L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vagabondages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Vagabondages   Mer 11 Nov - 2:24

Aujourd'hui, Gabrielle était de particulièrement bonne humeur. Sa fille allait faire un beau mariage et semblait s'en satisfaire. Athénaïs était heureuse, Vivonne en bonne santé. Elle-même n'avait pas à se plaindre. La vie à la Cour était la sienne et pour rien au monde elle n'aurait souhaité retourner sur ses terres.

Versailles était si beau qu'elle aimait si promener. L'orangerie était un de ses endroits préférés. Les courtisans préféraient davantage le grand Canal ou les jardins pour voir et y être vu. De temps à autre, Madame la marquise ne rechignait pas à glaner quelques instants plus calmes à l'Orangerie. Bien entendu, on pouvait s'y donner rendez vous pour s'entretenir d'affaires importantes, de coeur, d'Etat, de complot ... En fin de compte, de sujets assez communs à la Cour de Louis XIV !

Alors qu'un groupe de courtisans la salue, elle entendit deux jeunes femmes cancanner à propos de sa soeur. Il n'eut fallu plus pour piquer son esprit. Elle hocha la tête aux courtisans accompagnant son mouvement d'un léger sourire et s'approcha lentement des deux courtisanes


L'une dit : -Voyez-vous cette femme, bien née, abandonnant ses enfants pour l'amour d'un Roi, quelle honte !L'autre lui répondit : -Elle ne doit sa position qu'à sa beauté. Une fois passée, le Roi la renverra sur ses terres comme toutes les autres pour la remplacer par une jeune et belle dame !

Gabrielle sourit et sur un ton froid et hautain leur lança :
-Eh bien mesdemoiselles, qu'attendez-vous pour le suggérer au Roi ? Votre jalousie est pitoyable, demandez-vous pourquoi vous êtes ici et vous verrez que seule votre fortune et votre minois vous servent ...

Sur ce, elle tourna les talons ... et se retourna brièvement :
-Et puis, si les règles de la Cour vous indisposent tant, les grilles du Château sont grande ouvertes !

Gabrielle leur fit une révérence en leur lançant un regard agressif.
*Quelles pimbêches stupides. Qu'elles aillent au diable ces niaises !*

Mais cette journée était tellement belle que ces deux courtisanes ne pourraient lui gâcher son humeur. Ainsi, elle continuât son chemin ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Mer 11 Nov - 20:48

HJ: allez je squatte ! ^^

* Athénaïs venait d'avoir une discussion assez particulière avec Jean-Baptiste Colbert, le ministre des finances, alors qu'elle se rendait à la répétition d'amphitryon avec ses amies les dames de compagnie de la reine. Le ministre avait émis le souhait implicite de lui parler seul à seule, c'est pourquoi elle avait demandé aux dames de la devancer, leur expliquant qu'elle les rejoindrait. Ainsi, Colbert avait eu tout le loisir de l'accuser, avec un tact qui lui était propre, de vider les caisses de l'Etat. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, il savait absolument toutes les moindres dépenses des courtisans, il savait ce que le Roy lui offrait, des robes aux chaussures en passant par les parures... Ce n'était pas faute pourtant de lui dire de ne pas la couvrir ainsi de présent, mais Louis était têtu, et voilà qu'à présent ce cher Colbert venait se plaindre, certes pas ouvertement, mais malgré tout, auprès de la marquise comme si ce fut de sa faute. Soit, Athénaïs n'allait pas changer son train de vie pour si peu, elle avait une place et un rang à tenir, et ce ne serait pas les réprimandes d'un vieil avare qui la feraient changer. Si le roy voulait lui faire plaisir et ce contre son gré, qu'y pouvait-elle?

Après donc cette petite discussion des plus enrichissantes, n'y voir aucun jeu de mot, avec ce cher ministre des finances le long des couloirs du château, la belle marquise passa par son appartement des bains qui donnaient sur le bosquet de la reine, ainsi que l'escalier qui surplombait l'orangerie. Se rendant compte qu'elle s'était mise un peu en retard suite à toute cette discussion, elle se hâta de monter les marches pour essayer de regarder le parterre d'eau. Mais en grimpant le long de l'escalier, son regard fut attiré en contre-bas vers l'Orangerie, qui était tout comme sa soeur son endroit préféré des extérieurs de Versailles, par la silhouette d'une personne. C'est là qu'elle reconnut sa soeur ainée Gabrielle de Thianges. Toujours très heureuse de voir cette soeur qu'elle aimait très fort, elle s'arrêta, s'approcha de la balustrade, sourit et lui fit signe de ses mains.*


-Ga-bri-elle !!

* Elle lui fit ensuite signe de venir la voir. Après tout, peut-être serait-elle intéressée par assister à la répétition de la nouvelle pièce de Molière. Ainsi en chemin elle aurait le loisir de lui conter sa discussion. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Mer 11 Nov - 22:16

Gabrielle, toujours dans sa rêverie, sursauta en entendant crier son nom. Elle se retourna et chercha d'abord dans l'orangerie. Personne ne semblait l'appeler et surtout pas les deux courtisanes auxquelles elle venait de faire une remontrance. Puis, elle vit sa chère soeur lui faire signe de la rejoindre. Un grand sourire éclaira son visage. D'un pas léger, elle se hâtat jusqu'à la balustrade pour y rejoindre sa soeur. Un entretien au sommet se préparait !

*Un peu d'action dans cette journée bien tranquille. Et un bon moment entre soeurs se profile. Oui, tout va bien !*

-Bien le bonjour ma chère Athénaïs, lui dit-elle dans une accolade. Comment allez-vous madame ? Vous semblez préoccupée ... et pressée. Que se passe-t-il donc de nouveau ?

Comme toute femme coquette qui se respecte, elle ne manquât pas de remarquer la belle toilette de sa soeur :
-Vous faites des folies ma chère, vous êtes somptueuse ! Colbert finira par vous détester !, plaisanta-t-elle !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Mer 11 Nov - 22:57

* Athénaïs attendit que son ainée la rejoigne sur l'escalier, puis la serra contre elle dans une étreinte chaleureuse. Il lui faisait toujours rand plaisir de voir Gabrielle, qu'elle affectionnait tout particulièrement et qui lui avait tant appris lorsqu'elle était plus jeune. Elle n'avait bien sûr aucune idée des remontrances auxquelles les deux petites courtisanes qui se promenaient dans l'Orangerie avaient été soumises, à juste titre d'ailleurs.
Effectivement, la journée était fort belle et le temps fort clément, mais la favortie n'avait pas encore eu le temps de profiter de la douceur du climat, étant plutot occupée. Elle sourit à la salutation douce et gentille de sa soeur. *


-Eh bien je me rendais aux répétitions d'Amphytrion... J'allais vous proposer de me rejoindre, ajouta-t-elle dans un souffle.

* Elle repris sa marche ascentionnelle des escaliers, attrapant sa soeur par le bras, lui faisant comprendre qu'elle était un peu en retard et qu'il n'y avait plus une seconde à perdre. Mais lorsque Gabrielle évoqua Colbert, là, Athénaïs s'arrêta nette, la dévisageant du regard. *

-Mais...! Seriez-vous une petite souris? Etiez-vous derrière moi tout à l'heure? Ou est-ce que les nouvelles vont plus vite que moi?

* La marquise laissa échapper un petit soupir d'agacement, chose qu'elle pouvait se permettre en compagnie de sa soeur qui partageait tant avec elle.*

-Pardonnez-moi... Mr Colbert est venu tout à l'heure à ma rencontre pour me parler de choses qui, semble-t-il, ne pouvaient pas attendre...

* Bien sûr cette dernière phrase était des plus ironiques. Certes la favorite appréciait la ministre et les bons services qu'il rendait au Roy et au royaume, mais là, elle trouvait qu'il y avait été un peu fort... *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Mer 11 Nov - 23:40

En la rejoignant, Gabrielle prit la résolution de ne pas informer sa sœur de la remontrance qu’elle venait d’asséner aux deux courtisanes. En effet, ces deux idiotes ne valaient pas la peine qu’on s’y intéresse. Il était encore plus inutile d’importuner sa chère sœur avec ces détails insignifiants.

-Les répétitions d’Amphytrion ? je me joins à vous avec grand plaisir ! vous pourrez me conter ainsi vos dernières nouvelles. Et puis, c’est toujours un plaisir d’assister à la naissance des œuvres de ce cher Molière, maître en l’art des divertissements royaux !

Gabrielle accorda son pas sur celui d’Athénaïs pour gagner au plus vite le théâtre. Si bien que sa stupéfaction fut grande en voyant Athénaïs la dévisager ainsi. Eh oui, la spontanéité de Gabrielle lui occasionnait quelques déconvenues. Elle savait que sa petite sœur ne lui en tiendrait pas rigueur mais elle s’en voulait toujours d’être si maladroite …

-Oh eh bien, on dirait que j’ai démasqué un sujet fâcheux … Vous m’en voyez désolée, je n’y pensais pas. Mais connaissant Colbert et son grand soin pour les comptes du Royaume, il n’était pas trop compliqué de deviner. Même si la chance m’a aidée ! répondit-elle en souriant, pour rassurer sa cadette.

-Colbert a toujours un mot urgent à dire … Et si ma perspicacité n’est pas en berne, j’ose penser que M. Colbert voulait vous entretenir sur votre train de vie et vous accusez de tous les maux, financiers du royaume, n’est-ce pas ?

Elle avait vu juste et trouvait Colbert un peu audacieux, même si elle reconnaissait et approuvait le sérieux qu’il affectait à l’exercice de sa tâche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Jeu 12 Nov - 0:12

* Reprenant sa marche en direction du théâtre accompagnée de sa soeur, Athénaïs commença à expliquer à Gabrielle le sujet de discussion qu'elle venait d'avoir avec le ministre des finances. *

-Vous ne croyez pas si bien dire... c'est incroyable, on ne peut rien vous cacher! Ne vous en faites pas, je m'en remettrai... C'est juste que... Ah, vous savez combien je respecte Mr Colbert, ma soeur, mais là! Vous rendez-vous compte qu'il ose me dire en face que les dépenses occasionnées pour ma personne entraine des déficit? Allons bon, je vais dire non au Roy pour que Mr Colbert puisse mieux dormir? Mais où va le monde, je vous le demande!

* Le fait de s'être emportée quelque peu la fit s'essouffler, ar elle parlait en même temps qu'elle marchait. Comme elles venaient d'acherver l'ascension des marches, la favorite profita d'un arret de quelques secondes pour reprendre son souffle, puis reprit sa marche. *

-Quand je pense que je me suis mise en retard pour ne pas paraitre impolie et écouter ce qu'il semblait vouloir me dire, j'aurais mieux fait de l'envoyer au diable alors qu'il avait manqué de me faire mourir! Oui, parfaitement, il m'est rentré dedans de plein fouet, alors je veux bien croire que trop absorbé par ses comptes et ses pensées, il ne nous avait point entendues arriver, mais enfin nous étions tout de même 6 jeunes femmes à jacasser... et paf! Voilà que l'éminent ministre me percute! Souhaitait-il compter de lui même les pierreries de mon bustier? je ne le sais, mais toujours est-il que j'ai failli basculer dans l'escalier, et que pour finir, il a réparer sa maladresse en me rattrapant, m'évitant une mort certaine... j'en tressaille encore! Quelle peur j'ai eue !

* Contant tout cela, Athénaïs marchait d'un pas sacadé, mimant 1000 mouvement de son bras libre. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Jeu 12 Nov - 0:44

Cette marche cadencée dans les escaliers entretenait sa santé mais pour l’instant, elle se fatiguait légèrement. Le repos se profilait, les sièges moelleux du théâtre l’attendaient ! Gabrielle écouta attentivement sa sœur et ne put s’empêcher de sourire à toute cette histoire !

-Je vous connais par cœur Athénaïs, vous êtes ma petite sœur ! dit-elle en lui pincant la joue comme à un enfant.[/color]

-Colbert est très consciencieux et sérieux dans son travail. Nous ne pouvons pas lui reprocher cela. En revanche, vous imputer la responsabilité des déficits de l’Etat est un peu déplacé. Certes, votre train de vie de favorite n’est pas celui d’une paysanne. Le sujet est sérieux mais il ne convient d’en faire une affaire aussi capitale, surtout auprès de vous qui n’avez aucun intérêt dans les finances. Peut-être aurait-il été judicieux de sa part de s’adresser directement au Roy … Quoiqu’il en soit, ne vous mettez dans un tel état d’énervement et respirez !

Le sommet des escaliers offrait un léger repos lui permettant de reprendre son souffle pour continuer sa marche.

-Avec ces quelques détails, je constate que M. Colbert a manqué de délicatesse et de prudence mais il a rattrapé son geste et vous êtes en pleine santé ! Cessez donc de vous agiter ainsi et retrouvez votre calme !

Comme pour détendre l’atmosphère, Gabrielle se mit à plaisanter :

-Avez-vous compté les pierreries de votre bustier ? Peut-être leur en voulait-il réellement !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Jeu 12 Nov - 12:49

* Ecoutant les conseils toujours judicieux de son ainée, Athénaîs tacha de se calmer, respirant un peu plus profondément. Comme toute cette histoire pouvait l'énerver! Mais comme le disait si bien Gabrielle, il ne servait à rien de se mettre dans des états impossibles pour si peu. Ce qui l'agaçait le plus, c'était que finalement elle appréciait bien Colbert, mais le voir l'accuser, certes de manière détournée, mais l'accuser tout de même, de contribuer à vider les caisses de l'Etat alors qu'en fait elle n'y était pour rien, était quelque chose de vraiment incroyable. Pourquoi n'allait-il pas faire des remontrances au frère du Roy, ou à d'autres courtisans bien plus dépensiers? *

-Je sais bien que vous avez raison, ma chère Gabrielle, comme toujours, vous êtes la voix de la sagesse. Mais comprenez que j'ai eu un certain mal à recevoir ce genre de remontrances de la part de ce monsieur... Enfin, je passe ma vie à dire à Louis de ne pas tant me gâter, et voilà que cela me retombe dessus... Y voyez-vous de la logique?

* La plaisanterie de sa soeur lui arracha un sourire. Si elle avait compté le nombre des pierreries de son bustier? Ah mais elle en connaissait le détail par coeur! *

-Ah, mais je connais leur nombre exact, je puis donc vous dire que je porte 12 émeraudes, 6 perles et 6 petits diamands.

* Elle eut un petit sourire amusé. Gabrielle avait l'art de détendre l'atmosphère. Athénaïs le faisait pour Louis, et Gabrielle le faisait pour elle, voilà une armonie qui se voulait unique !
A force de discussion, elle arrivèrent bientôt sans s'en rendre compte non loin du théâtre, où les autres dames de la Reine étaient arrivées et où les répétitions avaient probablement commencé.*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Jeu 12 Nov - 13:18

Gabrielle savait bien que ses quelques mots ne suffiraient pas à calmer Athénaïs qui ne manquera pas d'en toucher deux mots à Colbert mais c'était un début. Elle hésita à rencontrer Colbert pour lui suggérer de ne plus reproduire cet incident ou du moins, d'y accorder plus de délicatesse et de nuance à l'avenir.

-Non, il n'y a pas de logique. La vérité est qu'il est plus facile de venir vous faire une remontrance que d'en parler à Monsieur. Celui-ci s'en soucie bien peu. Nous aimons toutes deux énormément philippe mais nous savons bien que les caisses de l'ETat n'entrent pas dans ses considérations. Le Roy ne vous refusant rien et ne se refusant rien, peut-être a-t-il pensé que votre influence saurait faire entendre sa voix ?!

Malgré la petitesse de sa plaisanterie. Elle fût fière d'arracher un sourire à sa soeur. Tout en écoutant l'énumération, Gabrielle vérifia la présence de toutes les pierres. Sa bonne humeur ne déparailla pas quand elle décida de plaisanter de nouveau :

-Ah voilà qui est fort utile, il vous manque un petit diamant ! Elle ne put contenir son rire et pour cela, se dissimula derrière son éventail.

-Promis, je reprends mon sérieux, nous voilà en royale compagnie ! Son éventail lui fut d'un grand secours, un fou rire malencontreux la guettait ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Jeu 12 Nov - 13:45

* Certes, Gabrielle avait raison, bien entendu que Colbert cherchait certainement à faire en sorte qu'Athénaïs, sensibilisée aux problèmes des caisses de l'Etat, en touche deux mots à Louis... A savoir si elle comptait le faire ou pas, rien n'était assuré. Après tout, ce monsieur était assez grand pour aller parler au Roy s'il en ressentait le besoin urgent. Après tout, chacun son métier! Elle était là pour divertir le Roy, non pour l'accabler! Et elle serait bien mal placée pour lui reprocher ses dépenses alors que la plupart étaient pour elle. Jamais elle n'oserait faire preuve d'une telle ingratitude. *

-Je pense que je vais lui écrire de se débrouiller avec ses finances, à moins qu'il ne veuille m'engager comme sous-ministre... L'idée de devoir débourser ne serait-ce qu'un sol devrait le faire changer bien vite d'avis et il me laissera en paix.

* Un petit sourire se dessina sur ses lèvres, contente de son idée, mais Gabrielle lui annonça qu'il lui manquait un diamand. Là, elle perdit peu à peu son sourire, écarquilla les yeux et pencha la tête vers son bustier, stoppant nette sa marche; D'un coup d'oeil rapide, elle constata qu'il ne manquait rien, fort heureusement, et son coeur qui s'était emballé l'espace d'une seconde, reprit un rythme normal. Athénaïs regarda Gabrielle avec un sourire en coin. *

-Vous n'êtes qu'une fieffée coquine !

* Elle ponctua cette phrase pas un petit coup d'éventail contre l'épaule de sa soeur qui semblait prête à partir dans un fou-rire incontrôlable. *

-C'est plutôt vous que Mr Colbert devrait engager, vous êtes aussi cruelle que lui et vous avez failli me faire mourir de peur tous deux la même journée! C'est une coïncidence qui ne trompe pas!

* Et telle une petite fille, elle se mit à rire en voyant la tête de sa sour qui elle avait bien du mal à retenir ce rire qui ne demandait qu'à sortir. Puis elle reprit son calme, après cette petite minute de détente, en se raclant la gorge. Elles étaient arrivées devant le théâtre, où on pouvait entendre Molière crier les recommandations aux comédiens.*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Jeu 12 Nov - 14:04

-C’est ainsi que vous vous débarrassez de l’affaire, petite futée !

Gabrielle eut le plus grand mal à contenir son rire. Sa petite plaisanterie avait fait mouche. Même si elle n’était pas de la plus grande finesse, la réaction de sa petite sœur fût à la hauteur de ses espérances ! Puis, elle prit un air innocent.

-Moi ? Mais je ne vois absolument pas de quoi vous parlez … Je suis sage comme une image ! Et elle s’éventa pour se contenir.

Au coup d’éventail, elle en redonna un discrètement à sa cadette. Si elles avaient été dans leurs appartements, la plaisanterie aurait duré mais là, il en était autrement. Observées par la Cour, elles ne pouvaient se laisser aller à des enfantillages sans que l’on colporte des rumeurs incroyables à propos de cet événement. Elle ne tenait pas à ce que cette scène soit mal interprétée. Non, la complicité des sœurs Mortemart était intacte !

-Ah je vous avoue, j’ai toujours eu un faible pour M. Colbert, dit-elle ironiquement.

Gabrielle reprit son calme par un grand miracle.

-Tiens, les comédiens ne sont pas à la fête aujourd’hui !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Ven 13 Nov - 1:16

-Vous? Sage? Laissez-moi rire! lui lança-t-elle avec un clin d'oeil.

*Se reprenant un coup d'éventail, elle lui tira la langue comme une petite gamine effrontée, mais reprit son doux sourire une fois près de la porte. *

-Oh ma soeur, comme je vous plains...

* En effet, Athénaïs eut du mal aussi à retenir un nouvel éclat de rire lorsque Gabrielle eut dit avoir un faible pour Colbert. Elle cacha son visage derrière son éventail déplié. Ce n'était pas le moment de partir dans un fou-rire alors qu'elles étaient arrivées juste derrière la porte d'entrée du théâtre où répétaient fort dur les comédiens de Molière. On pouvait les entendre sortir leur réplique, ou être coupé par Molière qui donnait des indications... Parfois des applaudissements des dames déjà présentes. *

-Entrons, chuchota la cadette.

* Délicatement, elle poussa la porte qui grinça légèrement. Les cinq dames déjà présentes se tournèrent vers elles, un peu étonnées de voir Gabrielle, mais leur firent signe d'approcher. Molière et les comédiens, tellement absorbés par leur travail, n'avaient pas remarqué leur arrivée. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Ven 13 Nov - 20:41

A la première remarque d'Athénaïs, Gabrielle écarquilla les yeux mimant un grand étonnement.

-C'était ironique, bien entendu ! dit-elle en haussant les épaules.

Gabrielle reprit son calme et entendit également les remarques de Molière. La répétition était animé ce jour-là. Molière, exigeant, ne laissait rien passer à sa troupe. Tout devait être parfait. Il en allait du bon plaisir du Roy, comme tout et tous ici à la Cour.
Gabrielle se glissa discrètement derrière Athénaïs dans le théâtre. Son fou rire était passé. Elle ne trébucha ni dans sa robe ni dans une marche. C'est pourquoi la réaction des dames l'étonnait. Certes, elle ne se rendait pas aux répétitions avec assiduité mais elle y venait et ne manquait aucune première représentation des pièces du dramaturge. Les deux soeurs s'assièrent près d'elle discrètement. Gabrielle glissa à sa soeur :

-Pourquoi sont-elles surprises de me voir ici en votre compagnie ? C'est ridicule.

Molière, toujours absorbé, ne remarquait rien. Tant mieux, il valait mieux ne pas le déranger, son courroux s'abattrait sur ses chers comédiens.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Lun 16 Nov - 1:23

* Une fois installée derrières les autres dames en compagnie de sa soeur, Athénaïs observait avec attention ce qui se passait sur scène. Molière était dos à elles et donnait ses indications, ses idées de dernières minutes, ses changements de ton ou de répliques à ses comédiens.
Athénaïs tourna la tête vers gabrielle lorsque celle-ci lui posa sa question. Elle s'empressa de lui répondre dans un chuchotement aussi bas que possible, avec un petit sourire aux lèvres. *


-Simplement qu'elles doivent êtres étonnées de m'avoir quittée en compagnie de Monsieur Colbert et de me retrouver avec vous... Peut-être croient-elles que le surintendant des finances a revêtu une robe telle que la vôtre pour l'occasion... Ajouta-t-elle en retenant avec difficulté un petit rire, qu'elle dissimula ensuite derrière son éventail, toujours à portée de main.

*Puis, elle se rassit comme ilf ait, bien droite, afin de suivre, ou du moins en avoir l'air, les répétitions. Les 5 dames présentes devant elles deux semblaient aussi beaucoup d'amuser.
Finalement, Molière annonça qu'il était temps de faire une pause.c'est alors que tout le monde applaudit la fin de la première partie des répétitions du jour, les comédiens méritaient bien un peu de chaleur après avoir travaillé si durement et avoir été un peu malemné par leur perfectionniste maitre.*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Lun 16 Nov - 1:46

Gabrielle absorbé par les efforts d'un comédien tentant de satisfaire Molière ne réalisa pas tout de suite ce que sa coquine de soeur lui répondait. Soudain, elle mesura la plaisanterie et ne put s'empêcher de rire. Son éventail permit de dissimuler le grand sourire sur son visage. *Quel manque de sérieux !*

-Alors, vous, vous êtes incroyable ! Colbert, dans une de mes robes ... Nous aurions tout vu ! Lui qui prend tout juste la peine de peigner sa perruque et soigner son costume ... chuchota-t-elle avec toute la discrétion qu'un léger rire permettait ...

Fort heureusement, l'agitation sur le rang de devant assurait une couverture. Elle pouvait rire avec sa soeur sans pour autant être directement visée par une éventuelle remontrance de Monsieur Molière.
Les comédiens furent applaudits. Ils se donnaient tellement de mal. Cette pause serait l'occasion de saluer Molière et de le questionner sur l'avancement de sa pièce.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Lun 16 Nov - 17:21

* Athénaïs manqua à son tour d'éclater de rire devant la réponse de sa soeur. Il fallait dire qu'après les émotion d'un peu plus tot dans la journée, il fallait bien qu'elle laisse échapper toute cette pression. Et se moquer un tout petit peu de ce cher Mr Colbert ne faisait pas de mal, d'autant que ce n'était rien de bien méchant. Molière se retourna, Athénaïs crut d'abord qu'il les avait entendues... *

Aïe, nous allons nous faire gronder...


* En fait non, il descendait simplement de scène afin de s'asseoir un instant pendant que ses comédiens soufflaient un peu, buvaient un peu d'eau... Il fallait dre que les vieux os du brave Molière souffraient! D'une voix forte, la favorite décida de féliciter cet homme qui se donnait tant de mal à la tâche. *

-Bravo, monsieur Molière, votre pièce promet d'être un véritable triomphe!

* Il fallait dire que c'était osé, mais remarquablement bien écrit... c'était sans savoir les problèmes futurs de sensure et de polémique que cette création recevrait...
D'ailleurs Colbert la trouvait couteuse et frôlant le scandal. Il n'avait pas tord, mais puisque le Roi l'avait commandée, il fallait respecter son choix.*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Lun 16 Nov - 22:42

Remise de sa dernière boutade, Gabrielle salua Molière et le félicita pour la préparation de sa nouvelle pièce, certes osée, mais cela ne fait jamais de mal d'être bousculé ! Molière avait écrit bon nombre de pièces controversées et pourtant, son travail était toujours acclamé. Le Roy lui-même ne s'en lassait pas et le soutenait dans son oeuvre. Rien ne pouvait l'atteindre.

N'ayant pas vu les dames, elle les salua. Chacune alla d'un compliment sur sa toilette ou demanda des nouvelles de sa fille, Mme de Nevers ou même s'enquéra de sa santé. Les dames de la reine étaient certainement bien plus sympathiques que les autres courtisanes. Cependant, certaines ne manquaient pas de distribuer des commérages à qui voudrait bien les entendre. Ainsi était la vie à la Cour, toute en plaisirs et divertissements. Leur double conversation s'arrêta rapidement puisque Molière discutait des choix d'écriture et de mise en scène de sa pièce.


HJ : et là c'est la fin, désolée je raaaame !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Mer 6 Jan - 0:03

* En effet, Mr Molière avait entrepris une discussion des plus sérieuses avec ses comédiens, ce qui fit taire les voix certes basses, mais belle et bien présentes, des dames en question. Mais, semblait-il, la question fut vite réglée puisque Molière se dirigea en souriant vers l'extérieur, probablement afin de souffler un peu après tant d'heures de répétitions, accompagné de deux de ses comédiens, pendant que deux autres s'affairaient à réarranger le décors et remettre en place quelques accessoires.
Athénaïs se tourna alors vers sa soeur et les autres dames avec un grand sourire. Probablement que le thème de la pièce ferait jaser, et avant tout parmis ces dames! *


-Alors, que pensez-vous de cette nouvelle oeuvre?

* Son regard allait de l'une à l'autre des dames de compagnie de la Reine, qui étaient ses amies depuis quelques années déjà. *

-Mr Colbert m'en a dit des nouvelles ce matin... lança -t-elle d'un ton ironique, accompagné d'un clin d'oeil à Gabrielle.

* Mais il ne fallait pas non plus trop s'attrader ici. Elle était passée voir si tout se passait bien et si les répétitions avançaient comme il se devait, ce qui semblait être le cas. Il faudrait donc bientôt quitter les répétitions, laissant libre choix aux autres dames de rester ou non.*

HJ: désolée c'est nul Embarassed

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Ven 8 Jan - 17:24

HJ : tu as au moins le mérite de reprendre un topic que je croyais mort !

-Tenez Mesdames, Monsieur Molière entame une pause bien méritée ! Le pauvre ne voit pas souvent sa famille ces temps-ci avec les préparatifs de sa nouvelle pièce, commenta-t-elle gentiment.

Les quelques dames acquiescèrent et louèrent les efforts de Molière afin de plaire au Roy et à la Cour. En tant qu’épouses, elles félicitèrent toutes la patience et le dévouement de sa femme qui ne se plaignaient guère des absences de son mari. Celle-ci élevait leurs enfants sans broncher. (HJ : dsl, là j’invente certainement, ne connaissant pas la vie de Molière). Puis, Athénaïs se retourna afin de cueillir leur avis. Les autres dames hésitant à répondre, Gabrielle se lança la première.

-Ma foi, Monsieur Molière frappe fort une nouvelle fois. Cette pièce suscitera certainement de nombreux commentaires, plus ou moins agréables mais elle ne laissera personne indifférent ! Décidément, la plume de Molière ne faiblit pas avec les années !

Quelques unes délièrent leur langue mais aujourd’hui, elles semblaient plus inspirées qu’à l’habitude par les ragots. Gabrielle afficha une légère moue puis lança à Athénaïs :

-Ma chère, n’allons nous pas être en retard ? Notre frère est toujours un homme pressé…

La marquise serait prête à partir avec sa sœur. Les répétitions étaient certes fort intéressantes mais d’autres occupations les attendaient …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Lun 11 Jan - 18:36

* Athénaïs sourit aux paroles fort sages de Gabrielle. Mais les dames semblaient plus occupées par ce qui s'était passé chez les unes et les autes les nuits précédantes. La marquise comprit la moue de sa soeur, elle aurait bien eu envie de faire la même. Puis elle acquiesca à la question de Gabrielle. *

-Vous avez bien raison ma soeur, hâtons-nous!

* Elle se redressa et salua les dames présentes. Celles-ci se levèrent aussi pour les saluer à leur tour et les laisser partir tranquillement.
Une fois dehors, les deux marquise saluèrent Molière qiu discutait toujours et allèrent ensuite d'un bon pas vers le château.*


-Eh bien ma soeur, je suis contente de vous avoir rencontrée en route. Comment avez-vous trouvé cette petite escapade?

* Passer un peu de temps avec sa soeur était quelque chose qu'Athénaïs appréciait grandement, elle était la personne qui lui ressemblait et la comprenait le mieux à la Cour, et même sur Terre.*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Lun 11 Jan - 20:32

Alleluia ! Athénaïs comprit le message fort bien et les dames en resteraient à leurs jacasseries ! Gabrielle se leva, salua cordialement les dames puis Monsieur Molière, à qui elle prodigua quelques encouragements pour parvenir à bout de sa tâche !

-Le plaisir est partagée ma chère sœur. Cette escapade fût revigorante ! L’après-midi était bien calme. Quelle chance nous avons de nous entendre si bien, dit-elle à sa cadette avec un air complice. Beaucoup nous envient cela, les alliés sincères et discrets sont rares ici !

La marquise en profita pour glisser une indiscrétion à sa sœur.

-Ma chère, je tiens une indiscrétion concernant une des dames que nous venons de quitter … Malheureusement, je ne me souviens plus de son nom … oh c’est dommage ! Elle prit un air absorbé et strict car elle avait complètement omis le nom de cette personne, qu’elle côtoyait depuis fort longtemps.

-Qu’importe, vous la remettrez sans doute après description. Il s’agit de la dame assez ronde, sans doute devrait-elle cesser de grignoter avec la Reine … Elle portait une affreuse robe verte aujourd’hui et son éternel chignon mal bouclé ! Eh bien, il paraît que Monsieur de Lauzun en a fait une de ses conquêtes d’un soir ! Cette idée la fit rire car le comte avait, pour une fois, fait une faute de goût !

-Nous aussi pouvons tenir les ragots ! Voilà pourquoi celle-ci souhaitait tant parler des nuits animées, sans trop nous convier à la conversation.

Et pour cause, Athénaïs et Gabrielle ne dédaignaient pas leur plaisir de pouvoir lancer quelques ragots, ce n’était que justice après tout ce qui fusait au sujet de la favorite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Vagabondages   Jeu 14 Jan - 11:23

* Bien contente se s'être extraite de ce nid de pie bien trop bavardes, Athénaïs marchait tranquillement avec son ainée en direction de château. Elle ne put qu'acquiescer lorsque celle-ci lui rappela combien elles étaient chanceuses d'être aussi complices. Il était vrai qu'à la Cour, rares étaient les personnes sur qui l'on pouvait compter, et il arrivait parfois que l'on se trompe, ce qui alors était affreusement contraignant car l'on pouvait se retrouvait dans des situations délicates. Et ne devoir accorder sa confiance à personne était bien difficile, car tout un chacun a besoin de quelqu'un à qui se confier, à qui demander des conseils, une épaule pour s'y reposer, et les prêtres ne suffisent pas toujours! Aussi Athénaïs gratifia Gabrielle d'un grand sourire et d'un vif hochement de tête. *

-Ah, comme je vous approuve, ma chère. Sans vous, je ne sais ce que serait ma vie! Je crois que je m'amuserais beaucoup moins! ajouta-t-elle avec un clin d'oeil.

*Puis, Gabrielle lui parla d'une des dames présente tout à l'heure et sur qui elle aurait, semblait-il, des révélations à faire. Voilà qui intéressait fort la marquise, d'autant qu'il s'agissait là de l'une de ses collègue de travail! Elle eut un petit rire lorsque Gabrielle évoqua la passade qu'il y eut entre cette dame et Lauzun. *

-Vous savez, sous l'effet de l'alcool, même le Comte de Lauzun peut commettre l'irréparable! ricana-t-elle tout en continuant sa marche. Mais soit, ma chère, je vois fort bien de qui vous voulez parler. Mais prenons garde, les murs ont des oreilles. Je vous invite chez moi, nous en discuterons derrière une tasse de thé.

* Elle prit alors le bras de sa soeur et l'entraina dans son salon, où elles auraient alors une longue discussion, fort amusante, sur cette pauvre dame qui certainement aura eu les oreilles sifflantes au cours de l'après-midi... *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vagabondages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vagabondages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Le château de Versailles: les extérieurs :: L'orangerie-
Sauter vers: