L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur le parvis...(PV Alban)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Sur le parvis...(PV Alban)   Dim 24 Jan - 20:44

*Il est des jours où l'Homme doit faire preuve de patience et de calme... Charles ne manque ni de l'un, ni de l'autre. Pourtant aujourd'hui, il va rencontrer son "collègue", Alban Delalande...

Charles connait tout de Paris. Il connait les bas-fond. Il connait les quartiers riches. Il sait ou trouver les personnes dont il a besoin. Charles connait l'endroit où on peut tout observer... Le parvis de Notre-Dame... Charles sait que dans les églises les gens parlent. Tout le monde peut aller à la messe. Tout le monde, tout le long de la journée. C'est la sortie de la messe qui permet d'observer le monde. Il sait qu'il peut tout voir. Il est là. Charles sait que l'on parle pendant une messe. Les gens discutent derrière les piliers. Ils parlent dans les confessionnaux. Il se trame des choses dans la maison même de Dieu.
Alors Charles attend. Il regarde. Qui entre, qui sort, qui à l'air coupable. La messe est presque finit. Rien à remarquer pour le moment. Il s'ennuie. Il est prêt à repartir, résigné. Mais quelque chose le retient. Un homme en noir. Un homme, capuchon sur le visage sort. Il fait profile bas. Trop pour ne pas paraitre suspect. Il essaie de raser les murs. Il sert quelque chose sous son manteau. Il essaie de disparaitre. Mais Charles le suit. Charles marche derrière lui, à quelque mètre. Juste assez loin pour ne pas le perdre et ne pas être vu. Charles est une ombre. Lui sait passer innaperçu. Il n'a pas besoin de capuchon. Il avance à visage découvert. Il avance. l'homme se sent sans doute traqué. Pourtant il ne se retourne pas. Mais il se met à courir. Il doit avoir peur. Alors Charles court. Il ne rompt jamais la distance entre eux. Il ne veut pas le perdre. Sa cape bat sur ses chevilles. Ses cheveux volètent autour de son visage. Il s'éssoufle un peu. L'homme tourne à droite. Il s'en va du parvis. Bon sang, il court vite. Il est jeune. Très jeune. Oui. D'allure mince, assez petit de taille, les jambes légères. Oui, ni un enfant, ni un adulte. Il est sans doute entre deux âges. Il court. Il se concentre sur ce qu'il se passe. Il ne veut pas le perdre. Il ne doit pas le perdre.
L'homme accélère. Il court plus vite. Charles commence à être un peu loin, trop loin. Le fugitif quitte le parvis. Charles le suit. Il le rattrape. Il y est presque. Plus que quelques mètres. Charles sourit en coin. Cette fois, il y est. Il ouvre la bouche pour lui crier de s'arrêter.
Boum !
Il est au sol. Assit par terre. Un homme lui est rentré dedans. Charles ne regarde pas. Il sait que son homme vient de partir. Trop tard. Il n'y a plus rien à faire. Alors il soupire.
Il se relève. Il y a dans ses yeux un éclat furtif de rage. Ses yeux sont plus profonds. Bleu foncé. Il se remet comme il faut. Il reprend son souffle. Il regarde dans les yeux celui qui l'a fait tomber. Il est en rage. Il étouffe un grognement. Puis plus rien. Le calme apparent. Apparent oui. Car il en veut à celui qui l'a fait tomber. Cet homme, il le connait. C'est encore plus énervant !*

- Vous n'auriez pas pu faire attention ? Vous ne m'aviez pas vu courir peut être ? Vous n'observez donc rien ?

*Il soupire. Cet homme. Bon sang ! Il a raté son homme à cause d'un "collègue". Il lui en veut. Il le pense incapable. Cet Alban ne connait pas Paris. Cela contrarie Charles. Pourtant il reste calme. Il fixe simplement Alban. Rien de plus, rien de moins.*

- Alors Alban, vous avez perdu votre langue ?

*Alban ne répond pas assez vite. Encore quelque chose à lui reprocher. Enfin...Charles préfère lui laisser une chance. Il veut des explications quand à sa présence ici. Et pourquoi il ne l'avait pas vu. Charles doute de lui. Charles doute de tout le monde...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Dim 24 Jan - 22:42

*Alban avait décidé de faire un tour dans Paris. Il commençait à prendre ses marques dans la capitale, mais avait encore quelques difficultés avec les petites ruelles. Pourtant, il savait que c'était dans ces endroits que se déroulaient les scènes les plus noires de ces derniers temps. Alors il traînait, il essayait de passer pour un anonyme parmi les gens. Un exercice assez complexe mais qu'il commençait à bien saisir.

Rien de notable aujourd'hui. Peu de suspects sortaient en plein jour. Ici, tout le monde connaissait tout le monde, et ceux qui faisaient leurs trafics avaient une certaine réputation à tenir. Pour le moment, il mémorisait juste les rues. Il était si facile de se perdre ou de semer quelqu'un. Il marchait tête basse, à murmurer les noms des rues et des directions. A cause de cela, il ne faisait pas attention aux gens autour. Il aperçut juste un homme courir à toute vitesse, et avant de comprendre quoi que ce soit, il bouscula son poursuivant, et tout comme lui se retrouva à terre, un peu sonné. Il mit plus de temps à se remettre les idées au clair, que déjà il se faisait réprimander. Il releva les yeux et fut surpris de reconnaître son interlocuteur. Il l'avait déjà croisé dans le quartier de la police, et on lui avait précisé qu'il valait mieux éviter de le mettre en colère. Alban avait vraiment tout gagner... Charles Montaucieux, la "terreur" des brigands de Paris.

Il se releva en grimaçant et s'inclina légèrement. Le voir courir ? Non, et alors ? Lui aussi était fautif. Garder les yeux sur sa cible n'est pas toujours synonyme de réussite.*


- Désolé Monsieur... En effet, je ne vous avais pas vu. Est-ce une raison pour vous mettre dans cet état ? On dirait que c'est la première fois que vous bousculez quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Dim 24 Jan - 22:59

*Charles n'en revient pas. Ce petit gamin veut lui faire des remontrances ? Non. Impossible ! Alors Charles lui sourit. Ce sourire froid cette fois qui veut dire "attention, tu vas trop loin !". Mais que faire d'autre ? Rien pour le moment. Ce ne sont que des paroles après tout. Alors il garde son calme...Apparent.*

- Disons que c'est la première fois qu'un homme me bouscule sans intention de me faire perdre ma proie. En général on le fait pour m'empêcher d'attraper mon poisson.

*Il parle de proie. Oui. Il chasse. Le crime. Partout. Cela lui permet de vivre. Et aussi d'enquêter. De trouver qui à commanditer le meurtre de ses parents. Qui et pourquoi. Alors que ce soit Alban, un autre policier qui le dérange. Non...
Il doit garder son calme. Il garde son calme. Il sourit un peu. Froid. Mais son calme n'est pas loin. Il le garde. Comme un rempart pour ne pas exploser tout de suite.*


- Vos excuses, je m'en moque. Vous m'avez empêché d'attraper cet homme.

*Il le sait. Jamais il ne pourra le rattraper. Il n'a pas vu son visage. Cet homme est sein et sauf. Il c'est sans doute enfoncé en des lieux que les gens bienséant ne soupçonne pas. Il le sait. Jamais il ne retrouvera son petit coureur.
Alors il soupire. Il secoue la tête. Il commence à s'énerver. Cela ne se voit que si on le connait par cœur. Mais cet Alban ne le connait pas. Et il va sans doute se frotter à lui. Pauvre Alban.*


- Si un crime est commis dans les alentours, ce sera votre faute.

*Ce n'est pas une accusation. C'est une constatation. Simple. Calme. Froide.
Charles allait continuer. Mais les cloches sonnent. La messe est finie. Il doit voir qui est là. Alors il attrape Alban par le bras. Il le plaque contre un des murs qui entour le parvis. Il se met dans l'ombre lui aussi.
Charles braque ses yeux bleus sur le portail. Il sait que les intrigants sortent par la grande porte. Il ne s'occupe plus de son "collègue". Il le tient. Comme on tient un enfant. Il ne veut pas qu'il le gène cette fois. Il ne le supportera pas.
Charles reste silencieux. La respiration profonde et calme. Plus rien n'existe. Seul compte son regard. Tourné vers Notre Dame. La belle Notre Dame.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Dim 24 Jan - 23:17

*On ne lui avait pas menti : essayer de raisonner avec Charles Montaucieux était voué à l'échec. Cet homme posait des questions dont il ne voulait pas entendre les réponses. Il était de ceux dont la première impression est la seule et vraie vérité. Il n'aimait pas ce genre de personnes. Hautain, méprisant... en tout cas, c'était la première impression qu'il avait de lui.
Il regarda dans la direction qu'avait pris le mystérieux homme à capuche. Vu sa vitesse, il devait être bien loin. Alban sentait qu'il avait fait une gaffe... mais ce n'était pas comme s'il l'avait fait exprès ! Au contraire, c'était un accident. Un simple accident... et Alban pâlit en entendant sa menace. Laisser un potentiel suspect s'en tirer... ce serait comme commettre soi-même le crime. Il soupira et fut bien forcé de baisser le regard.*


- Je suis dé... Eh, mais qu'est-ce que ?...

*Pas le temps de finir de s'expliquer. Charles lui avait saisi le bras avec rudesse et l'avait mis à l'écart. Il avait l'air d'être un enfant pris en faute. Une désagréable sensation. Il en profita pour observer l'homme plus attentivement. Il semblait vraiment asocial. Comment cet homme en était-il venu à ce métier ? Il soupira et murmura.*

- Qu'est-ce que vous faites ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Dim 24 Jan - 23:54

*Charles observe. Il regarde. En silence. Il voit des nobles. Des pauvres. Des commerçants. Puis une silhouette qu'il connait bien. Un bandits notoires. Il sourit. Il sait que si cet homme est là, c'est qu'il y a eut un complot. Mais sans preuve... Il n'écoute pas Alban. Il peut lui chanter la messe. Il soupire pourtant.
Puis le monde s'en va. Chacun à ses activités. Personne ne reste. La peur grandit dans les cœurs. Paris est parcouru d'une rumeur. Murmure d'une peur sans nom.
Alors seulement il le regarde. Il tient toujours Alban. Les yeux de Charles ont retrouvé ce calme qu'ils ont. Deux lacs. Des lacs sans ondes. Le calme. Il n'a plus rien à cacher. Il a entendu les questions. Il va y répondre.*


- Je t'ai empêché de me faire remarquer.

*Pas de reproche. Il le lâche. Charles reste pourtant dans l'ombre. Il n'aime pas être dans la lumière. Il se cale contre le mur. Il y a une certaine nonchalance dans on attitude. Maintenant il n'a plus rien à faire ici. Alors autant parler. Pourtant il n'est pas loquace. Non. Les actions sont la seule chose qui compte. Mais il y a parfois des exceptions.*

- Ce que je fais ? J'observe le monde à l'endroit où il prend vie.

*Il secoue la tête. Il se dit que cet homme ne connait pas son métier. Il sait qu'il vient de la campagne. Ce n'est un secret pour personne. Mais tout de même. Ne pas savoir faire son métier est une chose grave. Alors Charles va droit au but. Il n'a rien à faire du reste. Qu'il le prenne pour un "méchant" s'il veut. Après tout, il n'est pas la "terreur des brigands" pour rien ! Oui il sait. Il connait son surnom. Il l'a apprit à force d'observer. D'écouter.*

- Une telle question me prouve que vous ne connaissez pas Paris. Donc vous ne connaissez pas votre métier.

*Il montre le Parvis de la main. Il englobe la Cathédrale.*

- Notre-Dame. Le coeur de l'Ile de la Cité. Le Tout Paris y vient. Nobles, marchands, brigands, mendiants. Tous. Et une église invite à la confession. Pas seulement des âmes pures non. La confession des traitres. Car quoi de mieux qu'une église pour faire de noirs projets contre le Pouvoir ?

*Il lui apprend clairement son métier. Pas de reproche. Pas de cours magistrale. Une simple démonstration. Comme on en fait aux enfants. On en leur donne pas le choix. On explique, on démontre et on a raison. C'est un peu cela Charles...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Lun 25 Jan - 1:09

*Vraiment, plus il le regardait et l'écoutait, moins il aimait cet homme. Avait-il seulement une vie en dehors du travail ? Quand il avait posé la question à ses collègues, la réponse n'avait été qu'un bref mouvement d'épaule. On ne se posait pas la question. Le seul mot d'ordre était "Ne cherche pas les embrouilles avec lui". Trop tard pour lui. Maintenant, il savait qu'il était fiché par cet homme. Déjà que le Roi l'avait dans le collimateur à cause de son manque de résultats, il n'avait pas besoin de ça.
Il écouta sa réponse. Il n'aimait pas son ton. Certes, il avait un grade plus élevé que le sien, mais il lui parlait comme à un gosse, c'était le cas de le dire. Massant son bras endolori, il l'écouta, sourcils froncés. Il n'avait plus tellement envie de s'excuser. Juste lui dire d'arrêter de le prendre pour un imbécile.*


- Cela semble bien beau, mais je ne vois pas un tel commerce se faire dans un endroit aussi exposé que Notre-Dame.

*Il avait des idées assez arrêtées. Mais toutes ses perquisitions avaient eu lieu dans les bas-fonds, jamais dans des quartiers aussi bondés.*

- Vous avez déjà réussi à arrêter quelqu'un ici ? Je veux dire... il y a tant de gens. Certes pour se dissimuler, c'est facile, mais on ne peut pas s'y cacher éternellement.


*De simples constatations. Malgré son air niais, il ne demandait qu'à apprendre, qu'à faire des progrès... avec ou sans cet homme.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Mar 26 Jan - 13:50

*Il secoue la tête. Il se demande qui est ce petit garçon. Car oui. Oui il est un petit garçon. Il ne connait pas Paris. Il n'a jamais mis les pieds dans les bordels. Il n'est jamais entré dans la Cour des Miracles. Il ne connait pas le coeur des Hommes. Alors il soupire. Charles voudrait l'envoyer valser. Mais bon...Il est plus vieux. Il doit transmettre quelque chose. C'est que qu'on lui a dit. Alors pour sa "réputation" il le fait. Froidement certes. Mais il le fait.*

- Vous êtes déjà rentrer dans la Cathédrale ? Vous avez déjà remarqué la grandeur des lieux ? Vous avez déjà ressentit les choses de l'intérieur ?

*Il le fixe. Ses yeux bleus dardés sur lui. Il est calme. Il est presque froid. Pourtant il lui parle. Il croise les bras sur sa poitrine. Il plie la jambe pour prendre appuie sur le mur. On dirait un enfant qui attend, simplement pour attendre. Cela ne colle pas avec ce qu'il est. Il ne le quitte pas des yeux. Il doit le surveiller.*

- On ne se cache pas sur ce Parvis. Au contraire. On se montre. On pavane. On fait tout pour être vu. Car qui pourrait penser que l'on complote alors que l'on sort de la messe. Pourtant quand on connait Paris, on sait que Notre Dame est le lieu idéal pour échanger sans être vu. Car ici, nobles et brigands s'y retrouvent sans barrière.

*Charles sait de quoi il parle. Il était de ceux qui ne sont pas noble. Il a vu, enfant, ces échanges douteux. Il n'a pas à se justifier. Il lui explique simplement les choses. Il reste calme. Il ne lui en veut pas. Il lui montre simplement les choses.
Charles sourit un instant. Une demoiselle passe devant eux. Elle doit avoir une vingtaine d'année. Elle porte un panier pleins de pomme. Elle est assez bien faite. Il la suit un instant des yeux. Un prédateur regardant la proie. Mais il ne la touchera pas. Déjà il regarde de nouveau Alban. Calmement il fait un petit signe de tête. Comme si sa petite pause de deux secondes n'avait pas eut lieu. Il sourit.*


- Comprenez vous ?

*Puis il hausse les épaules. Il répond à sa dernière questions.*

- Paris n'est pas que la ville que l'on voit. Paris recèle tout un tas de mystère. Et qui veut s'y caché le peut. Le temps qu'il faut. Ou quitter la ville par des chemins de traverse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Mar 26 Jan - 20:45

*Alban le trouvait tout de même sympathique de lui donner des réponses à toutes ses questions. En effet, avec ce qu'il avait entendu de Charles, il pensait qu'il aurait eu le droit à un total désintérêt de sa part, et qu'il l'aurait laissé planter là. Mais non... Cependant Alban avait toujours un peu de mal à comprendre comment un lieu aussi connu et fréquenté pouvait se prêter à un trafic aussi important et dangereux.*

- Oui... je pense que j'ai saisi. Même si cela semble invraisemblable...

*Il soupira et ne fit aucune remarque quant à son comportement, somme toute rapide, mais nullement discrète, et jeta un coup d'oeil à l'entrée de la cathédrale. Il ne remarqua rien de suspect. Y avait-il vraiment des choses étranges qui s'y passaient ? Alban était entré une fois par curiosité. Il s'y était senti tout petit. Rien à voir avec l'église qu'il avait fréquenté étant enfant. Mais penser que les gens pouvaient réfléchir aux plans les plus sombres ici, c'était presque un blasphème.*


- Je suis désolé de vous avoir fait perdre votre piste... Vous aviez eu une information sur cette personne ?

*Alban ne l'avait pas vraiment vu. Il l'avait juste aperçut en train de courir. Un homme, cela il en était sûr, et effrayé. Mais qui ne le serait pas, poursuivi par un homme qui semblait venu tout droit de l'enfer ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Mer 27 Jan - 22:02

*Charles soupira. Décidément ce petit "bleu" est vraiment un "boulet" dans son domaine. Charles doit garder son calme. Il soupire. Il ne doit pas faire d'esclandre maintenant. Pourtant c'est plus fort que lui. Il secoue la tête. Le visage fermé, les yeux plus sombre. Il en a marre. Marre que ce gamin ne comprenne pas. Charles tape du doigt sur son bras. Il perd patience. Pourtant il répond. Froid. Non plus calme. Froid.*

- Invraisemblable ? Vraiment ? Alors nous irons assister à la messe ensemble. Vous serez surpris.

*Puis il remet sur le tapis le sujet qui les oppose. Charles commence à sentir en lui la colère. Ses yeux s'assombrissent encore. Il serre désormais les poings. Il laisse pendre ses bras. Il inspire. L'air dans ses poumons doit le calmer. Il n'a pas le choix. Il ne veut pas s'énerver. Mais il commence à sentir en lui une envie de frapper...*

- Un homme sort en rasant les murs, en serrant contre lui quelque chose. Il veut passer inaperçu. Il ne sait pas qu'il est suivit et il court. Vous pensez que j'ai besoin d'une autre preuve ? Non ! Si vous étiez un policier qui connait son métier, vous ne me poseriez même pas la question.

*Il s'énerve. Il perd son calme. Comment on le voit ? Sa voix est glacée. Son ton rude. Son maintient raide. Il n'a plus rien de l'homme qui a regarder passer la jeune femme passer. Charles continue son laïus.*

- Je me demande comment vous avez pu devenir un homme de La Reynie. J'avoue ne pas comprendre. Vous ne connaissez pas votre métier. Vous ne savez pas comment voir un suspect, vous ne connaissez rien des secrets de Notre Dame. Vous êtes un bon à rien ou je vous ai simplement rencontrer dans un mauvais jour ?

*Sa question n'en ai pas une. C'est une moquerie. Charles est cinique. Il ne sait pas comment s'y prendre. Il a envie de l'envoyer valser. Mais si cela se savait ? Il tient à son métier. C'est la seule façon de retrouver ceux qu'il cherche. Il doit avoir l'oeil partout. Il doit faire son métier. Il doit venger sa famille. Il doit.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Dim 7 Fév - 22:53

*Alban trouvait cet homme de plus en plus antipathique. Il avait l'air de n'avoir aucune pitié, pour personne, et surtout pas pour un débutant comme lui. Il trouvait cela injuste. Montaucieux n'avait-il pas été dans la même situation que lui à son entrée dans la police ? Peu importe... Ce qu'il fallait maintenant, c'était un peu remonter dans l'estime de cet homme... Peine perdue sans doute, il semblait déjà catalogué comme "incapable" dans ses notes personnelles. Cet homme avait-il la moindre personne sur qui compter en cas de coup dur ?*

- Les gens ont de très bonnes raisons d'être prudents. Ils ne sont pas tous animés de mauvaises attentions. Qui sait, cet homme a peut-être rejoint une de ses maîtresses après avoir fait son marché, a préféré raser les murs plutôt que d'être reconnu par quelque visage connu... Et il s'enfuit parce qu'un inconnu assez... inquiétant le suit. Vous n'êtes pas dans la tête des gens Monsieur.

*S'il ne se prenait pas un coup dans les prochaines secondes, Alban se considérerait comme un miraculé. Il essaya de ne pas détourner le regard. Il était vexé par ses propos. Il savait qu'il n'avait pas l'étoffe des plus grands policiers, mais on lui avait fait confiance...*

- Ce sont les erreurs qui permettent d'apprendre à ne plus les refaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Dim 7 Fév - 23:46

*Charles le regarde. Il l'écoute. Ce gamin à ses propres idées. Un monde trop beau qu'il dépeint. Cela n'est pas normal. C'est un policier. Il devrait être rompu à voir des choses horribles. Pourtant il ne semble pas touché par cela. Il est sans doute ingénu. Cela pourrait être touchant...Chez une jeune fille. Pourtant Alban est un homme. Un policier de surcroit. Alors pourquoi vouloir voir le bien partout ? Charles ne sait pas. Il réfléchit en même temps. Pourtant il entend. Oui, il entend bien les paroles de ce garçon. Il sourit. En coin. Froidement. Ce qu'il dit est autant un compliment qu'une insulte. Alors Charles lève la main. Il est prêt à frapper. Pourtant il ne le fait pas. Il laisse simplement planer la menace. Cela est sans doute pire encore. Alban ne peut savoir si Charles va frapper ou non. Personne ne le sait. Il suspend le temps. Le temps qui semble accrocher au bon vouloir de sa main. Qui ne s'abat nul part. Une main en l'air. Comme accrochée dans le vide. Frappera ? Frappera pas ?*

- Vous êtes donc un bien piètre observateur dans ce cas. Tant pis pour la sécurité du Roi sans doute. Mais laissez moi vous dire une chose.

*Il le regarde dans les yeux. Le calme laisse place à quelque chose de nouveau. Pas de la colère. Pas de la rage. Non. Quelque chose d'indéfinissable. Charles laisse retomber sa main. Il ne le frappera pas tout de suite. Pourtant il se rapproche. Assez pour murmurer sans être entendu de quiconque. Il sait l'effet de peur que cela peut produire. Il s'en amuse d'avance.*

- Continuez comme cela et la lame d'un fou s'abattra sur vous. Sans que vous puissiez vous en rentre compte.

*Sur ce, lui empoigne les épaules du "gamin" et le fait tourner avec violence, de façon à le mettre dos au mur. A ce moment là, une lame arrive entre eux deux. Semblant avoir été lancé de nul part, elle retombe au sol après s'être fracassé contre le mur.
Charles n'a pas perdu son calme. Il a vu arriver la lame au moment ou il murmurait. Alban l'aurait vu aussi s'il connaissait cet endroit. Charles vient de lui sauver la vie...
Déjà les passants courent. Ils savent que les deux hommes visés ne l'ont pas été par hasard. Charles cherche des yeux le coupable. Une silhouette au loin. Elle part en courant. Impossible de la rattraper. Il le sait. Mais il enregistre. Tout.
Ce qu'il vient de dire à Alban vient de se réaliser...*


- Et bien...Nous avons eut chaud !

*Charles reste toujours calme. Pourtant il est conscient qu'un d'entre eux aurait pu y rester. Il ne comprend pas pourquoi. Surtout qui aurait eut avantage à la disparition d'un des deux hommes. Lequel surtout. Et pourquoi. Charles n'est plus avec Alban. Il réfléchit. Il a un présentiment. On en veut à sa vie...Peut être les mêmes gens qui ont tué ses parents. Il ne sait pas. Il cherche. On vient de lui déclarer une guerre. Et elle sera sans merci.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Lun 8 Fév - 0:17

*Alban dut ciller un instant de peur de se prendre un coup - coup qui n'arriva jamais, mais que peut-on faire contre les réflexes d'un simple humain - et soupira en voyant qu'il se contentait de le menacer. Mais il n'était pas dupe : à la prochaine occasion, il se le prendrait sans aucun doute. Charles lui semblait bien étrange, mais il était de plus en plus sûr de ne pas le compter parmi ses amis. Il soupira, pensant que l'orage était passé.*

- Je ne suis pas un imbécile. Je fais mon travail du mieux que je peux. J'en suis capable, sinon jamais Monsieur de la Reynie ne m'aurait demandé de rejoindre les rangs de sa police.

*Il n'aimait vraiment pas ses manières. Le fait de le savoir si près n'était pas aussi rassurant qu'il voulait se le persuader. Qui aimerait être protégé par un tel homme ?*

- Je pense que je le verrais si...

*Il n'eut pas le temps de finir, ni de comprendre ce qui s'était passé. Il allait le traiter de rustre et de dérangé, quand il tourna la tête et vit la lame un peu plus loin. Il pâlit légèrement. Est-ce que cet homme venait de lui sauver la vie ? Cette constatation avait un goût amer. Il se dégagea et alla ramasser le couteau. Un instrument bien banal, il ne voyait pas comment ils pourraient remonter jusqu'à son propriétaire. Il se retourna et murmura un vague :*


- Merci...


*Il revint vers Charles et lui montra le couteau.*

- Des amis à vous peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Lun 8 Fév - 15:22

*Charles vient en effet de sauver la vie du gamin. Pourtant il ne s'en sent pas supérieur. Il a fait son travail. Il ne répond pas quand il lui dit merci. En général on ne lui dit pas merci. Au contraire. On le décrie. On ne le remercie pas. Alors quand on le fait, Montaucieux ne sait pas quoi faire. Et puis de toute façon il s'en moque. Il passe déjà à autre chose. En l'occurrence, le couteau et la réflexion d'Alban. Charles soupire. Cette réflexion l'agace. Il soupire. Il lui attrape le couteau des mains. C'est une lame. Simple. Sans signe particulier. Un acier de mauvaise qualité. Ce n'est pas un homme riche. Au moins il sait qu'il faudra chercher dans les bas-fonds. Charles fait tourner et retourner la lame dans ses mains. Le manche est en bois. Rien de bien compliqué. Pas de signe. Ni de son possesseur. Ni de son fabriquant. Alors la recherche sera rude. Très rude. Mais pas impossible. Ca non !
Charles se tourne vers Alban. Il plante son regard bleu glacé dans celui du jeune homme. Charles semble ne pas avoir été perturbé par l'épisode. Pourtant il l'a été. Mais il ne le montre pas. A quoi bon ? Tout le monde s'en moque !*


- Non, visiblement pas un de mes amis.

*Il contient son agacement. Il soupire cependant. Il doit faire le vide. Se calmer. Il ne détourne pas les yeux. Il espère avoir un peu d'aide d'Alban. Même si Charles sait que se sera probablement peine perdu.*

- Je suppose que vous n'avez rien vu !

*Charles laisse tomber cela comme une pierre. Ce n'est pas une demande, une question. c'est une constatation. Il sait bien qu'il n'a pas vu la lame arriver, alors la personne qui l'a lancé...Charles commence à se poser des questions. Est-ce lui que l'on visait ? Est-ce ce "gamin" ? Est-ce une mise en garde contre les hommes de La Reynie ? Charles a bien du mal à comprendre ce qu'il vient de ce passer. Si les hommes des bas-fonds se mettent à prendre des risques alors la ville allait devenir un champ de bataille. Pourtant il a du mal à y croire. Il penche plus pour une commande. Un pacte entre un noble et un petit pécore en mal d'argent. Mais qui ? Et surtout pourquoi...
Charles se pose toute ses questions en silence. Il en oublie presque le lieu et le temps. C'est quand Alban bouge qu'il se rend compte qu'il est là. Alors il secoue la tête. Le regarde dans les yeux. Il attend. Il attend les conclusions, les questionnements du gamin. Car il a beau être un "mauvais" homme, il n'en reste pas moins un homme d'expérience. Il veut qu'Alban apprenne de lui...Pas si mauvais que cela en fin de compte ?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Lun 8 Fév - 18:15

*Alban ne comprenait pas Charles. Ils venaient de passer bien près de la mort, et son collègue ne semblait pas en être affecté. Il ne lisait rien sur son visage qui montre une certaine surprise ou même de la peur. Il évita d'en faire la remarque et le laissa faire l'examen du couteau. Qu'il ne vienne pas lui dire qu'il était un idiot de ne rien avoir pu conclure après avoir observé l'arme du "crime" : rien ne pouvait indiquer son propriétaire. C'était le genre de couteau que tout le monde a chez soi. Il soupira et secoua la tête. Non, il n'avait pas vu leur agresseur. Mais il pouvait tout de même en tirer quelques conclusions.*

- Je ne l'ai pas vu. En revanche, je pense que cela n'a pas été fait au hasard. On ne cherchait pas à nous menacer pour nous voler quelque chose, sinon le couteau n'aurait pas été lancé. Non, nous étions visé, parmi tous ces gens... sans doute ont-ils déduit que nous faisions partie de la police, mais nous n'y ressemblons en rien à ce moment. Alors soit le lanceur voulait prendre une cible au hasard, soit l'un d'entre nous a été suivi...

*Restait à savoir dans cette hypothèse duquel des deux il s'agissait. Il avait tendance à penser à Charles. Après tout, il ne devait pas avoir que des amis. Alban ne cherchait pas à faire bonne impression auprès de Charles. Non, il cherchait juste à faire son métier, à comprendre ce qui s'était passé.*

- C'était prémédité... J'en mettrais ma main au feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Lun 8 Fév - 21:55

*Pour une fois Charles incline la tête. Il est d'accord avec Alban. Ses déductions sont justes. Charles sourit alors très légèrement. Un sentiment transparait enfin. Non pas de la fièrté, mais quelque chose d'étrange. Entre satisfaction de voir enfin son "élève" dire quelque chose de censé et la colère de l'entendre dire des banalités. Cependant il n'est pas mauvais. Non. Alban vient de se créer un sursis. Il ne le sait peut être pas. Pourtant Charles vient de décider de laisser les erreurs de côté. Il faut se concentrer sur ce nouveau soucis. Charles soupire en tournant encore le couteau dans ses mains. Il sait ce à quoi pense Alban. Et il est d'accord avec lui.*

- Je suis d'accord avec vous. Vous avez raison. Nous n'avons pas été pris à partie comme cela. Il y a autre chose. Je ne sais pas ce que cela est. Mais je penche pour un contrat sur l'un d'entre nous...

*Charles à un petit sourire en coin. Il s'apprête à dire tout haut ce que le petit pense tout bas. Il le sait. Il n'est pas idiot. Il sait bien ce que tout le monde pense. On dit de lui qu'il est un rustre, un homme froid, voir un salop pour certain. Oui. Il ne se fait pas de doute. Il a laissé ses illusions lors de la mort de son père. Il a compris ce jour là que la vie n'est pas une vie facile et que pour survivre il ne faut pas être tendre. Pourtant il l'est quand il le veut. Mais il ne le montre pas. Qu'on pense que qu'on veut de lui il s'en moque. Il n'a pas besoin d'ami. Il n'en a jamais vraiment eut de toute façon ! Il est un solitaire...*


- Et je pense que je suis particulièrement visé. Comme vous le pensez sans doute, j'ai plus d'amis que d'ennemis. Je ne sais pas qui et pourquoi, mais j'espère bien répondre à ces questions.

*Puis Charles regarde le "petit" dans les yeux. Il est calme. Ce qu'il va dire, Alban à intérêt à l'écouter, le retenir, à ne pas l'oublier. Et surtout à ne pas le dire à tout le monde. Il tient à sa réputation de "méchant" Charles !*

- Je suis désolé que vous ayez été pris pour cible.

*Une faiblesse. On ne s'excuse pas quand on est comme Charles. Alors il retrouve sa dureté. Comme si rien ne s'était passé. Il regarde autour de lui. Il sert le couté dans sa main. Il le sert dangereusement. Il se moque de se couper. Il est en colère maintenant. Cela se voit. Ses yeux d'un bleu si profond tourne presque au noir. Pourtant on voit encore le bleu intense. Des yeux comme les siens...Si seulement il avait été autre. S'il était gentil...Oui, il pourrait dès lors séduire toute les femmes qu'il veut. Pourtant il n'est pas cela. Il semble un roc. Peut être ne l'est-il pas en fin de compte. Mais ce n'est pas ce qu'on voit. Il est là. Sur le parvis. Droit comme un "i". Semblant n'avoir peur de rien. Une façade bien rodée...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Lun 15 Fév - 0:20

*Maintenant, le sentiment qu'Alban ressentait plus que tout était la surprise. Il ne pensait pas pouvoir un jour voir Charles aussi calme, surtout après ce qui venait de se passer. Il avait eu de la chance visiblement. Son collègue ne l'avait même pas rabroué. Peut-être avait-il su lui montrer qu'il méritait bien son poste de policier auprès de La Reynie. Il essaya de ne pas lui montrer qu'il était à la fois soulagé et content d'une telle situation.
Il le laissa exposer son hypothèse, celle qu'il n'avait pas osé avancer de peur de recevoir une rouste de la part de Charles -c'est qu'il en aurait été capable ! Charles semblait savoir de quoi il parlait. Peut-être que ce n'était pas ma première fois qu'une telle chose lui arrivait. Alban devrait peut-être prendre en note "ne plus trop traîner à côté de lui afin d'avoir la vie sauve"... mas cela aurait été mesquin. En tant que policier, il se devait, par principe, de soutenir Charles. Maintenant qu'il lui avait sauvé la vie, il lui était redevable. Il était prêt à lui dire qu'il serait ravi de l'aider, mais il fut stoppé net par ses excuses.

Alban en resta bouche bée. Cet instant ne dura que quelques secondes, mais il n'était pas prêt de l'oublier. Il se reprit, puis baissa les yeux pour voir la main de Charles. Même sans voir son visage, il devinait sa colère. Cette affaire semblait le toucher plus que de raison. Il se risqua à relever le regard. Il ne s'était pas trompé. Maintenant... à lui de faire quelque chose.*


- Ecoutez... je suis sûr que vous pensez que je gênerais plus qu'autre chose mais... vous m'avez sauvé la vie, c'est une certitude. Je vous en suis reconnaissant. Alors si je peux vous aider...


*Il était sincère. Il n'y avait aucune mesquinerie. Juste un sentiment humain : celui de la gratitude. Et puis rien n'obligeait Charles à accepter.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Mer 17 Fév - 20:10

*Charles n'est pas de ceux qui compte sur les autres pour vivre. Non. Il a appris seul. Alors il soupire. Il sera une gêne assurément. Mais un peu d'aide ne se refuse pas. Car il sait qu'il ne pourra pas parcourir tout Paris tout seul. Il lui faut des yeux et des oreilles partout. Oui. C'est cela. Il lui faut des espions. Et il commencera avec Alban. Il veut de lui même rendre service. Oui... Alors pourquoi pas...
Charles ouvre la main. La lame c'est incrustée dans sa peau. Il n'est pas coupé. Pourtant une marque bien net se dessine. Rouge. Il ferme un temps soit peu plus la lame et il se coupe. Mais présentement, il s'en moque. Il lève les yeux. Ses yeux sont un peu plus calme. Sombre. Bleu intense. Mais calme. Il les pose dans ceux du "gamin". Alban parait sur de lui. Sincère même. Décidément, pense-t-il, sauver la vie de quelque c'est quelque chose d'important... Pour les autres ! Charles s'en moque bien lui. Il voit juste une occasion de tirer quelque chose. Alors il parle. Calme.*


- Vous pouvez sans doute m'aider.

*Décidément... On pourrait croire qu'il fait preuve de faiblesse. Hors il ne met simplement en place qu'un plan pour ses propres intérêts. Il ne compte sur personne... Hormis pour l'aider maintenant. C'est une affaire qui dépasse le Roi.*

- J'ai besoin de savoir qui m'en veut. Il me faut des hommes qui soient mes yeux et mes oreilles. Je dois comprendre qui m'en veut. C'est... Vital.

*Oui. Si se sont les même qui ont tué ses parents, alors il pourra se venger.
Charles à quelque choses de déterminé dans les yeux. Un sentiment qui peut faire peur. Une sorte de promesse muette qu'il fera tout pour tuer. Mais tuer qui ? Personne ne connait son histoire. Il ne la raconte pas. Il ne le veut pas. C'est SON histoire. C'est elle qui fait ce qu'il est...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Lun 22 Fév - 2:57

*Alban le regarda faire et écarquilla les yeux en le voyant jouer ainsi avec la lame. A présent, il se coupait lui même, après avoir manqué de se le recevoir en plein coeur. Drôle de personnage, assurément, aussi fascinant qu'inquiétant. Pour autant, il n'avait pas envie de lui demander s'il allait bien. Il commençait à comprendre qu'il ne fallait pas essayer de se mêler des affaires de Charles Montaucieux. Comme lui avait dit La Reynie en l'engageant, tous les policiers ont leur caractère et leur manière de faire, et tant qu'il y avait des résultats, il ne fallait pas se poser de question. Alors il le laissait faire... même si par curiosité il aurait bien aimé savoir ce qui n'allait pas dans la tête du policier pour ainsi se mutiler.
Il écouta sa proposition et soupira. Cela ne l'arrangeait pas. Il avait ses propres enquêtes à mener, à commencer par ces sordides empoisonnements qui avaient lieu à Versailles... Mais Charles lui avait pour ainsi dire sauvé la vie. Il pouvait faire un effort. Il lui devait bien ça. Alors il inclina la tête. Un prêté pour un rendu.*


- Très bien, je veux bien essayer de trouver une piste pour savoir qui a passé ce... contrat sur votre tête. Mais... si ce n'est pas trop vous demander, peut-être pourriez-vous m'éclairer sur ce que vous avez déjà... que je ne vous embête pas avec des informations que vous auriez de longue date.


*Efficacité. Il commençait à comprendre ce qu'on voulait de lui. Peut importe le moyen, mais il fallait des résultats.*

- Non pas que je veuille me mêler de vos affaires. C'est vrai... j'ai les miennes, vous avez les vôtres, mais connaître le contexte, c'est toujours utile. Un mobile, comme on le dit si bien chez nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Lun 22 Fév - 14:06

*Charles sourit un instant. Ce petit commence à comprendre son métier. Finalement il n'est peut être pas si idiot que cela. Charles ne le reconnait pas de vive voix. Pourtant il sait reconnaitre la valeur quand il la voit. Il ne lui dira pas mais Alban remonte lentement dans son estime.
Charles chasse cette idée de sa tête. Il n'est pas là pour cela. Il doit répondre aux questions du "gamin". Mais ce sont des questions qui ne souffre aucune réponse. Il ne peut pas répondre. Il ne doit pas. Pas à lui. Pas ici. Pas maintenant. Il est des passés trop douloureux à révéler. Et puis comment pourrait-il parler de chose dont il ne se rappelle même pas ? Il ne peut pas le faire. Alors il soupire. Son silence est éloquent. Il ne veut pas en parler. Pourtant il doit fournir une réponse pour qu'il puisse partir enquêter. Alors il soupire, encore. Lui, l'homme froid et associable semble aux prises avec des sentiments intérieurs plus fort que tout. Mais il ne veut rien montrer. Alors il se force à fixer son collègue. Il ne sait plus à quoi ressemble son regard. Il n'est plus sûr de rien à cet instant. pourtant il doit se prendre.*


- Disons que certaines personnes m'en veulent de faire mon travail avec un peu trop intransigeance. Mais je n'applique que les lois. Je ne les fais pas ! Alors du côté du peuple, il y a pas mal de personnes qui rêvent de me voir mort je suppose... Du côté de la Cour des Miracles sans doute...

*Mais du côté de la noblesse ? Il ne sait pas. Il est persuadé que ses parents ont été tué par des nobles. Pourquoi ? Il ne sait pas. Mais au fil des années, il a compris qu'à Versailles la noblesse n'est pas dorée. Au contraire. Il sait, il connait le coeur des Hommes... Mais il ne sait pas s'il doit en parler à ce gamin. Il ne comprendrait sans doute pas. Mais il faut lui laisser des indices. Alors il parle. Calmement pour ne pas sombrer dans un passer douloureux.*

- Dans la noblesse, je ne sais pas. Peut être une affaire en rapport avec un passé dont j'ignore tout.

*Il ne semble pas se poser de question. Pourtant en lui tout tourne. Mais il ne doit pas le montrer. Si Alban est assez fort pour trouver ce qu'il veut dire, alors Alban aura la reconnaissance professionnelle de Charles. Dans le cas contraire, tout continuera en l'état.
Tout est dans les mains d'Alban... Mais si seulement Charles pouvait trouver quelqu'un pour espionner et voir Paris... L'idée d'un espion tourne de plus en plus... Mais qui ?
Non... Ce n'est pas le moment de penser à cela. Chaque chose en sont temps... Et il est temps de voir qui a voulu le tuer. Lui. Et peut être par la même ses parents...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Sam 24 Avr - 15:33

*Charles lui paraissait de plus en plus étrange. Il semblait cacher beaucoup de choses en lui. Des choses qu'Alban avait du mal à imaginer. Que quelqu'un en veuille à cet homme, après la petite "explication" dont lui-même avait été victime, cela l'étonnait de moins en moins. Et puis les policiers n'étaient pas les gens les plus aimés. Ils avaient parfois un rôle bien ingrat. Ils devaient obéir aux ordres des plus grands... des grands qui ignoraient parfois tout de la situation. Quand il s'agissait de La Reynie, cela allait encore. Le Lieutenant Général était au coeur de ces affaires et savait quoi faire dans ces cas-là. Mais le Roi... il voulait des résultats à tout prix... Il prenait parfois des décisions qu'Alban n'approuvaient pas forcément. Mais il devait se taire et obéir. Il ne tenait pas du tout à finir à la Bastille pour désobéissance.
Pour en revenir à son collègue, Alban avait choisi de l'aider de bon coeur autant que par crainte. Il lui devait bien ça. Mais il lui cachait tant de choses. Sans doute savait-il très bien qui avait voulu en finir avec lui. Que cachait-il ? Quel lourd secret dissimulait-il ? Il soupira et essaya d'en savoir un peu plus.*


- Je ne demande qu'à vous aider... Pour mener une enquête dans les bas-fonds c'est facile, mais la Noblesse... cela semble un peu gros, non ? Qui vous en voudrait ? Sûrement un de ceux qui craindraient qu'on découvre qu'il trempe dans ces affaires d'empoisonnement... vous avez trouvé quelque chose de ce côté-là peut-être ?


*Il supposait, il voulait avancer. Il avait déjà assez de travail comme cela. Mais Charles lui avait sauvé la vie... Ce qu'il ne fallait pas faire pour rembourser sa dette !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charles Montaucieux
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 59
Date d'inscription : 18/01/2010
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Lun 24 Mai - 20:51

*Comment lui dire ? Comment lui faire part de ce qu'il sait ? Charles ne dira rien. Cela ne regarde pas ce gamin. Il doit faire ses preuves seul. Charles n'a pas à l'aider. Il ne peut pas. Il ne veut pas. Non. Cela serait faire preuve de confiance. Hors, Montaucieux n'a confiance en personne. Il sait que l'on ne peut compter que sur soit. Charles n'a pas envie de raconter. Alors il secoue la tête. Il ne sait pas encore comment répondre. Il sait qu'un noble trempe là-dedans. Mais qui ? Qui est assez fou pour lancer une attaque ? Qui est assez fou pour tuer une famille entière. Un homme de main d'un noble. Certes. Mais qui ? Charles ne sait pas. Mais il pose son regard dans celui du gamin. Un regard bleu profond. On ne peut rien y lire. Seulement l'assurance. Une assurance folle. Charles est doué à ce petit jeu. Il sait y faire. Il est le maitre pour cacher ses émotions.*

- Je ne sais rien. Juste des convictions. Seul un noble peut soudoyer un homme. Seul un homme bien payé pourrait s'attaquer à moi. Car tout le monde sait que cela est folie.

*Narcissisme ? Oui, probablement. Mais Charles sait bien sa réputation dans le petit peuple. Il n'est pas un montre aux yeux des malandrins pour rien. Non. Il sait bien que l'on parle. La cour des Miracles le craint. Charles est puissant s'il le veut. Charles n'hésite pas à faire le mal. Tous le savent. La rue à peur de lui. Alors seul un fou peut s'attaquer à lui. Mais il sait aussi que les hommes ont besoin d'argent pour vivre. Et sa vie doit se monnayer chèrement. Il ne se fait pas d'illusion.
Charles regarde un instant autour de lui. Tout semble avoir repris son cours. Il regarde de nouveau Alban. Il ne sourit pas. Il reste calme. Simplement. Il veut savoir si le gamin partage son point de vu. Il doit bien connaitre son surnom.*


- Vous en pensez quoi ?

*Il attend. Calme. Sa respiration est sereine. Il attend simplement. En homme qui n'a rien à se reprocher...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alban Delalande
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 276
Date d'inscription : 28/03/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 25 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   Mar 22 Juin - 11:47

*Alban avait du mal à cerner cet homme. Il semblait parfois très concerné, parfois très distant. Il apprenait à déceler les sentiments des personnes qu'il interrogeait dans ses enquêtes, mais pour Charles, il n'arrivait à rien. Pas le moindre sentiment. Pas la moindre pensée qui aurait pu le trahir. Sans doute était-il redoutable quand il se lançait sur la piste de quelqu'un... mais là ce n'était pas le cas. Maintenant c'était à Alban de faire ses preuves pour ne pas être mis à la porte à cause d'un incident dont il n'était pas responsable.
S'attaquer à lui... oui, il devait le reconnaître, c'était une folie de chercher des noises à quelqu'un comme Charles Montaucieux. Mais tout de même... que savait-il de si dangereux ? Et pourquoi le dissimulait-il ? Cela avait-il à voir avec l'Affaire des Poisons ? Dans ce cas pourquoi se taisait-il ? Protégeait-il quelqu'un ? Tant de question après un simple coup d'oeil... Il secoua la tête pour reprendre ses esprits. Il fallait rester concentré avant d'être rabroué de nouveau.*


- Eh bien... si vous savez des choses qu'il ne serait pas bon de révéler... cela ne peut concerner qu'une personne d'un certain rang qui n'aurait pas intérêt à ce que vous parliez...


*Une simple remarque. Il voulait essayer de faire réagir Charles. De comprendre, de déceler le mystère qu'il dissimulait si efficacement.*


- Monsieur... Une tentative de meurtre est une affaire grave. Alors... soit vous me dites ce que vous savez, soit je vous laisse vous débrouiller. Je ne veux pas risquer ma vie pour quelque chose dont j'ignore tout.

*Ses paroles ont dépassé sa pensée. A peine les mots ont-ils franchi ses lèvres qu'Alban le regrette. Est-il devenu suicidaire pour ainsi parler à un homme qui a plus vécu que lui ? Cependant, il ne détourna pas les yeux. Maintenant qu'il avait avancé, il ne pouvait plus se rétracter. Il voulait montrer qu'il avait du cran. Montrer qu'il était digne de son insigne de policier.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur le parvis...(PV Alban)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur le parvis...(PV Alban)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Espionner... [Avec Alban]
» Alban
» Caresses de la mer [Pv: Alban Chaos]
» Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]
» L'enfer, c'est le froid. [Alban]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Paris :: Notre Dame de Paris-
Sauter vers: