L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Isabelle de Ludres
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 16/01/2010
Age : 42

Feuille de personnage
Âge du personnage: 23 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Jeu 21 Jan - 10:05

Isabelle sursauta lorsque le duc de Vivonne surgit à ses côtés, toute au soin qu'elle avait d'échapper au marquis de Sévigné. Vivonne ! Enfin il était là ! De tous les galants qui se pressaient autour d'elle depuis qu'elle était arrivée à la Cour de France, il avait sans doute sa préférence. Certes, il ne lui envoyait pas des vers comme monsieur de Bensérade ; mais elle appréciait son humour qui en faisait trembler plus d'un. Et elle préférait aux audaces maladroites des jeunes soupirants l'expérience d'un homme mûr et bien né. Elle lui trouvait belle tournure, et ce charme que n'ont pas les jouvenceaux. Vivonne était volage ? La belle affaire ! La chanoinesse n'avait point fait voeu de chasteté et se divertissait sans s'attacher. Puisqu'elle n'était parvenue à devenir duchesse de Lorraine, elle ne serait l'épouse de personne... Charles de Lorraine lui avait, sans le savoir, offert la liberté.

- Ah ! Vous voilà enfin, méchant ami que vous êtes ! , s'écria-t-elle en lui donnant un petit coup d'éventail sur le bras, puis lui tendant sa main à baiser, fort bas pour qu'il ait à se courber. Le bonsoir, mon cher. Il suffisait que je prononce le nom de monsieur de Vendôme pour que vous me fassiez l'honneur de me venir trouver ! Mais n'en parlons plus, vous êtes là... Je saurai bien en temps voulu trouver la punition qui conviendra. Pour l'heure, offrez-moi votre bras et surtout, faites-moi rire dans l'espoir d'être pardonné.

Les autres filles d'honneur de la Reine tourmentaient le pauvre marquis, et riaient sous cape de voir que Vivonne était "monté à l'assaut" le premier. Voulant saluer son amie Mme de Coulanges, Isabelle ne put faire autrement que de saluer aussi la marquise de Sévigné en compagnie de laquelle celle-ci se trouvait. Sachant fort bien que la marquise se gaussait de son prétendu accent, elle ne put cependant s'empêcher de la moquer à son tour en exagérant le trait, tout en adressant un regard complice à monsieur de Vivonne.

- Le ponsoir, mestames ! Saarmante soirée, n'est-il paas ? Ze crois que fous aurez là maatière à raconter, matame te Séfigné... Crand Tieu, feuillez nous excusser !

Isabelle venait d'apercevoir dans l'assistance une personne qu'elle ne se serait jamais attendue à voir à la Cour, et envers laquelle elle avait quelque ressentiment en raison de paroles blessantes : Ninon de L'Enclos. Elle entraîna le duc à l'écart, et ne put se contenir.

- Comment cette créature ose-t-elle se présenter ici ? , lança-t-elle assez fort pour être certaine d'être entendue. J'ignorais que les soirées de St-Germain étaient ouvertes au commun... Au moins pourrons-nous dire que nous avons vu ce soir une cartoufle à bestiaux drapée dans de la soie ! Oh, Vivonne, mon ami, on joue une courante : me ferez-vous danser ?

Au son de la musique qui reprenait, Mme de Ludres avait oublié sa soudaine colère et ne songeait plus qu'à se divertir. Elle était ainsi, impétueuse mais toute aussi prompte à passer à autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Ven 22 Jan - 0:39

* Louis dévorait sa Favorite des yeux. Quoi de plus normal ? Il avait en face de lui la plus belle femme de toute la cour. Il savait qu'il passerait un agréable moment avec elle. Il pourrait enfin se détendre et penser à autres choses. Pour le moment, il était plus que détendu. La soirée battait son plein, et Athénaïs avait réussi à le rassurer sur le futur papotage de Ninon de l'Enclos. Louis tourna la tête sur l'ensemble de la salle, il vit Monsieur Son Frère avec le Chevalier de Lorraine. Là, il perdit son sourire . Monsieur Son Frère, était en train de gâcher la fête. Non seulement il s'affichait avec son amant, mais de plus ils s'embrassaient publiquement. Louis n'avait jamais accepté le " vice Italien" de Monsieur. Il trouvait cela absolument immonde. Ils avaient déjà essayé d'en parler mais en vain. Louis trouvait ridicule la manière dont Monsieur s'habillait d'ordinaire. Et oui, il se trouvait qu'il avait fait un effort vestimentaire pour l'occasion, mais l'effort avait dû s'arrêter la. Louis se demandait à quoi son Frère pouvait penser pour avoir un tel comportement et autant d'irrespect envers lui. Ils s'entendaient bien mais cette attirance que Monsieur avait pour les hommes était très souvent un sujet de dispute. Son visage changea de tout au tout . La seul personne qui aurait pu remarquer que Louis n'allait pas bien, n'était autre que Sa Favorite. *


- J'ignore pour quelle raison est ce que Monsieur Mon Frère décide de taper scandale. Cette chère Ninon de l'Enclos en aura des choses à raconter.


* Il n'avait qu'une seul envie pour le moment, celle d'étrangler Son Frère. Il tentait vainement de se contenir, mais il sentait la colère et la déception lui monter au nez. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Sam 23 Jan - 3:21

Louis XIV a écrit:
* Louis dévorait sa Favorite des yeux. Quoi de plus normal ? Il avait en face de lui la plus belle femme de toute la cour. Il savait qu'il passerait un agréable moment avec elle. Il pourrait enfin se détendre et penser à autres choses. Pour le moment, il était plus que détendu. La soirée battait son plein, et Athénaïs avait réussi à le rassurer sur le futur papotage de Ninon de l'Enclos. Louis tourna la tête sur l'ensemble de la salle, il vit Monsieur Son Frère avec le Chevalier de Lorraine. Là, il perdit son sourire . Monsieur Son Frère, était en train de gâcher la fête. Non seulement il s'affichait avec son amant, mais de plus ils s'embrassaient publiquement. Louis n'avait jamais accepté le " vice Italien" de Monsieur. Il trouvait cela absolument immonde. Ils avaient déjà essayé d'en parler mais en vain. Louis trouvait ridicule la manière dont Monsieur s'habillait d'ordinaire. Et oui, il se trouvait qu'il avait fait un effort vestimentaire pour l'occasion, mais l'effort avait dû s'arrêter la. Louis se demandait à quoi son Frère pouvait penser pour avoir un tel comportement et autant d'irrespect envers lui. Ils s'entendaient bien mais cette attirance que Monsieur avait pour les hommes était très souvent un sujet de dispute. Son visage changea de tout au tout . La seul personne qui aurait pu remarquer que Louis n'allait pas bien, n'était autre que Sa Favorite. *


- J'ignore pour quelle raison est ce que Monsieur Mon Frère décide de taper scandale. Cette chère Ninon de l'Enclos en aura des choses à raconter.


* Il n'avait qu'une seul envie pour le moment, celle d'étrangler Son Frère. Il tentait vainement de se contenir, mais il sentait la colère et la déception lui monter au nez. *

* Soudain, la favorite remarqua que le regard de son amant avait changé. Quelque chose n'allait plus, mais elle n'eut guère besoin de suivre les yeux de Louis pour comprendre que ceux-ci s'était posés à nouveau sur son frère. Les moeurs de Philippe étaient quelque chose de totalement incompréhensible pour Louis, et cela depuis l'enfance. C'était le point sur lequel ils ne pouvaient et ne pourraient certainement jamais s'entendre. Athénaïs perdit son sourire quelques seconde, prenant délicatement le visage du Roy entre ses mains douces et blanches et lui parla d'une voix douce et appaisante. *

-Louis, cessez donc je vous prie de vous tracasser pour cela. Philippe est tel qu'il est, personne ne le changera jamais, vous le savez. Laissez-le donc être heureux, le pauvre va devoir d'ici quelques jours épouser une femme dont il ognore quasiment tout, et si vous voulez mon avis, qu'il aurait préféré ne jamais connaitre.

* Elle esquissa un petit sourire. Après tout ce qu'elle avait entendu sur la princesse Palatine, Athénaïs aussi aurait voulu éviter sa rencontre, mais malheureusement elle n'y couperait pas. *

-Ninon de L'Enclos, quoi qu'il arrive, trouvera toujours quelque chose à dire, que votre frère eut été là ou non. Elle est ainsi. On ne peut changer le fond des gens.

* La marquise essayait de calmer le Roy qu'elle sentait bouillir intérieurement. Elle glissa lentement ses mains de ses joues à son cou, puis les posa dans son dos, se collant contre son torse, de telle sorte qu'elle avait ses lèvres à coté de son oreille droite. Là, elle lui parla à voix basse à l'oreille. *

-Je ne veux plus vous voir penser à des choses négatives, profitez de la soirée, et si vous êtes sage, vous serez récompensé...

* Ceci fait, elle éloigna doucement son visage de celui de Louis et le regarda avec une petite lueur dans les yeux. Elle espérait sincèrement qu'il arrêterait de penser à toutes ces choses stupides qui lui encombraient l'esprit inutilement, et qu'enfin il penserait plutot à s'amuser, comme c'était le cas il y avait de cela quelques instants. Après tout, ils étaient là pour ça, danser, boire, rire...
Bien entendu, elle jeta des coups d'oeil de coté de temps en temps afin de voir si un nouveau courtisan était arrivé, si son frère, sa soeur et ses amis étaient toujours là en cas de besoin...*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Sam 23 Jan - 19:26

HJ: Philippe, t'as pêté une durite??? Shocked

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle de Ludres
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 16/01/2010
Age : 42

Feuille de personnage
Âge du personnage: 23 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Dim 24 Jan - 22:18

Assurément, monsieur de Vivonne était le plus exquis des soupirants qu'Isabelle comptait actuellement à la Cour de France. Plus qu'un autre, il avait l'art de flatter tout en égratignant juste assez pour que l'orgueil s'en trouve chatouillé. Rien de mièvre dans ses paroles, sinon à petites touches par cette moquerie acide dont ils partageaient le goût... Elle fut un instant tentée de placer son éventail à la " je vous aime ", mais se ravisa aussitôt : pas encore ! Elle opta plutôt pour cette figure de l'accessoire de mode signifiant qu'elle lui réservait un traitement fort particulier...

A la réaction à la pitrerie qu'elle n'avait pu s'empêcher de faire en saluant Mme de Sévigné, Mme de Ludres avait répondu, en murmurant elle aussi, que peu lui importait de froisser si l'on était assez sot pour n'avoir l'esprit de ne point se formaliser d'un trait envoyé sans méchanceté ; et qu'elle appréciait de le voir contraint à réagir sur le vif, car c'était ainsi qu'elle l'aimait le plus. Par contre, elle se refusa à relever la réponse de monsieur de Vivonne concernant la demoiselle de L'Enclos ; outre qu'elle n'avait toujours pas digéré d'être comparée à une citrouille, elle était surtout déjà passée à autre chose puisqu'elle voulait danser et que Vivonne était précisément le plus habile des cavaliers.

- Prenez garde, mon cher, dit-elle en faisant à son tour la révérence d'usage comme ils se préparaient à danser, que mes ordres ne vous jouent quelque vilain tour. Vous me connaissez, n'est-ce pas ?

Ils s'étaient élancés, et la chanoinesse était toute à son plaisir, adressant à son cavalier des sourires radieux teintés de défi. Sans, bien entendu, oublier de jeter un oeil autour d'eux pour savourer tout éventuel soupçon de jalousie ou d'indignation. Pour l'heure, il semblait du reste que ce soit ce pauvre Monsieur qui fasse les frais du plaisir que la Cour trouvait à s'indigner inutilement. Du temps où elle avait été au service de Madame, elle avait conservé une grande affection pour Monsieur. Elle ne comprendrait jamais comment on pouvait par pudibonderie reprocher à ce prince de se comporter tel que la nature l'avait fait !

- Votre vue baisse, cher ami ! , lança-t-elle à Vivonne lorsqu'une figure de la danse leur permit de se rapprocher assez. Pourquoi faut-il toujours que j'attire à moi de "vieux" ducs ?! Il y en a au moins un qui verdit à vue d'oeil : voyez plutôt ce pauvre marquis de Sévigné, dépité de se voir prisonnier des filles d'honneur de la Reine quand je danse à votre bras... Menu fretin, je vous le concède, qui ne vaut ni Vendôme, ni même Tréville ! Vous faites votre effet, charmant Vivonne, rassurez-vous...

Avec le duc, elle savait qu'elle pouvait se permettre de pousser loin le jeu verbal, et qu'elle serait entendue sans réellement blesser, tout en étant certaine que la réponse serait à la hauteur de ses espérances. Elle riait, heureuse comme au tout premier bal de la Cour de Charles IV de Lorraine. La danse, les plaisanteries en galante compagnie, s'étourdir à en perdre haleine dans les plaisirs éphémères : voilà qui lui donnait la sensation d'être vivante simplement vivante, et incroyablement libre. Rien n'encombrait alors son esprit, nul besoin de s'astreindre à des calculs et à des stratégies ennuyeuses. Il suffisait de se saisir de l'instant, et d'en jouir pleinement, sans nulle autre pensée que celles qui traversent la conscience puis s'évanouissent aussitôt. Cette fois, elle plaça son éventail à la " je vous aime ", et à ce moment elle le pensait vraiment. Jusqu'au prochain caprice de ses sens qui l'entraînerait vers d'autres horizons. Mais une chose demeurait certaine : elle entendait céder ce soir un peu plus à son soupirant favori du moment que ce qu'elle avait offert jusqu'à présent. Cette idée alluma dans son regard une étincelle, dont elle dirigea l'éclat droit dans les yeux de monsieur de Vivonne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Lun 25 Jan - 23:50

* Pour Athénaïs, tout était beau et simple. Mais Louis ne l'entendait pas de cette oreille. Il était vrai que le cas de Philippe était parfois un sujet de discorde entre eux. Pour Athénaïs, il fallait laisser Philippe vivre sa vie de débauche en toute liberté mais en posant quand même quelques limites. Pour Louis, c'était le contraire. Il voulait qu'il arrête de vivre de cette manière et qu'il devienne le frère dont il avait toujours rêvé. Mais c'était dans le rêve que Louis faisait parfois que Philippe était quelqu'un de " normal". Athénaïs lui demandait de le laisser faire. Mais avait-elle perdu la tête ? Philippe allait se marier très prochainement et se comportement n'était pas celui d'un futur mari. *


- Non ma chère, je ne peux le laisser agir de la sorte. Moi aussi j'ai été dans la même situation. Me marier à une femme que je n'avais jamais vue et que j'ai regretté d'avoir vue par la suite. Nous ne pouvons vivre et faire ce que nous voulons. Aussi puissant que nous soyons, nous avons des obligations et des choses qui nous sont imposées. Philippe ne pense pas au bien-être de sa future femme. Il pense à lui et à ses amants dont le nombre s'accroit de jour en jour. Et tant que je serais son frère, je ne le laisserai pas faire. Je sais très bien que vous ne suivez pas mon raisonnement, et que ce ne sera jamais le cas. L'amitié que vous lui portez aveugle votre jugement et vous m'en voyez navré. Ce n'est pas parce que vous l'appréciez que je vais fermer les yeux sur ce qu'il fait et avec qui il le fait.


* Un valet vint lui rapporter au même moment, que Monsieur Son Frère avait la ferme intention de partir avec son Amant. Ces derniers se trouvaient à l'extérieur. Ils s'étaient isolé pour prendre l'air voir peut être plus. C'en fut beaucoup trop pour Louis. Philippe lui avait pourtant promis qu'il se tiendrait convenablement. Mais on ne pouvait décidément pas obliger un âne à boire de l'eau si ce dernier n'avait pas soif. Il fit appeler quelques gardes. Juste de quoi impressionner mais pas de quoi paniquer tout le monde. Il s'excusa auprès d'Athénaïs, et se dirigea à l'extérieur vers Monsieur et son amant qui s'étaient mit à part. Il les fit encercler. Il alla au centre du cercle que les gardes faisaient et garda ses mains derrière le dos afin d'éviter de gifler son Frère. *

- Monsieur mon Frère, vous nous quittez déjà ? Oh mais vous avez fait préparer vos malles ? Et puis-je savoir où vous comptiez aller sans me le dire ?

* Il le foudroyait du regard. Pour le moment, il lui parlait fermement et tentait de garder un ton de voix calme. Il ne fallait pas qu'il fasse de bavure. La salle de balle était pleine et une foule de curieux commençait à se former autour d'eux.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Jeu 28 Jan - 16:54

* La marquise n'eut rien le temps de dire que déjà Louis avait fait appeler les gardes pour suivre Philippe et son amant sur la terrasse afin de les encercler. Ecarquillant les yeux, elle suivit machinalement Louis d'un pas lent, bouche bée, assistant à la scène qui se préparait. *

-Louis que faites-vous? lacha-t-elle à demi-mot, sans, certainement, que Louis ne l'entende.

* Déjà quelques courtisans, l'oeil attiré par le mouvement des gardes, avait suivi le déplacement et s'étaient placés de telle sorte qu'ils pourraient tout suivre, entendre pour ensuite rapporter de manière démesurée. Athénaïs attrapa un mousquetaire par le jabot et lui susurra entre ses dents: *

-Faites rester les courtisans à l'intérieur, Le Roy sollicite un entretien privé avec son frère! Vite!

* Le mousquetaire s'éxécuta et, aidé de ses collègues, il tenta de manière plus ou moins discrète de contenir les courtisans à l'intérieur de la salle de bal.
Pendant ce temps, Philippe avait déversé tous ses mots, toutes sa rage, tout ce qu'il ressentait vis-à-vis de Louis. Athénaïs avait les larmes aux yeux, elle pressentait que quelque chose de terrible allait arriver. Une dispute en public n'était guère quelque chose de judicieux, mais Philippe ne semblait en avoir cure. Elle se mordit la lèvre, ne sachant que faire. Louis sans doute garderait son calme en présence des courtisans, comme toujours, mais une fois en privé, Philippe passerait certainement un mauvais quart d'heure. Pourquoi avait-il fallu que tant de choses se passent ce soir-là? Elle s'approcha du Roy et lui glissa à l'oreille d'une voix un peu inquiète.*


-Sire, je vous en prie, pas ici... Songez qu'il se marie dans quelques mois, laissez-le profiter de ses derniers instants de célibat...

* Elle déglutit, tiraillée entre la crainte d'un esclandre et le souhait de sauver Philippe de ce mauvais pas dans lequel il s'était plongé. Elle reprit alors d'une voix un peu plus douce, toujours aussi bas à son oreille. *

-Louis, pour l'amour de moi, je vous en conjure, laissez courir. Vous obtiendrez satisfaction d'ici peu, Monsieur ne cherchait pas à mal j'en suis certaine...

* Malgré son air altier et son apparence de femme sure d'elle, Athénaïs avait les mains qui tremblaient. Qu'allait répondre Louis? Allait-il condamner son frère? Elle priait que non, elle n'avait pas pris tous ces risques afin de réunir Orléans et Lorraine en vain! Elle jeta un coup d'oeil rapide aux deux Philippe, et attendit que ces secondes interminables, qui s'écoulaient le temps que Louis ne réponde, passent. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninon de l'Enclos
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 132
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 27
Localisation : Au pays enneigé

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Ven 29 Jan - 19:17

Gabrielle de Thianges a écrit:
Gabrielle se réjouit de l’enthousiasme de Ninon, tentant de ne pas prêter attention aux murmures qui parcouraient l’assemblée à ce moment-là et particulièrement les moqueries non dissimulées de Lauzun. Ce dernier ne manquait pas d’air mais c’était de bonne guerre, sa soeur et lui se piquaient tant qu’ils pouvaient. Aussi, ne manquerait-elle pas de le piquer de s’être ainsi ouvertement moqué d’elle en plein bal !

-Oh oui, trop de temps à mon goût ! Venir à vos salons était plus qu'un plaisir, quoiqu’en disent et pensent les mauvaises langues A ce moment-là, elle glissa sur un ton assez sévère à Ninon :

-Qui se délient en ce moment même … Regardez-les se délecter de votre venue et de l’irruption du Roy dans notre cercle ! La Cour m’insupporte énormément certains jours … Tous sont à mettre dans le même panier de crabes !

La marquise s’éventa pour tenter de calmer la colère qui grondait en elle.

-Sa Majesté choisirait le pire endroit qu’il soit pour divulguer un secret d’état à ma cadette ! répondit-elle en riant. Tous attendent de la voir chuter … Mais, foi de Mortemart, elle ne tombera pas aussi facilement qu’ils ne l’espèrent !

Elle pouvait parler sans retenue à Ninon qui savait bien les méfaits des commérages et complots, méfaits qu’elle avait personnellement essuyés … Elle commenta la scène qui se jouait sous ses yeux en ses termes :

-Voyez-les, ils sont encore apeurés par les empoisonnements qui se multiplient mais ne manquent aucun divertissement … ni de curiosité et d’envie à l’égard de la position de certaines personnes !

Se retournant vers Ninon :

-Mais, vous savez certainement ce que c’est … Vous avez raison de tenir salon à Paris et d’y moquer les « grands » de ce monde, ajouta-t-elle en ricanant …

Gabrielle ne se laissait pas aller si souvent à de mauvaises pensées mais les voir se délecter ainsi de ce qu’ils croyaient être la mauvaise fortune de sa sœur l’agaçait à un point inimaginable
Razz


HJ: arf... Pardon pour le retard je suis un peu flemmarde en ce moment ! Promis je me soigne!

Ninon était toujours aussi enthousiaste d'être ici, à cette soirée à laquelle elle n'avait point été invité. Et puis la compagnie de Mme de Thianges se révélait être un vrai plaisir. Cette dame avait de l'esprit et une conversation agréable. Contrairement à bien d'autres d'ailleurs ! Des courtisans se prenant pour beaucoup plus que ce qu'elle n'était et une famille royale qui ne se lassait pas de faire parler d'elle.

- Il est vrai que cela fait bien longtemps que je n'ai tenu salon mais que voulez vous quand on dit des choses qui ne plaisent pas il faut en assumer les conséquences !

Elle ajouta sur un ton plus vif :

- Il faudra que vous y veniez Madame, je serais ravie de vous présenter certaines personnes à qui vous devraient plaire et inversement bien sur...

Finit-t-elle avec un clin d'oeil.
Quand elle vit passer Isabelle de Ludres près d’elle en la qualifiant de « créature », Ninon pouffa bien fort et ressortit son éventail pour bien montrer son mépris de cette femme qu’elle ne pouvait guère voir même en portrait et cela semblait bien réciproque…


- Il semblerait que ma présence ici déplait fort à certaines personnes… Mais que voulez-vous on ne peut guère empêcher les vipères de cracher leurs venins c’est inéluctable !

Ninon souriait, elle voulait montrer qu’il en fallait bien plus pour l’atteindre ! Après tout, la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe !
Elle état sur le point de faire part d’une de ses dernières découvertes à Mme de Thianges quand un brouhaha attira l’attention de l’assemblée, Monsieur et son amant venaient de quitter la salle de façon … inattendue et … fort peu discrète il fallait bien se l’avouer !


« Venez donc ma chère, il se passe des choses par là-bas. »

Suivant le mouvement, Ninon se retrouva vite aux portes d’entrée mais tout comme la masse des courtisans, elle se retrouva vite repoussée « gentiment » à l’intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://clemichous-life.skyblog.com
Gabrielle de Thianges
Courtisan de salon
Courtisan de salon
avatar

Nombre de messages : 208
Date d'inscription : 10/11/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Sam 30 Jan - 17:37

HJ : si tu trouves un traitement, je suis preneuse !!

Revenir aux salons de Ninon, rencontrer de nouvelles personnes ?? Voilà une bien belle proposition qui ne manquait pas de plaire à Gabrielle, toujours curieuse de faire des rencontres et friande de mondanités. Après tout, elle n'était pas à la Cour pour rien !

-Mais avec joie Ninon ! J'en suis déjà fort impatiente !commenta-t-elle sur un ton malicieux car la marquise avait bien saisi le message ...

-Effectivement, c'est inéluctable et je me demande bien ce que mon frère fait en la compagnie de cette Mademoiselle de Ludres ! Décidément, il ne cessera jamais de séduire, même sous le nez de sa femme ...

Le même brouhaha attira l'attention de Gabrielle qui fut aussi repoussée à l'intérieur. La Cour échangeait questions, moqueries et commentaires sur cet épisode qui n'avait échappé à personne. L'entrée discrète de Monsieur, plutôt inhabituelle, ne pouvait durer. La sortie était fracassante après que Monsieur se soit illustré dans un moment de tendresse et d'affection avec son amant le Chevalier de Lorraine.

-Ninon, voyez-vous là ce que l'on cherche à nous dissimuler ! Monsieur et son amant sont sur le point de subir les foudres de sa Majesté ... Nous tenons là un autre joli scandale !

Elle ressortit son éventail pour s'y dissimuler et ainsi pouvoir échanger avec Ninon plus librement.

-Vous ne serez pas venue ce soir pour rien ! La Cour brille de mille feux !!

Cette remarque la fit rire même si elle savait que cela se retournerait contre Monsieur et son amant, réduisant les efforts d'Athénaïs pour les réunir à néant ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauzun
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 140
Date d'inscription : 06/01/2010
Age : 42
Localisation : Toulon, Var

Feuille de personnage
Âge du personnage: 37 ans
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Mar 2 Fév - 8:58

(HJ : Mademoiselle s'est-elle évanouie à la vue de ce que fait son cousin Monsieur ? Laughing Où êtes-vous, très chère, parmi cette foule ? Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://horizons-d-aton.over-blog.fr/
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Mer 3 Fév - 19:42

Louis écouta attentivement son frère. Ce que ce dernier disait était vrai. Louis allait aussi contre la volonté de Dieu en s’affichant avec une maitresse, mais Le Roi était avant Dieu donc il pouvait se permettre certaines choses. Et puis, tous les Rois avaient des maitresses. Il laissa Philippe terminer sa scène. Car pour Louis, il s’agissait d’une scène. Il resta silencieux quelques instants. Il bouillonnait intérieurement mais le fait de le gifler aurait été déplacé. On peut faire beaucoup plus mal avec des phrases qu’avec des coups. Il faut juste bien les placer .

- Maintenant que vous avez terminé votre crise, à mon tour de vous dire ce que je pense. J’en ai assez que vous utilisiez feue notre Mère à chaque fois que nous avons une mauvaise entente. Ne croyez pas que mon éducation ait été si agréable. Vous au moins, on ne vous frappait pas. Je n’ai pas à me justifier sur ce que je fais et avec qui je le fais. La seule personne à qui je suis susceptible de rendre des comptes, c’est Dieu. Je trouve votre comportement absolument inacceptable. Votre comportement n’est pas celui d’un Prince de Sang. Vous m’aviez fait la promesse de bien vous comporter. Vous voulez passer du temps avec votre amant ? Soit, vous auriez simplement du m’en parler. J’ai convenu avec vous d’un accord. Vous exécutez votre devoir conjugal et vous respectez votre femme. Je crois que j’ai quand même été relativement souple avec vos manières de « Vice Italien ». Vous n’avez absolument pas le droit de quitter la Cour de cette manière. Donc maintenant nous allons faire la chose suivante. Vous partez ou bon vous semble jusqu’à votre mariage, mais je vous surveillerai de très près. Je vous laisse une dernière chance de vous rattraper. Si vous faites un seul faux pas, je vous attendrai au tournant et votre « amant » repartira en Italie pour ne jamais revenir. Maintenant disposez.


Les paroles que Philippe avait eu envers Louis avait été blessantes et ils les avaient prises comme un coup de couteau dans la poitrine. Il ne fallait pas qu’il perde la face devant les gens qui étaient présent devant devant lui. Il demanda au chef de ses gardes vers lui et lu ordonna de surveiller son Frère avec discrétion et de venir le prévenir de ses moindres dérapages. Il alla s’isoler un instant dans un coin de la salle de bal. Il prit un verre de vin et le but tout en regardant à l’extérieur. Il le termina en peu de temps et regarda les courtisans qui continuaient de faire la fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Ven 5 Fév - 20:28

* Athénaïs était stupéfaite et figée sur place devant tout le flot de colère qui avait pu se déversé, aussi bien d'un coté que de l'autre. Louis et Philippe se brouillaient fréquemment, mais d'ordinaire il s'agissait plus de gamineries et autres enfantillages que de disputes publiques. Là, ils avaient fait fort, se disputer devant toute la Cour pendant un bal, c'étaut du jamais vu ! Mais Louis semblait avoir écouté sa favorite, laissant à son frère quartier libre dans la mesure du raisonnable et ce jusqu'à son mariage avec la Princesse Palatine. Les deux Philippe s'en sortaient plus très bien. Jamais elle n'aurait cru cela, car les mots prononcés avaient été secs, cassants et blessants, aussi bien venant de l'un que de l'autre, et elle connaissait la sensibilité de chacun des deux frères.
La marquise regarda Louis s'éloigner, suivi de son frère qui lui murmurait quelque chose avant de s'éclipser en compagnie de son amant. C'est ce moment que choisit Athénaïs pour rejoindre son aimé. Elle s'approcha de lui, avec un visage qui affichait un sentiment de soulagement, un léger sourire aux lèvres. Une fois qu'elle fut assez proche pour ses paroles ne soient entendues que de lui, elle lui parla de sa douce voix afin d'apaiser ce qui pouvait lui rester de colère. *


-Je suis très fière de vous, Louis, vous avez fait preuve de beaucoup de maitrise de vous, et je sais combien Philippe peut vous insupportr quelques fois. Merci de ne pas avoir fait un esclandre. Cela n'aurait pas été dans votre intérêt. Maintenant, c'est Philippe qui a l'air d'un idiot, et c'est vous qui passez pour le bon Roy qui sait avoir pitié de ses sujets, à commencer par sa famille.

* Elle lui prit délicatement la main, celle qui ne tenait pas le verre dont il venait de vider le contenu, et la porta à ses lèvres afin d'y déposer un baiser. Les courtisans avaient repris leurs occupations, leurs discussions et leurs danses. Sans doute chacun y allait-il de son hypothèse sur ce qui venait de se produire...*

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 31
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Sam 6 Fév - 13:52

* Louis restait là, le regard fixe. Il n'avait pas entendu arriver sa favorite. Mais une fois que cette dernière fut derrière lui, il écouta avec attention ce qu'elle lui disait. Oui en effet, il avait réussi à se contrôler. Il avait quand même dû prendre sur lui. Philippe était vraiment impossible. Pourquoi est ce qu'il le provoquant de la sorte ? On avait l'impression qu'il aimait ça . Pourtant, la soirée avait bien débuter. Louis fut agréablement surpris de voir Monsieur arriver en "homme" et non pas habiller avec excentricité comme ce dernier en avait l'habitude. Mais cette sérénité ne dura pas. Philippe avait décider de faire un esclandre. Louis avait peut être été un peu trop sévère avec lui. Il l'aimait mais il devait lui rappeler en continuité qui était le maître. Le scandale que Monsieur avait fait ce soir ne lui plus vraiment pas. Lorsque Athénaïs termina , il lui prit la main qu'il embrassa.*

- Je vous en remercie mais mon calme ne risque de ne pas durer. Il m'a fait honte devant toute la Cour. Je ne comprends pas pourquoi est ce qu'il agit de la sorte. Pourtant nous avions réussi à trouver un compromit qui nous satisfaisait tous les deux et ce malgré ma réticence envers son attirance pour le Chevalier de Lorraine. Je constate donc que la souplesse n'est pas une bonne chose et qu'il faut que je cesse de jouer les Souverains compréhensif à son égard. Il m'a bien fait comprendre qu'il préférait l'autorité au reste. Soit, j'agirais donc en conséquence.

* Il savait très bien que Madame de Montespan , vouait une amitié sans limite à Philippe. Elle essayait toujours de prendre sa défense lorsqu'ils s'en arrivaient à se bagarrer. Mais là, Philippe avait vraiment fait déborder le vase et il était hors de question que Louis revienne sur sa décision. Il savait très bien qu'au moment ou il terminerait sa phrase, elle ne tarderait pas à prendre la défense de Philippe. Il leva donc la main.*


- Ce sujet est clos, je ne veux plus être dérangé.



* Lorsque Louis utilisait cette phrase là, cela voulait simplement dire qu''il n'y avait plus rien à redire et qu'il ne reviendrait en aucun cas sur sa décision.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Isabelle de Ludres
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 58
Date d'inscription : 16/01/2010
Age : 42

Feuille de personnage
Âge du personnage: 23 ans
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   Dim 14 Fév - 17:27

Visiblement, l'éventail avait fait mouche et le duc était lui aussi d'humeur joueuse ce soir. Les manières de la Cour de France étaient plus raffinées que celles de la Cour de Lorraine, et elle prenait un grand plaisir à ces fantaisies françaises auxquelles elle s'était fort bien accoutumée. Elle rit et lui adressa un regard espiègle qui me mettait au défi de mettre ses paroles à exécution.

- Je voudrais, mon cher ami, que cette danse n'en finisse jamais. Car je crains d'avoir été bien audacieuse, n'est-il pas ? Que voulez-vous, mes manières sont celles d'une pauvre femme qui au sortir de son abbaye s'est vue plongée sans transition dans la fosse aux lions... Et mon lion de ce soir a le coup de griffe redoutable, dit-on...

Elle rit à nouveau, toute au plaisir par anticipation de la joute qui s'annonçait. Mais la danse finit, il fallut faire sa révérence et espérer qu'il ne changerait point de cavalière pour la prochaine. Et si elle changeait de cavalier, histoire de s'amuser un peu de laisser ainsi l'un des plus grands séducteurs de la Cour sur sa faim ? Non, encore s'il y avait eu quelque personne susceptible de faire le poids, mais ce n'était pas le cas. La musique reprit, mais un tumulte accompagné d'une rumeur grandissante avait envahi la salle. La scène avec Monsieur tournait semble-t-il assez mal, et personne ne voulait en perdre une miette. La chanoinesse, pour sa part, ne goûtait pas ce genre de curiosité malsaine. Elle les voyait se repaître de ce qui se passait, de la colère du Roy contre son frère, et cela l'agaçait. Dans de tels moments, elle en venait à douter que l'esprit français soit aussi brillant qu'on le disait en Europe. Quel plaisir pouvait-on bien éprouver à voir d'un côté un grand roy contraint de jouer le rôle qu'il s'était lui-même assigné pour contrôler une noblesse turbulente, et de l'autre un prince auquel on rappelait devant tous les devoirs implacables de son rang ? Elle était affectée pour Monsieur, car lui n'avait pas la chance de jouir d'autant de liberté qu'une dame chanoinesse dans ce théâtre d'apparences...

- C'est grand pitié, mon ami, que de voir les plus grands noms de ce royaume se précipiter ainsi, comme des commères en quelque foire, pour s'en aller jouir de la vue du malheur d'autrui ! Quelle fâcheuse habitude que ce goût des Français pour le scandale ! N'y aurait-il donc que du crotin sous ces perruques ?! Faites-moi rire, monsieur, vous qui êtes un homme si exquis, que je retrouve mon humeur légère...

Il était des moments comme celui-là où elle méprisait profondément la Cour de France. Et l'influence grandissante des dévots que l'on y sentait palpable depuis quelque temps, à la faveur de certaines rumeurs. Fort heureusement, ses colères ne duraient pas et un regard d'un gentilhomme aussi charmant que monsieur de Vivonne suffisait à la faire passer à autre chose. Le tumulte étant passé, et la soirée ayant repris son cours comme si de rien n'était - autre singularité française - , Mme de Ludres entendait bien pousser un peu plus loin le jeu avec son galant favori. L'occasion s'en présentait, puisque monsieur de Tréville venait de parâitre dans son champ de vision. Sans crier gare, elle prit le bras de Vivonne et se hissa sur la pointe des pieds pour lui aller murmurer quelques mots à l'oreille.

- Vous vouliez les faire verdir tous, disiez-vous ? Et bien voici déjà l'occasion de faire verdir Tréville... Quelle audace aurez-vous pour le rendre jaloux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: * Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)   

Revenir en haut Aller en bas
 
* Première soirée à Saint-Germain * (tous ceux qui veulent)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Paris Saint Germain
» Sortie du Squad de météo (PV tous ceux qui veulent à condition qu'il soient du Grand Arbre)
» Entrainement number One [Nuage de Fumée et tous ceux qui veulent]
» [TERMINÉ] Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer" [Ryujia Dragonstone/Anathème Vyrad]
» La fête à l'italienne ! [RP Commun avec tous ceux qui veulent]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Autres châteaux :: Saint-Germain :: Les salons et autres salles-
Sauter vers: