de vous revoir et de vous savoir si bien entourée ... ajouta-t-elle en désignant Louis XIV.

Leur tête-à-tête fut interrompu par la découverte du comédien de Molière ! Toutes deux applaudirent et Gabie lança :

-Bravo Monsieur, divertissez-nous !

*L’homme s’éloigna et la marquise glissa alors à sa marquise de soeur :*

-Eh bien, cette troupe nous promet un joli divertissement ! Avez-vous eu vent de quelque secret ?

*Tout en faisant miner de fixer la scène, elle tourna la tête vers Aramis et l’inclina pour le remercier d’avoir si vite et bien réagi. La pièce commençait ...*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   Jeu 17 Juin - 0:29

* Plus les minutes passaient, et plus Athénaïs était certaine du petit jeu de séduction qui se tramait entre sa sœur ainée et le valeureux mousquetaire du Roy. Les deux sœurs avaient d’ailleurs commencé à suivre Sa Majesté qui se dirigeait vers la belle scène extérieure improvisée pour l’occasion du divertissement royal pendant qu’Aramis s’éloignait de quelques pas d’elles. Mais soudain la remarque de Gabrielle glaça le sang d’Athénaïs: elle avait remarqué une personne étrangement masquée au comportement quelque peu original. La favorite ouvrit de grands yeux lorsqu’elle aperçut à son tour cet homme. Son sang ne fit qu’un tour. Lorsque sa sœur lui demanda si elle reconnaissait cette personne, elle se contenta de secouer a tête de gauche à droite pour signifier que non. Gabrielle tenta de la rassurer en lui disant qu’elle était bien entourée, lui faisant comprendre que le Roy veillait sur elle. Heureusement, ce moment de trouble ne dura que quelques secondes, stoppé lorsqu’Aramis leur dit d’un air presqu’amusé qu’il s’agissait d’un comédien de Molière. Là, la marquise se sentit stupide d’avoir eu peur pour si peu de chose. Tâchant de n’y rien laisser paraître, elle sourit à l’homme qui retira son masque, lui souhaitant le bonjour poliment et acquiesçant à la demande de sa sœur auprès du comédien pour qu’il les divertisse.
Le spectacle allait bientôt commencer et l’homme se sauva. Athénaïs reprenait peu à peu ses esprits et regarda Gabrielle qui lui demanda si elle avait eu vent de quelque secret. *


-Hélas non, ma chère, pour cette fois, tout le monde a été bien secret. Mais finalement ce n’est pas plus mal, nous aurons une véritable surprise.

*Elle n’eut pas fini de dire cela que les trois coups retentirent et que le rideau se leva, laissant place au divertissement royal proposé par Molière et ses comédiens… *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autour du Grand Bassin ( Tout le monde )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» bon tout le monde a joué au foot
» Tout le monde s'en fout...
» DSL tout le monde
» Un jour je ferai comme tout le monde c’est promis… (ou pas).
» je peux pas plaire a tout le monde, mais quand je vois a qui je ne plaid pas, ça ne me dérange pas ! - KALISTA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Le château de Versailles: les extérieurs :: Les jardins :: Le grand bassin-
Sauter vers: