L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Mer 11 Nov - 2:12

En cette matinée, le soleil dédaignait la Cour de Versailles. Ses rayons peinaient à transpercer les nuages gris qui assombrissaient les appartements des courtisans. Sans doute, Sa Majesté l'avait-elle trop défié par sa somptueuse fête de la veille. Louis XIV y avait présenté un ballet fantastique, sur une musique des plus inspirées de ce cher Lully. Une cantatrice accompagnat même le spectacle de ses délicieuses vocalises. Le ballet s'était achevé par un magnifique feu-d'artifice. Ensuite, les courtisans se lancèrent dans quelques danses pour clôturer une soirée riche en parures, dentelles et vins. Tous étaient présents et tentaient d'oublier les sombres complots et empoisonnements qui endeuillaient la Cour, famille royale y compris. Dès lors, le temps maussade de cette matinée n'était que le reflet des humeurs actuelles à Versailles. Le Roi tentait de répandre son éclat sur son domaine .

*Oh mon Dieu, cette journée commence mal. Faites que cela n'aille pas de mal en pis*

-Oh ciel, ma tête !, soupira Gabrielle en se massant quelque peu les tempes.

La marquise de Thianges n'avait pas vraiment fait d'excès. Elle était fatiguée, nauséeuse, elle ne sentait pas en forme... Mais quelle soirée une nouvelle fois ! Il serait inconvenant de se plaindre de tels fastes en comparaison de la vie des pauvres gens. Oui, il fallait se reprendre tout de suite et s'estimer heureuse de porter tant de parures et belles étoffes ! Qui plus est, les amours de sa cadette et du Roy étaient au beau fixe, ses enfants et neuveux et nièces se portaient comme des charmes. Non, vraiment, il serait déplacé de se plaindre ... d'être si bien née ! Elle mit cela sur le compte d'une fatigue consécutive à la soirée et d'une journée maussade qui déteignait sur son humeur, pas de quoi s'alarmer en réalité.

S'asseyant devant sa coiffeuse, Gabrielle se poudra le visage, arrangea ses cheveux en les rehaussant simplement sur le dessus de la tête. Quelques barètes vinrent agrémenter sa jolie chevelure châtain. Une touche de rose sur les joues, du rouge sur les lèvres et une mouche posée sagement sur son visage. La marquise était parée pour affronter les médisances de la Cour. De plus, elle devait accorder davantage de soin à son apparence. En effet, Gabrielle n'était plus la jeune courtisane du temps de son arrivée à la Cour.


-Ce n'est pas l'allure des grands jours mais elle ira bien pour parader aujourd'hui ! s'exclama-t-elle devant sa glace.

A son étonnement, quelqu'un toqua à sa porte. Elle n'attendait personne mais qu'importe, une visite serait des plus agréables. Elle avait une petite idée et espérait bien que ce visiteur impromptu soit sa soeur venant lui conter les derniers potins. Elle se leva et se dirigea vers la porte :

-Bien le bonjour à vous !, dit-elle dans une révérence.

_________________


Dernière édition par Gabrielle de Thianges le Jeu 26 Aoû - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Mer 30 Juin - 0:29

Athénaïs avait recouvré ses forces depuis la tentative d'empoisonnement dont elle avait été victime seulement une semaine auparavant. La pauvre marquise avait bien cru sa dernière heure arrivée, mais grâce à la clairvoyance de son royal aimé et aux soins avisés de son ami Van Haack, elle avait survécu. Gabrielle d'ailleurs avait été d'un soutien précieux durant sa convalescence, et la favorite royale était bien heureuse de constater combien elle pouvait compter sur sa famille en cas de coup dur.
La veille, une fête sans pareil avait été donnée, officieusement en l'honneur de sa santé retrouvée, officiellement pour fêter la fin du deuil que portaient la famille royale pour le décès du cinquième enfant du Roy et la Reine, Philippe de France. Cette fête avait été somptueuse, et tous s'étaient fort bien amusés. Athénaïs n'avait guère eut le temps de beaucoup discuter avec sa soeur, mais elle tenait en ce jour à la remercier pour tous les soins et attentions qu'elle avait eus pour elle lors de son rétablissement. Elle était certaine que c'était grâce à Gabrielle si elle s'était si bien remise.
Athénaïs décida de ne point se faire annoncer et d'entrer directement en grattant à la porte, comme les deux soeurs l'avaient convenu déjà quelques temps auparavant. Lorsque Gabrielle lui ouvrit la porte, sa cadette remarqua qu'elle s'était déjà parfaitement préparée à sortir.


-Bien le bonjour Gabrielle! Mais dites-moi, vous êtes resplendissante, et ce malgré la soirée mouvementée d'hier qui ne nous laissa que fort peu de repos. Je vous admire ma chère soeur, lança-t-elle avec un sourire.

Elle serra sa soeur dans se bras et entra dans la pièce. Elle remarqua que les domestiques n'y étaient pas. D'ailleurs elle n'en avait croisé aucun dans l'antichambre. Sans doute Gabrielle leur avait-elle confié quelque mission.

-Eh bien, où donc sont passés vos gens?

En réalité, cela n'avait que peu d'importance et Athénaïs ne perdait pas de vue la raison de sa visite matinale.

-Gabrielle...

Elle lui prit les mains et l'amena vers un petit banc en velour bleu qui se trouvait près d'une fenêtre, et l'incita à s'asseoir. Elle s'installa à coté de Gabrielle sans lacher ses mains.

-Je tenais sincèrement à vous remercier pour toutes les bontés que vous avez eues pour moi ces derniers jours. Sans vous, jamais je ne me serais remise aussi bien.

_________________
* en cours de construction *


Dernière édition par Athénaïs de Montespan le Mer 30 Juin - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Mer 30 Juin - 0:47

*Bien vu ! Athénaïs venait gratter à sa porte à son grand bonheur. Cette visite lui égayerait certainement la journée. Et puis, tant que sa soeur était à ses côtés, il ne pouvait rien lui arriver d'autre. Elle recouvrait son sourire, son teint de pêche et son humour typiquement Mortemart qui faisait le bonheur des uns et le malheur des autres !! La famille était à nouveau réunie, enfin presque, Vivonne festoyait on ne sait trop où avec Bussy et d'autres et leur soeur était à Fontevrault. Soit, les deux soeurs en prenaient leur partie ... de fêtes, régalades et rigolades ! Elle sourit à la remarque de sa soeur et lui répondit :

-Bien le bonjour ma chère ! Vous me flattez mais je ne vous crois pas ... Mon reflet fait grise mine dans le miroir et je ne me sens pas vraiment dans mon assiette ce matin. Se tournant vers la fenêtre, s'il faisait beau, cela irait nettement mieux aussi ! ajouta-t-elle en riant un peu.

*Décidement, la Montespan ne manquait aucun détail, rien ne lui échappait ! Gabrielle n'y avait pas plus prêté attention que cela, bien trop dans le cirage !! Elle bafouilla alors un peu :
*

-Oh oui effectivement, la matinée est bien calme. Je crois que nous n'avons pas été seuls à festoyer hier ... Et puis, j'ai envoyé Marie-Françoise me concocter une petite tisane ! Elle ne devrait pas tarder, enfin je l'espère ... J'aimerais bien agrémenter notre conversation d'un thé et de quelques gourmandises !!

*Gabrielle suivit sa soeur jusque sur le petit banc, interloquée, la regardant lui tenir les mains et s'exprimer si sérieusement, presque sur un ton grave. Il n'y aurait pas que des cancans aujourd'hui, Athénaïs voulait parler et Gabrielle ne se doutait que de trop de ce qui allait se dire. Non, Gabrielle n'était pas une voyante ni une sorcière, elle connaissait très bien sa soeur. Elle n'avait qu'à décompter le nombre de remerciements prononcés par sa cadette pour sa protection et ses soins depuis sa tentative d'empoisonnement pour deviner ce qui allait suivre ! La marquise se fâcherait presque ? Depuis quand remerciait-on sa famille de s'occuper de soi après une telle épreuve ?*


-Prenez garde, je vais me fâcher ! Cessez de me remercier, c'était mon rôle de vous épauler et de veiller sur vous ! Sinon quelle serait l'utilité d'avoir une soeur aînée ?

*Puis, elle déposa un léger bisou sur le dessus d'une des mains d'Athénaïs et lui sourit, soulagée de voir le regard de sa cadette se raviver alors que le sien était plutôt terne.*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Mer 30 Juin - 1:12

* Certes Gabrielle n'était pas au mieux de sa forme, mais c'était bien normal après une tele fête! Tout le monde, et les soeurs Mortemart n'étaient pas en reste, avait bien bu, mangé, ri, dansé, et bu et rebu encore... Il était donc normal que le réveil soit accompagné de quelques maux de têtes et autres fatigues... et malgré cela et les cernes sous les yeux, Gabrielle était quand même très belle, surtout pour une femme ayant la trentaine révolue! Athénaïs qui avait toujours eu très peur du vieillissement espérait fort être aussi belle que sa soeur qui était de 7 ans son ainée. *

-Je pense que ce matin, nous sommes nombreux à avoir un reflet quelque peu boudeur, mais il me semble que le temps qui lui aussi fait grise-mine, est fort à propos et nous permet de ne point paraitre trop ternes, qu'en pensez-vous? dit-elle avec un petit sourire.

* Marie-Françoise, l'une des bonnes préférées de Gabrielle, allait donc bientôt revenir avec une tisane pour sa maitresse, voilà qui la ravigorerait un peu. Athénaïs en avait pris une également avant de quitter son appartement, et l'avait fait gouter avant par Claude en personne, ayant trop peur d'une nouvelle tentative d'empoisonnement. *

-Les gourmandises, très peu pour moi. Après tout ce que nous avons mangé et bu hier soir, je préfère ne point m'aventurer à avaler quoi que ce soit aujourd'hui...

* Non seulement elle ne voulait pas grossir outre mesure, mais également souhaitait éviter d'être malade... Les excès n'étaient jamais bon, et il lui semblait que la soirée de la veille en avait été riche, alors il ne fallait pas trop abuser de la clémence de son foie...
La remarque de Gabrielle lui fit esquisser un petit sourire enfantin. La soeru ainée n'aimait en effet pas tellement qu'on la remercia pour quelque action qui lui paraissait évidente. Et pourtant, la cadette des deux Mortemart trouvait cela normal de remercier une personne, même si c'était sa soeur, lorsqu'elle était bonne avec elle. Après tout, il y avait à la Cour tant d'exemple de famille désunies dont les membres ne se venaient pas en aide.
*

-J'insiste au risque de vous fâcher, ma chère soeur, et vous ne pourrez refuser, au risque de nous fâcher Sa Majesté et moi, un présent que nous vous avons fait faire tout spécialement...

* Un sourire vint illuminer le visage de la marquise. Elle aimait tant à faire des présents aux membres de sa famille, et tout particulièrement à Gabrielle. Elle sortit alors de sa bourse un petit écrin en velour noir et le tendit à Gabrielle. Il renfermait une broche en or sur laquelle étaient incrustées des pierres qui représentaient deux roses entrelacées. Les deux roses représentaient bien sûr les deux soeurs. *

_________________
* en cours de construction *


Dernière édition par Athénaïs de Montespan le Jeu 8 Juil - 1:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Jeu 1 Juil - 23:00

HJ : le net s'en va et revient lamentablement depuis hier midi ...

*Le regard de sa soeur la détaillant lui rappela celui qu’elle avait en regardant leur mère vieillir. Malgré les années, elle n’avait rien perdu de sa beauté et les deux soeurs espéraient bien pouvoir bénéficier de cet héritage. Les femmes ne s’attiraient pas vraiment des louanges par leur intelligence mais davantage par leur beauté. Il était donc primordial de garder des traits avenants particulièrement lorsque l’on vivait à la Cour. La remarque de sa soeur la fit sourire.*

-Effectivement, nous nous accordons bien avec Dame Nature ce matin !

*Marie-Françoise revint à ce moment-là avec une tisane fort parfumée, quelques sablés et du chocolat. Gabrielle ne manqua rien des détails de ce plateau bien préparé. Sa domestique la connaissait très bien. Depuis des années, elles veillaient l’une sur l’autre. Elle avait grande confiance en Marie-Françoise qui avait toujours été une domestique exemplaire et parfois même, une femme de bon conseil et très patiente eue égard au caractère bien trempée et parfois capricieux de la marquise.*

-Merci beaucoup Marie-Françoise, espérons que cette tisane remédie à ce maudit mal de crâne ! Auriez-vous l’obligeance de nous apporter un peu de thé ou d’eau du moins je vous prie ? Je ne souhaiterais pas qu’Athénaïs se dessèche à force de me conter mille et une choses !, plaisanta-t-elle avec un sourire.

*Se tournant vers Athénaïs :

-Oui, dites ceci mais d’ici quelques minutes vous aurez au moins soif !

*Voilà qu’elles allaient se chamailler, Athénaïs insistait. Sapristi, Gabrielle n’était pas une de ces amies rend-service, non elle était sa soeur, sa soeur, un membre de sa famille ! Si les idiots égoïstes de Versailles ne pensaient qu’à leur perruque, il n’en était pas de même dans leur vieille famille aristocrate dont la réputation et la fortune n’étaient plus à faire. A quoi bon avoir rang et fortune quand personne de la famille ne les possédaient et surtout, ne les faisaient fructifier ??*

-C’est un chantage !! Que je vous fâche, soit, nos bouderies ne durent jamais bien longtemps ! Je prendrai bien le risque de vous fâcher mais pas le Roy ! Je suis votre soeur et vous n’avez pas à me remercier de vous avoir soigné ... enfin d’avoir veillé à votre guérison ... Je vous avais si lâchement a-ah !-bandonné ... l’autreuh ... soir ...

*La première syllabe du mot “abandonné” fut plus aigu que le reste et sa bouche resta béate. Bien entendu, ses mains dessinèrent un mouvement de surprise devant sa bouche afin de gommer cette posture si naturelle et pourtant si peu gracieuse ... Tandis que Gabrielle pestait gentiment après sa cadette, celle-ci n’en eut que faire et sortit de sa bourse un magnifique présent ... auquel Gabrielle ne s’attendait pas ... qui la touchait ... et rappelait leur lien ô combien indéfectible et si précieux !*

-Athénaïs ... mais enfin ! Je ne peux pas ... Non ...

*La marquise regardait avec stupéfaction et envie (tout de même !) cette magnifique broche. Au-delà de l’aspect purement matérialise du bijou, la symbolique ne s’envolait pas si bien que ... les yeux un peu gonflés de la marquise de Thianges rougissait à vue d’oeil*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Lun 19 Juil - 11:32

hj : ouhou ? un thé, un malaise ? lol

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Jeu 22 Juil - 4:13

HJ: mille excuses ma chère soeur, je pensais avoir répondu depuis belle lurette, et en fait non... Embarassed *file se cacher*

* Athénaïs regarda Marie-Françoise revenir avec la tisane de Gabrielle. La cadette savait que lorsque sa soeur avait la migraine, seule une bonne tisane lui venait en aide. C'était un des grands points communs qu'elles avaient: la migraine qui ne part qu'avec une tisane. Fort heureusement pour elle, la favorite avait pu se défaire de son mal de tête tôt dans la matinée. Athénaïs esquissa un sourire lorsque Gabrielle remarqua qu'elle allait se dessécher à force de parler. Ah, c'était tellement vrai, qu'est-ce qu'elle aimait parler! Elle avait toujours quelque chose à raconter et cela pouvait parfois en agacer quelques uns, mais le plus souvent cela amusait le plus grand nombre. *

-Je... oui sans doute... balbutia-t-elle.

* D'ailleurs elle n'eut pas fini sa phrase que la bonne était déjà revenue avec un verre d'eau. Le coeur d'Athénaïs se mit à battre plus vite. Elle prit le verre dans ses mains, par politesse, mais ressentait une grande peur à l'idée de le porter à ses lèvres... Et si...? Non, pas ici, pas chez sa soeur... Et pourtant... un empoisonnement pouvait se produire n'importe où, pourvu que les coupables aient des accès. Elle approcha d'une main tremblante le verre de sa bouche mais le reposa immédiatement sans que ses lèvres aient touché l'eau. Le prétexte étant la réponse qu'elle se devait de faire à sa soeur. Reprenant son sérieux, elle la regarda droit dans les yeux. *

-Je vous en prie, cessez de dire de telles sottises, vous ne m'avez jamais abandonnée et je le sais très bien.

* Un grand sourire se dessina sur les lèvres d'Athénaïs en voyant la réaction de sa soeur. Le présent semblait en effet lui plaire et une certaine émotion s'était emparée de Gabrielle. *

-Bien sûr que oui vous pouvez... vous devez! lança-t-elle gaiement.

* Elle posa le verre d'eau qu'elle n'avait pas touché et serra affectueusement sa soeur dans ses bras. Elle avait aperçu son regard, ses yeux qui rougissaient et lui murmura donc à l'oreille avec une pointe de malice.*

-Ne pleurez pas, c'est un ordre.

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Mar 10 Aoû - 13:45

*Gabrielle ria légèrement au balbutiement d’Athénaïs. Une fois lancée dans son discours, on ne pouvait plus l’arrêter ! Prise au mot et à la plaisanterie, elle tentait de ne pas s’attarder sur sa réflexion pour poursuivre son but. La marquise secoua la tête attendant la suite … qui fut inattendue. Elle perçût très bien l’hésitation de sa sœur. La Montespan n’avait pas l’intention de boire ce verre d’eau par peur d’un nouvel empoisonnement. Sa réaction était tout à fait logique et normale. Gabrielle n’y avait pas songé. Non, on n’oserait tout de même pas faire cela chez elle ? Marie-Françoise jouissait de sa confiance la plus totale et était d’une grande méfiance. Cependant, le doute persistait …
Elle écouta les mots réconfortants de sa cadette … sans trop être persuadée car elle s’en voulait. Elle rétorqua donc :*


-Vous ne pourrez m’ôter ce sentiment malgré toutes vos attentions … Ah ! Si seulement je pouvais vous protéger davantage. Même le Roy ne peut rien dans cette affaire … Les mousquetaires doivent agir mais trouveront-ils une solution ?

*Sa perplexité fut effacée par un sourire un peu égaré en songeant aux mousquetaires et à un certain mousquetaire qui lui redonnait sa jeunesse ! Elle revint à elle, l’œil vif et perçant et tonna :*

-Nous ne devons pas céder à cette terreur et à cette oppression que l’affaire sème à Versailles ! Le ou les coupables seront démasqués. Il nous faut continuer de vivre, comme avant, avec un peu plus de prudence certainement.

*Dans un accès de détermination, voire d'agacement, elle se saisit du verre d’eau et en but une grande partie sous les yeux médusés de sa cadette.*

-Regardez ma chère, j’ai bu le contenu de ce verre et je puis vous assurer qu’il ne contenait pas plus de poison que d’eau. Soyez sereine !

*Effectivement, il ne se produisit aucun effet secondaire indésirable. La marquise poursuivit donc sa conversation avec sa sœur.*

-Bon, soit, je ne pleurerai pas … pour vous plaire ma chère ! Aidez-moi à accrocher votre présent à ma toilette je vous prie !

*Gabrielle agita ses doigts comme une enfant pressée à qui on offrait son plus beau cadeau. Et le présent était magnifique, Athénaïs connaissait à merveille les péchés mignons de sa sœur ! Elle se leva alors pour admirer le joyau dans un miroir. Sur l’instant, elle ne prêta guère attention à ses jambes qui se dérobaient sous ses pas. Elle était fatiguée, voilà tout. Elle revint en se dandinant jusqu’à son fauteuil où elle prit une gorgée de thé.*

-Quel magnifique présent ! Voudriez-vous remercier le Roy de ma part si je ne puis le faire en personne, s’il vous plaît ?

*La marquise souriait mais elle se sentait de plus en plus mal. Une bouffée de chaleur s’emparait de son corps au fur et à mesure. S’adressant à Athénaïs :*

-Ne trouvez-vous pas qu’il fasse chaud dans cette pièce ?

*Puis, se tournant vers Marie-Françoise, affairée près d’une commode :*

-Marie-Françoise, pourriez-vous ouvrir grand la fenêtre, je vous prie ? Il fait atrocement chaud ici !

*Elle fit claquer son éventail dans les airs en l’ouvrant avant de s’éventer vivement et de poursuivre avec sa sœur.*

-Comment vous sentez-vous ma chère ? Que disent les médecins sur votre état de santé ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Jeu 12 Aoû - 16:48

* Les petites attentions de Gabrielle étaient vraiment touchantes. Elle voulait en faire toujours plus, protéger sa soeur cadette même lorsque cela était impossible, et Athénaïs était heureuse d'avoir une soeur ainée si dévouée. Elle mesurait la chance qu'elle avait d'avoir une famille si sincère et proche d'elle, car peu de personnes à la Cour avait ce privilège.*

-Vous êtes un ange Gabrielle. Mais soyez sans crainte, je redouble de vigilence à présent.

* La marquise remarqua néanmoins le changement de regard de sa soeur lorsque celle-ci évoqua les mousquetaires. Elle fit immédiatement le rapprochement avec le sieur Aramis qui semblait n'avoir point laissé Gabrielle indifférente. Peut-être se trompait-elle, mais il lui semblait pourtant que sa soeur lui cachait quelque chose à ce propos. Elle ne souhaita cependant pas lui en toucher mot, préférant attendre que ce soit elle qui en parle la première.*

-Et nous savons vous et moi que Sa Majesté s'entoure toujours de personnes fort compétentes. Le Roy ne laissera pas passer des crimes aussi graves.

* Athénaïs regarda sa soeur avec des yeux ronds lorsque celle-ci s'empara du verre d'eau et le but presque d'un trait. Elle ne put réprimer une certaine gêne lorsque celle-ci l'assura que ce verre ne contenait pas de poison. *

-Soit, je vous l'accorde, et c'est heureux. Qu'aurais-je fait si vous étiez tombée morte devant moi?

* La favorite aida ensuite Gabrielle à accrocher sa nouvelle broche au bustier de sa robe. Le bijou lui allait fort bien et relevait à merveille la beauté de la marquise de Thianges. Athénaïs était fière de son cadeau, d'autant qu'il semblait vraiment plaire à sa destinataire. Rien ne pouvait faire plus plaisir à la cadette.*

-Mais vous remercierez Louis vous-même ma chère. Vous savez combien il vous apprécie.

* Ne remarquant pas immédiatement que sa soeur se sentait mal, Athénaïs fut surprise qu'elle demande à sa bonne d'ouvrir grand la fenêtre. Elle lui demanda si elle ne trouvait pas que la chaleur était anormale dans la pièce, mais Athénaïs n'avait pas eu cette impression.*

-Pas plus qu'à l'accoutumée... Seriez-vous souffrante, Gabrielle? demanda-t-elle un peu inquiète.

* Regardant Gabrielle s'éventer, Athénaïs lui répondit un peu hésitante.*

-Les médecins? Oh eh bien... je dois me reposer le plus ... possible et éviter de prendre des risques inutiles. Mais je me remets très bien parait-il.

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Sam 14 Aoû - 20:17

*Décidément, l’ange Gabriel inspirait son entourage car Athénaïs était la deuxième personne à la désigner comme un ange. Mais attention, il fallait toujours se méfier de l’eau qui dort car l’habit ne fait pas le moine. Autrement dit, sous ses airs d’ange, Gabrielle était capable de se transformer en véritable petit démon.
Ses pensées, bien qu’un peu embrumées, se détournèrent vers Aramis. Elle en parlerait à Athénaïs mais elle ne savait pas trop quoi dire sans devenir une petite adolescente rougissante. Sa sœur en rirait gentiment. Et puis, après tout, les deux sœurs étaient des femmes qui ne s’étaient pas défaites de leurs discussions futiles ! Et l’ange Gabrielle se lança
:

-Le Roy a su trouver un homme compétent en la personne d’Aramis. Il met beaucoup de cœur à l’ouvrage … et je ne doute pas qu’il trouve le ou les coupables !

*En disant cela, Gabrielle eut un léger étourdissement, qu’elle tenta de dissimuler. Elle ouvrit son éventail d’un geste sec et commença à s’éventer… alors que la fenêtre était toujours ouverte et que le temps se montrait maussade ce matin-là !*

-Vous auriez appeler un médecin ! rétorqua-t-elle en riant un peu jaune.

*Gabrielle commençait à se réprimander intérieurement. « Voilà, avec tes histoires et tes envies de paraître plus forte qu’Athéna, tu es maintenant piégée. Admets-le, le verre était empoisonné … et tu glisses doucement … » La marquise secoua la tête comme si elle voulait chasser ses mauvaises pensées et ne pas se soumettre à l’évidence. Elle but une nouvelle gorgée de thé, pensant, à tout hasard, qu’elle n’ait quelque effet.*

-Je ne manquerai pas de remercier sa Majesté, vous me gâtez ma chère ! Me gâteriez-vous un peu trop ? Attention, je deviendrai capricieuse, plaisanta-t-elle.

*Maintenant, elle étouffait. Elle ne tenait plus dans cette pièce, dans ce fauteuil. La tête lui tournait un peu. Elle se leva alors pour s’approcher de la fenêtre.*

-Peut-être bien Athénaïs … j’étouffe ici …

*Elle n’eut pas le temps de gagner sa destination qu’elle s’effondrait sur le sol …*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Mar 17 Aoû - 11:08

* Athénaïs éprouvait une sorte d'admiration pour sa soeur ainée. Elles ne s'étaient que peu vues étant enfant, Athénaïs ayant grandi seule à Lussac pendant que Gabielle ahcevait son éducation chez les soeurs et rejoignait leur mère à la Cour. Mais c'était Gabrielle qui lui avait enseigné tout ce qu'elle devait savoir sur la vie à la Cour, et elle avait remarquablement bien fait son travail. De plus, l'ainée était si belle que, même si Athénaïs l'était énormément aussi, elle rêvait de toujous ressembler à sa soeur qui semblait ne pas prendre une ride au fil des années.
Ah, voilà qu'elle lachait le morceau, Gabriell évoqua Aramis. Athénaïs ne put s'empêcher de sourire en regardant son ainée dans les yeux.*


-Il semblerait qu'Henri d'Aramis vous ait tapé dans l'oeil, ma chère... Mais je dois bien admettre qu'il est fort compétant, d'après ce que l'on m'en a dit.

* La marquise ne remarqua pas le petit étourdissement de sa soeur qui masquait fort bien son état, et s'offusqua de sa réponse. Athénaïs avait très peur de la mort, plus que de n'importe quoi d'autre, et elle ne souffrait pas que l'on plaisante là-dessus. Elle lui mit un petit coup d'éventail sur la main en faisant les gros yeux comme si elle eut dû réprimander sa fille.*

-Cessez je vous prie ce genre de plaisanterie!

*Voyant cette fois Gabrille secouer la tête, elle resta cependant attentive à ses moindres gestes. Sa réponse la fit sourire.*

-Et si vous deveniez capricieuse, je cèderais à vos caprices comme Louis cède aux miens. Cela vous va? répondit-elle en souriant.

* Elle la regarda se lever et aller à la fenêtre, et perdit soudain son sourire en la voyant défaillir. Elle bondit de son siège en criant.*

-Gabrielle!!

*Se tournant vers la porte pour les bonnes l'entendent:*

-UN MEDECIN, VITE !!!

* Pendant qu'Athénaïs s'agenouillait près de sa soeur, lui prenant délicatement le visage, une domestique passa la tête dans l'encadrement de la porte, et constatant les circonstances, se précipita dans les couloirs afin d'aller chercher le médecin que la soeur de la maitresse des lieux avait réclamé.
Athénaïs avait le coeur qui battait la chamade, culpabilisant d'avoir laissé Gabrielle boire ce fichu verre d'eau. Les larmes lui montaient aux yeux mais elle tâchait de garder la tête froide.*


-Gabrielle, écoutez-moi, le médecin va arriver, ne vous en faites pas... lui murmura-t-elle.

* Elle sortit de sa bourse un petit flacon qu'elle lui passa sous le nez afin de lui faire reprendre connaissance. Elle se souvint que Van Haack avait laissé chez elle un peu de la mixture qu'il lui avait administrée lorsqu'elle avait été empoisonnée.*

-Marie-Françoise !!!!!!!

*La bonne arriva aussitôt, le visage décomposé de voir sa maitresse en si mauvaise posture.*

-Allez chez moi immédiatement et rapportez-moi la fiole qui se trouve sur mon chevet. MAINTENANT ! ajouta-t-elle en voyant la pauvre suivante figée sous le choc de l'image qu'elle avait sous les yeux.

*Marie-Françoise s'exécuta, et Athénaïs comptait les secondes qui lui parurent durer une éternité avant que le médecin n'arrive.*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Jeu 26 Aoû - 13:47

HJ : Van Haack a dit qu’il arrivait très bientôt !

*Gabrielle ignorait forcément tout de l’agitation qui régnait autour d’elle, la panique de sa sœur. Son caractère impulsif lui avait fait commettre une belle erreur. Elle entendit quelques mots dans ces moments d’égarement : « Aramis », « caprices », « médecin ». Les deux premiers auraient pu la faire sourire mais le dernier lui en fit perdre toute envie. Bien que dans un état second, sa conscience réalisait qu’elle avait ingurgité du poison … peut-être destiné à sa sœur … Mais elle n’était pas en état de réfléchir, ni même de penser, on s’en chargerait pour elle !*

*L’étourdissement dura peu de temps car l’antipoison de sa sœur eut pour effet de la réveiller … mais avec d’atroces douleurs à l’estomac. Elle avait toujours été fragile et un rien pouvait l’indisposer. Ce fût dans un cri de douleur qu’elle rouvrit les yeux, pleurant et se tenant le ventre.*


-Athénaïs … Aidez … moi …

*Elle pensait avoir crié ces mots alors qu’ils ne furent que chuchotements, entrecoupés de respirations difficiles, de tremblements et de maux de ventre affreusement douloureux. Son front perlait de sueur et ses habits de cour la faisaient étouffer. Maudit soit ce corset !
Elle se tint à quelque chose qui devait être le bras de sa sœur et le serra de toutes ses forces. Elle ne laisserait pas vaincre le poison aussi facilement et s’efforça de la regarder, d’écouter ses mots d’apaisement. Une fois n’était pas coutume, la cadette veillait sur son aînée. Athénaïs était d’une pâleur à faire peur, paniquée.
Puis, Gabrielle sentit qu’on la souleva, elle flotta un instant et se retrouva sur son lit. Athénaïs, Marie-Françoise et Jeanne, une autre de ses gens de maison, s’affairaient autour d’elle pour l’aider à respirer, faire tomber la fièvre. Elle chercha sa sœur du regard qui s’installait à son chevet, tenant une de ses mains. La marquise pleurait tandis que les douleurs s’intensifiaient. Le médecin tardait. Comme tous, elle céda à la peur.*


-Veillez sur les enfants …

*Se furent ses mots avant d’être de nouveau parcouru de pied en tête par d’atroces douleurs et frissons.*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Ven 27 Aoû - 11:44

HJ; y'a intérêt, faut pas que tu meures!

* Marie-Françoise était enfin revenue avec la fiole qu'avait rélcamée Athénaïs. Elle l lui arracha littéralement des mains et en déversa le contenu dans la bouche de sa soeur, en l'ayant au préalable rassurée. *

-Buvez ceci... Marie-Françoise, une bassine!

* Il fallait que Gabrielle régurgite le poison qu'elle avait avalé. Le contenu de la fiole l'y aiderait, en attendant que le médecin ne daigne arriver. Comme le temps semblait long! Athénaïs était terrorisée à l'idée de perdre sa soeur, son pilier, mais elle tâchait de ne transmettre aucune émotion. Son coeur battait la chamade, mais seule sa paleur la trahissait. Elle eut un pincement au coeur en voyant Gabrielle se tordre de douleur. Elle se revoyait quelques nuits auparavant, souffrant le martyr comme ça soeur présentement.*

-Je sais Gabrielle, c'est douloureux, mais vous verrez, vous vous en sortirez.

* Elle tâchait de lui parler calement tout en lui caressant les cheveux. Enfin, d'autres gens de maison vinrent et la portèrent le plus délicatement possible afin de la déposer sur son lit. Athénaïs lui tenait toujours la main et resta à son chevet, lui rafraichissant le visage avec un linge humide que lui avait rapporté Marie-Françoise en même temps que la bassine. Voyant que Gabrielle céda à la panique, Athénaïs tenta de la calmer.*

-Allons Gabrielle, vous veillerez vous-même sur eux. N'ayez crainte... Van Haack arrive...

* Pourtant, elle aussi avait peur, elle faisait des effort monumentaux pour que sa voix ne tremble pas... Et c'était bien difficile. Son coeur battait tellement fort qu'elle avait l'impression qu'il allait sortir de sa poitrine. Intérieurement, elle récita nombre prières pour que sa soeur guérisse. Elle culpabilisait énormément: ce poison lui était certainement destiné, et sa pauvre soeur chérie, en voulant la rassurer, s'était elle-même condamnée. Les larmes lui montèrent aux yeux, et Athénaïs détourna son visage pour ne pas que Gabrielle le voit. Elle prétexta un ordre à une servante.*

-Mais que fait-il, foutre-Dieu! ALLEZ LE CHERCHER !!!

* Quand les maux touchaient la famille, impossible de rester impassible bien longtemps. Athénaïs s'énervait de ne pas constater la présence du médecin immédiatement. Il fallait qu'il vienne! Les minutes étaient comptées. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Mer 10 Nov - 10:56

HJ: c'est à vous ma chère Razz

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Jeu 11 Nov - 2:36

HJ : j'attendais Van Haack pour ne pas me tordre de douleur ad vitae eternam !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Haack
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 41
Localisation : Versailles

Feuille de personnage
Âge du personnage: 57 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Jeu 11 Nov - 6:20

hj : Oups oulah! je vous présente à toutes deux, surtout à Gabrielle, mes plus plates et sincères excuses! :s
Me voici! (enfin) :p

*Son excellence l'ambassadeur Van Haack était à son bureau, fort occupé à rédiger une missive d'importance, adressée au Grand Pensionnaire de Hollande...(et aidé en cela par son fidèle secrétaire)...quand on frappa à la porte de ses appartements.
Évidemment on ouvrit...et les deux hommes virent apparaître sous leurs yeux quelque peu...écarquillés...une pauvre servante au comble de la panique!
Celle ci, et après avoir repris son souffle, déclarait (enfin) que sa maîtresse, madame la soeur de la marquise De Montespan, se trouvait au plus mal et que l'intervention de Niklaus était plus que désirée.
La course contre la montre pouvait dès lors commencer!
Et une fois leurs sacoches en mains...les deux hollandais prirent promptement la direction des appartements de la malheureuse.
Ils n'eurent pas à se faire annoncer, et pénétrèrent aussitôt dans la chambre de Gabrielle, pour constater...la triste réalité.
Décidément...on en voulait sacrément à la famille d'Athénais!*


ps : Je vous laisse réagir avant "d'officier"!
Encore toute mes confuses! ;p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/forum.htm
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Jeu 11 Nov - 10:43

HJ: On est sauvééées! Enfin surtout Gabie xD

* Athénaïs était tout affairée à essayer de rassurer son ainée, alors qu'elle-même avait le coeur qui battait la chamade et palissait de seconde en seconde. Si Gabrielle venait à trépasser, ce serait l'événement le plus horrible auquel elle aurait eu à faire face. Sa grande soeur était bien plus qu'un membre de sa famille pour la marquise, elle était son soutien, sa confidente, celle qui savait la conseiller en tout, elle avait une confiance aveugle en Gabrielle, et cela était bien rare. Aussi voulait-elle par-dessus tout qu'elle vive. La complicité des deux soeurs était quelque chose de beau, d'unique, que beaucoup leur enviait. La cadette caressait les cheveux de son ainée pendant que celle-ci se tordait de douleur, la malheureuse. Athénaïs tentait de garder son sang-froid malgré toute la tristesse et la rage qu'elle éprouvait.
Après quelques minutes, qui lui parurent durer des heures entière, le hollandais et son fidèle secrétaire arrivèrent enfin. A demi-soulagée, Athénaïs leva la tête vers eux.
*

-Niklaus, souffla-t-elle, enfin vous voilà... Je vous en prie, sauvez ma soeur! Je crois qu'elle a été empoisonnée. Elle... elle s'est trouvée mal après avoir bu de l'eau dans ce verre! ajouta-t-elle en désignant le verre posé sur la table.

* Déjà, Van Hayden le secrétaire du hollandais, s'approchait pour remplacer la marquise qui tenait le visage de sa soeur contre elle.*

-Je lui ai fait boire la mixture que vous m'aviez donné... Mais pour l'instant rien n'y fait...

*La marquise avait les larmes aux yeux. Ses nerfs commençaient à la lâcher. A présent que quelqu'un de qualifié était là, sans le vouloir, elle laissa ses larmes rouler sur ses joues.*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Jeu 11 Nov - 13:03

*Pour l’heure, Gabrielle avachit dans ses coussins n’était que spasmes, douleurs et tremblements. Des perles de sueur maculaient davantage son front et elle n’appréciait guère ce soin de peau forcée, les vertus de la vapeur … Eh bien, on ne l’y verrait pas à la prochaine cure !! Elle tentait tant bien que mal, enfin avec plus de mal d’ailleurs, de résister à ce maudit poison. Si elle en revenait, elle aurait le plus grand plaisir à mettre en charpies celui ou celle ou ceux qui s’amusaient à empoisonner l’entourage du Roy. Oui, même au plus fort de la douleur, un sursaut de conscience des Mortemart pouvait leur donner une raison de s’accrocher davantage à la vie et à leur raison d’être à Versailles. Elle irait même jusqu'à informer Aramis qu'elle serait dorénavant prête à endurer tous les subterfuges impossibles et inimaginables pour mettre fin à ce carnage. Au passage, cela lui donnerait une occasion et un bon prétexte de recroiser la route du beau mousquetaire !!
Puis des portes claquèrent dans la pièce, laissant à penser qu’Athénaïs n’était plus seule à son chevet et que Marie-Françoise ou Jeanne avait réussi à trouver Van Haack ! A vrai dire, les portes ne claquèrent pas, elles s’ouvrirent juste mais le bruit résonna si fort dans son esprit qu’elle crut à la charge d’une cavalerie !
…« verre d’eau » … « mixture » … Voilà que les soins avaient débuté et Gabrielle entrouvit légèrement ses yeux afin de voir qui s’affairait autour d’elle. Elle prononça doucement quelques mots, deux noms à vrai dire :


-… Athénaïs … ? … Van … Haack … ? …

*A ce moment précis, ils étaient les deux personnes essentielles de son existence. La première était sa sœur, son amie de toujours. La seconde était celui qui devait et qui allait la sauver !*

HJ : tu n’as pas un peu la pression maintenant :p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Haack
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 41
Localisation : Versailles

Feuille de personnage
Âge du personnage: 57 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Dim 21 Nov - 9:00

*La situation (tragique au plus haut point!) semblait, déjà, désespérée...bien que la victime soit encore semi consciente.Et qu'il était délicat d'agir "froidement" en pareille circonstance! Pourtant...il le fallait, auquel cas la pauvresse était condamnée.

Ne pouvant plus escompter sur l'efficacité du rejet de la majeure partie du poison...Van Haack ouvrit sans tarder sa sacoche et tâcha de concocter un puissant antidote.
Et ici il lui faudrait, en effet, forcer la dose! Une dose...propre à réveiller un mort, ou une mourante.Si ce traitement de choc n'achevait pas, purement et simplement, l'infortunée Gabrielle.

Mais à Dieu va! Niklaus mélangea donc deux potions distinctes et fit boire le résultat obtenu à sa patiente...
Ceci fait, on la réinstalla dans sa couche.
L'ambassadeur alla s'écrouler dans un fauteuil...avant de considérer, gravement, son amie Athénaïs.Que lui dire?*


-Ce remède...risque de plonger votre soeur dans un lourd sommeil...qui pourrait se prolonger.
Je ne puis, hélas...vous garantir sa survie.
Mais sachez, marquise...que nous ne pouvions faire davantage.


*Cruel constat...même si tout espoir n'était pas perdu.Mais ici...la puissance de l'antidote ne suffirait certainement pas à défaire le mal.La résistance physique de Gabrielle serait, également, une donnée essentielle.*

-Que le Seigneur nous vienne en aide désormais!

*Et ceci dit, Van Haack se signa, avec conviction(?)*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/forum.htm
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Dim 21 Nov - 12:03

* Athénaïs regarda le hollandais faire, impuissante face à la situation. Et elle supportait difficilement de voir souffrir ceux qu'elle aimait sans pouvoir faire quoi que ce soit. Ici, la seule chose qu'elle avait pu faire était d'appeler celui qui l'avait sauvée du trépas.
Lorsque les deux hollandais eurent fait boire à sa soeur la nouvelle potion concoctée par Van Haack et qu'ils la déposèrent dans son lit, Athénaïs suivait du regard tout ce qui se passait et suivit sa soeur jusqu'à son chevet. Elle lui prit alors la main et regarda Niklaus s'écrouler dans un fauteuil. Il semblait étrange, à la fois peu confiant et optimiste. Il était certainement sûr de ses potions, mais tout dépendait du patient. Mais la marquise savait sa soeur robuste et endurante, elle n'allait pas mourir... Il ne le fallait pas! Serrant la main de Gabrielle dans la sienne, elle écouta Niklaus qui parlait sur un ton grave. Le coeur d'Athénaïs battait la chamade. Gabrielle risquait de ne jamais se réveiller!
Voyant Van Haack se signer, elle joignit sa deuxième main, laissant celle de sa soeur entre les deux siennes, et se mit à prier à voix basse. Toutes les prières possibles et imaginables passèrent. Quelques larmes roulèrent en silence sur les jours de la marquise. Elle priait de toutes ses forces pour que sa soeur vive. Après quelques instants, elle rouvrit les yeux et regarda sa soeur, pâlotte, qui semblait dormir. Elle approcha alors sa bouche de son oreille et lui murmura doucement, tâchant de reprendre son calme.
*

-Gabrielle, vous m'entendez peut-être, ou peut-être pas... Je veux que vous viviez, entendez-vous? Votre heure n'est pas encore venue... Vous ne pouvez me laisser ainsi, que deviendrais-je sans vous? Et vos enfants? ... Vous avez des devoirs ici qui vous attendent, beaucoup de gens qui vous aiment, vous ne pouvez les abandonner... Oh Gabrielle, je vous aime tant...

* Elle sentit qu'elle allait se remettre à pleurer, alors elle préféra se taire. elle se contenta de serrer un peu plus la main de Gabrielle entre les siennes. Elle y déposa un baiser, puis la relâcha doucement pour la poser sur la couverture. La marquise se releva et se dirigea vers son ami hollandais.*

-Merci pour tout Niklaus. Je crois en vous et je suis certaine que vous aurez une fois de plus fait des miracles.

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 31

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Lun 22 Nov - 19:07

*Dans la chambre, autour d’elle, l’heure était catastrophique, pessimiste, décourageante … Bien que Van Haack n’en disait mot, la marquise était pour ainsi dire perdue … sauf si un miracle advenait et qu’elle ne trépassait à cause du poison ou de l’antidote ! Décidément, ces empoisonneurs étaient très forts car si l’on ne mourait pas directement de leur crime, on pouvait mourir d’avoir voulu en guérir ! Plutôt cocasse non ?
Le plus important dans tout cela, et le plus terrifiant, venait de l’absence d’effet du remède donné par Athénaïs. Lorsqu’elle avait bu le poison, la potion qu’elle avait ingurgité – et qu’elle avait fait boire à sa sœur – lui avait permis de recracher le poison et d’en guérir. Là, Gabrielle agonisait. Les doses de poison avaient manifestement augmenté de manière à assurer un trépas certain, lent et douloureux pour la victime. Le poison étant destiné à la marquise de Montespan à l’origine signifiait aussi que les criminels lui en voulaient profondément et entendaient bien s’en débarrasser. Par conséquent, même si Gabrielle survivait, les sœurs avaient de quoi trembler car l’affaire ne se conclurait pas ici … Les mousquetaires avaient tout intérêt à être efficaces !*

*Revenons-en à notre marquise endormie. Marquise en temps normal, elle se voulait « Belle au bois dormant », un peu en avance. Il ne manqua que l’inspiration à La Fontaine ! Tandis que Niklaus priait ou demeurait simplement dubitatif dans son fauteuil, Athénaïs oscillait entre larmes, prières, espoir et soins envers son aînée, parfois, le tout en même temps !
De son côté, Gabrielle s’enfonçait dans un profond sommeil. Elle entendit bien un murmure d’une voix familière mais elle ne sourcillât pas. L’atmosphère devenait paisible, douce, lumineuse … Il n’y avait plus de douleurs, plus de tremblements, rien. Son corps se libérait de tous ses spasmes et son esprit s’apaisait. Allait-elle rendre l’âme et les armes ?*

*Mais, mais, quelques heures plus tard, un petit sursaut de conscience et arriva l’inespéré. Gabrielle revint à elle, les yeux toujours clos, l’esprit vague, fortement nauséeuse, la bouche sèche et pâteuse. Elle se contenta simplement de secouer la tête dans tous les sens et de grogner. Les mauvaises langues auraient pu reconnaître sa « râlerie » naturelle tandis que d’autres ne pourraient voir que l’expression de la guérison et de douleurs passées.
Elle revenait à elle mais n’était vraiment pas au mieux de sa forme. Bouger la tête finit par amplifier son mal de crâne et sa fatigue. Si elle avait pu se débarrasser de sa tête pour ne plus avoir l’impression de perdre une partie de son corps à chaque mouvement, cela aurait été merveilleux. Bref, la marquise ne pouvait pas bouger au risque de devoir fournir un effort surhumain. Soit, elle ne pouvait pas bouger mais pouvait-elle parler ? Elle tenta bien de prononcer quelques mots. Triste spectacle qu’eurent certainement les occupants de sa chambre en voyant les lèvres osciller, la bouche s’entrouvrir sans avoir produit un seul son !! Sans être totalement défaitiste, un son finit par être soufflé, ou plutôt un mot
:

-Aïe !

*Oui, en effet, cela devait faire mal de résister et revenir d’un empoisonnement râté. La Marquise ne manquait pas d’humour, en n’importe quelle circonstance –bien qu’elle n’eut pas l’intention d’amuser la galerie ! « Oh oh oh tout pour la galerie, tout pour la galerie … et Vive Versailles ! »*

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Mar 23 Nov - 12:45

HJ: j'adore ta dernière phrase! Razz

* Athénaïs était retournée auprès de son ainée, avait approché une chaise du lit et était restée auprès d'elle, à prier, espérer, pleurer... le tout silencieusement. Et tout ceci avait eu raison de ses forces, et la marquise avait fini par s'endormir.
Combien de temps s'était écoulé? Peut-être des heures... Toujours était-il que la favorite royale se réveilla en sursaut, elle avait cru sentir sa soeur bouger. Elle s'en voulut quelques secondes d'avoir baissé la garde et s'être endormie. Il aurait pu lui arriver n'importe quoi sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle se serait volontiers giflée d'une telle faiblesse. Mais pour l'heure, elle contemplait Gabrielle, espérant ne pas avoir rêvé. Mais non, il semblait que son impression fut juste, Gabrielle remuait les lèvres, elle essayait de parler, semblait-il. Athénaïs en était bouche bée (pour une fois!), elle sentit son coeur se serrer, mais de joie cette fois, car si sa soeur parvenait à se réveiller, c'était gagné, elle serait tirée d'affaire! N'écoutant que son coeur, Athénaïs attrapa la main de sa soeur. Celle-ci avait repris une chaleur normale, après s'être refroidie durant tout le laps de temps où l'empoisonnée s'était endormie.
*

-Niklaus, venez voir! souffla-t-elle à l'attention du hollandais qui lui aussi s'était endormi.

* La marquise n'avait pas quitté sa soeur des yeux. Elle priait, espérait que celle-ci ouvre les yeux. Elle voyait Gabrielle grimacer quelque peu, tenter de parler désespérément...*

-Ne faites pas d'effort, Gabrielle... Nous sommes là, tout va bien... tentait-elle de la rassurer.

* Et ce fut là que l'inéespéré son sortit de la bouche de la malade. Un "Aïe!" étonnant, détonnant, légèrement amusant, qui surprit l'assemblée. Athénaïs écarquilla les yeux. Gabrielle avait parlé! Bon, ce n'était qu'un bref mot, un son, mais c'était toujours une victoire!*

-Elle a parlé! Van Haack, elle est sauvée! N'est-ce pas??? demanda-t-elle comme pour se rassurer à l'attention du médecin.

* Reportant son attention sur Gabrielle, Athénaïs lui caressa les cheveux, les larmes aux yeux. Quel soulagement après toutes ces heures d'angoisse.*

-Gabrielle, m'entendez-vous? demanda-t-elle d'une petite voix.

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Haack
Encore à la campagne
Encore à la campagne
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 07/08/2009
Age : 41
Localisation : Versailles

Feuille de personnage
Âge du personnage: 57 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   Mar 21 Déc - 7:05

*A l'image des deux soeurs les plus en vue de la cour...Van Haack s'était en effet assoupie.D'un sommeil bien moins profond (et incertain) que la belle Gabrielle, mais tout au contraire aussi fragile...que fort agité.
Tantôt, en ces visions d'un avenir très proche, l'ambassadeur se voyait congratulé et même décoré...par sa majesté le roi lui même!
Et, ensuite...sans grande transition, décrié, arrêté...et embastillé, purement et simplement.
Suivant l'issue de cette nuit tragique.

Les appels pressants de la marquise réveillèrent aussitôt son ami...qui ne tarda point à émerger d'un songe qui tournait en cauchemar.
Niklaus secoua son secrétaire, qui était avachit dans un fauteuil, et se porta au chevet de la miraculée.
Et en effet, si celle ci pouvait, déjà, prononcer ne serait ce qu'un seul mot...c'était là un signe très encourageant.Ajouté au fait...que la malheureuse n'avait pas sombré dans les ténèbres d'un sommeil d'où l'on ne revient jamais.
Oui, elle était sauve...mais pas encore guérie.Voilà pourquoi Van Hayden s'activait déjà au dessus de la sacoche de son confrère.
Ceci afin d'élaborer une potion plus légère (mais tout aussi efficace) que "le remède de cheval" précédent.

En attendant son excellence versait un peu d'eau fraîche dans un verre, tout en tâchant de rassurer Athénaïs.*


-Oui...je crois votre soeur tirée d'affaire.
Tenez, faites lui boire quelques gorgées...
Elle ne doit point se déshydrater!
Et faire trop d'efforts.


*La belle ne devait pas gaspiller sa salive, ou trop user du peu d'énergie encore en elle.
Avant l'administration du remède qui lui sera, très certainement, plus que bénéfique.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par une matinée un peu grisâtre - Tentative d'empoisonnement sur Gabrielle [PV Athé et qui veut]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une matinée entre amie [Nuage de Rêve]
» Et une matinée ennuyeuse de plus, une ! (libre !)
» Mauvaise matinée [Taylor D.]
» matinée paisible (pv Zero)
» Une courte matinée (pv. Soma)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Le château de Versailles: les intérieurs :: Les appartements des Courtisans :: Appartement de Gabrielle de Thianges-
Sauter vers: