L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée au salon de Diane (Libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   Lun 14 Sep - 18:52

Averti, avec un retard qui le mécontentait furieusement, de l’arrivée de la future épouse de Monsieur, Frère du Roi, le Comte de Chalais dû s’empresser à rattraper le temps perdu en introduction et en présentations. Il n’acceptait pas que cette alliance avait commencé à se discuter et presque à se conclure sans même qu’on l’ait consulté. Il fixa tout ceci d’un très mauvais œil, si le Roi commençait à l’évincer ainsi, le pire pouvait être à redouter. Chalais devait rappeler sa présence impérative et plus jamais qu’appuyée dans ce domaine. Avec un semi-accord officieux du Roi, il se chargea de l’accueil de la Princesse Palatine à la Cour de Versailles qui prenait déjà la liberté de se promener seule dans les couloirs du Palais.

Promptement informé, le Comte de Chalais fit son apparition dans le fameux Salon de la déesse Diane. Quelques courtisans présents seulement, il ne semblait pas avoir remarqué dans leurs discussions audacieuses l’arrivée de la jeune et fraîche princesse étrangère. Le Comte de Chalais et sa démarche chaloupée s’approcha de la jeune femme en s’appuyant fortement sur sa canne. Il était habillé en tout bon ambassadeur du Roi Louis XIV, avec faste et éclat. Il eut un sourire, qui n’y ressemblait guère envers la jeune femme. L’homme avait l’apparence sombre, un visage aux traits secs et au regard gris trop clair, cette apparence austère se brisa lorsque le Comte de Chalais s’inclina devant la jeune femme et la salua d’une voix qui approchait le plus ce qu’on pouvait définir de l’amabilité venant de Chalais, il ajouta à cette révérence pleine de courtoisie, un sourire fin.


- Mes hommages, Madame, que j’espère bientôt avoir l’honneur d’appeler votre Altesse la Duchesse d’Orléans. Déclara t-il en prenant la main de la jeune femme avec tout le flagorneur qu’il pouvait déployer. Comte de Chalais, Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères.

Il fit une nouvelle révérence soignée en se présentant. Il se redressa lentement et détailla sa présence.

- J’ai été délégué par Sa Majesté le Roi pour vous accueillir officiellement à la Cour.

Le Comte de Chalais arrêta sur la Princesse un regard attentif. Elle était d’une beauté plaisante, fraîche et même plutôt singulière. Son regard semblait dévoiler une sincérité candide. A sa toilette, on devinait aisément qu’elle était novice. Elle tenait sans doute de sa Bavière natale, ce goût pour les vêtements au style simple, très peu chargé et guère de faste apparent, pour ne pas dire un style inexistant. Chalais s’arrêta brutalement sur cette fleur placée soigneusement dans les cheveux qui eut pour effet de l’amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   Mer 16 Sep - 15:46

Dans un élan éphémère de bienveillance et de générosité, le Comte de Chalais eut une pensée désolée pour cette jeune fiancée. Promis à sans doute le pire des époux qui pouvait être. Après tout, la première épouse n’eut pas la chance d’y survivre. Il était malséant, pensa le Comte, qu’un personnage aussi grotesque mérite une réputation aussi appréhensive.

- Je mets mon humble personne à votre entière disposition pour quelque service qu’il soit et qui pourrait rendre votre séjour plus agréable. Et il y eut une nouvelle révérence galante du Comte.

- Je puis déjà vous affirmer, Madame, que vous occuperez une place unique et qui n’offre qu’un seul siège.

Par ce ton équivoque et ses paroles fleurant ouvertement le sous-entendu, le Comte voulut offrir à la jeune femme une première approche des découvertes qu’elle ferrait sans trop perdre de temps par elle-même, sans avoir à en recevoir la confidence de quiconque, sur son futur mari. Peut-être ceci limiterait la profonde et prochaine déception. Il sourit intérieurement à cette idée. Il voulut ajouter « et que l’on ne risque pas de vous envier » mais se retenu, considérant que la familiarité n’était pas de circonstance. Le Comte de Chalais s’égara un instant, ce regard appuyé sur cette jeune personne, se mit à penser qu’elle pouvait devenir un jour Reine de France. La courte vision s’obscurcit tout à fait quand il fallut imaginer, à côté de celle-ci, Monsieur, Frère du Roi, auréolé de la couronne des Rois de France. A cette idée, le Comte de Chalais se jura fermement que si ce jour venait à arriver, que Dieu nous en préserve (il acceptait de croire en Dieu en une pareille circonstance!), qu’il se retirerait dans un monastère.

- Si vous m’accordez la confiance nécessaire, je me ferrais, Madame, un droit exclusif de vous tenir aux faits de l’avancement de vos noces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   Mer 16 Sep - 19:52

Le Comte de Chalais sut se montrer honoré des paroles de la jeune femme et l'en remercia par une nouvelle révérence.

En effet, à se fier à son questionnement, on avait pris le soin délicat de ne point trop informer la jeune ingénue au sujet de celui qu'on lui avait promis et cela faisait une certaine peine à voir. Le Comte n'avait pas l'intention d'en divulguer davantage, il n'estimait guère ce rôle, il laissa échapper un dernier sous-entendu avec la même expression que précédemment, son regard se fit furtif.


- Dès l'aube qui succèdera au premier jour de vos noces, vous comprendrez, Madame.

La phrase était volontairement vague, simplement pour ouvrir le champ aux doutes et non aux révélations franches. Pour accentuer l'accumulation d'hypothèses dans l'esprit de la jeune femme, le Comte de Chalais laissa s'allonger un silence précieusement maîtrisé. Pour éviter toutes interrogations supplémentaires de la jeune, et aussi pour se libérer de ce sujet qui commençait à lui déplaire, il revint au second sujet de leur conversation.

- Quel enthousiasme, Madame. Le Comte de Chalais ne partagea guère l'enthousiasme de la jeune femme et s'en montra sceptique. Je suis persuadé que votre enthousiasme s'en verra récompensé ... Le Comte ne s'attarda pas davantage sur cette remarque et reprit d'un ton différent. Au sujet de votre mariage, je pourrais vous informer de manière conséquente, toutefois ceci n'offrirait rien d'officiel et de concret. Monsieur, le Duc d'Orléans, n'a encore exprimé aucun avis au sujet de cette union, ceci ne saurait tarder, mais se serait preuve de grande sottise d'être hostile à l'union à une femme aussi délicieuse. Le Roi fait preuve une nouvelle fois de bon goût et d'une grande bienveillance et dont je suis ravi que vous en soyez l'objet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   Dim 20 Sep - 12:36

Le Comte de Chalais se rendit compte qu'il s'était avancé finalement trop loin dans ses propos et ses sous-entendus concernant Philippe d'Orléans, futur mari de la jeune personne, il fallait se rendre à l'évidence que le sujet était tellement riche et bien tentant. Il voulut feindre de ne pas avoir entendu les propos de la jeune femme pour dévier sur un sujet différent mais l'orgueil du Comte n'aimait pas cette fuite. Toutefois, Chalais n'était pas d'humeur à faire des confidences surtout que son interlocutrice lui était encore seulement ingénue.

- Sceptique, Madame? Répéta Chalais en imitant un ton plein d'innocence crédible. Il hocha négativement de la tête.

- Ce que vous prenez pour du scepticisme n'est qu'une crainte personnelle que l'avis du Roi ne change et nous prive à sa Cour d'une si plaisante personne capable embellir l'illustre titre de Duchesse d'Orléans. Il fallut changer de sujet et de ton, il ne souhaitait s'affubler de la considération qu'on accordait à un courtisan cajoleur, peut-être était-il préférable d'apporter ce que cette jeune femme souhaitait entendre, Chalais y consentit pour s'esquiver de cette situation.

- Mais j'ai bon espoir, soyez en rassurée ... Ne changer rien, surtout.

Chalais pensait que cette pensée n'était qu'à titre personnelle, car peu importait au Roi que la future Duchesse d'Orléans bénéficiait d'une jeunesse fraîche ou de l'ingratitude de la nature. Le nom et de ce fait les enjeux suffisait à argumenter la décision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   Dim 20 Sep - 21:39

La Duchesse ne comprit pas exactement le sens précis du discours de Chalais mais ceci rejoignait clairement la pensée qu'il eut un instant auparavant. Il ne préférait pas lui répondre. La vérité, parfois dure à accepter, était meilleure à savourer dans d'autres situations. Il saurait se faire valoir plus tard pour tenter de ne pas y manquer. Le Comte de Chalais préféra continuer à feindre pour l'heure.

- Vous vous méprenez Madame. Dit-il d'une voix lente pour tenter de la convaincre. Ceci valait mieux pour elle et il laissait ce soin à d'autres. Puis, il soupira humblement.

- Pardonnez mes propos ambigus, Madame, ils ne sont que maladresses causés par l'unique désir de vous accueillir comme il se doit et celui de vous plaire. Habituellement, je dois affronter des ambassadeurs audacieux et d'hautaines noblesses. Vous offrez une situation qui m'est bien peu commune.

Il s'inclina poliment devant la jeune femme, lui offrant une révérence soignée et respectueuse. En se relevant, il posa sur la jeune femme un regard appuyé pour tenter d'apercevoir une trace de crédibilité sur son visage et peut-être même, par chance, de confiance. Il avança le bras pour l'inviter à le suivre dans une promenade dans le château. Leur conversation terminait seulement leur préliminaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   Mar 22 Sep - 21:59

La jeune femme exprima poliment une amabilité sincère, presque attendrissante, envers le Comte de Chalais, auquel celui-ci y répondit par une expression qui ressemblait à ce qui était communément un sourire, carnassier. La future Duchesse d'Orléans crut à son gage de bonne foi et de modestie, une prestation méritant l'estime et le salut des meilleurs tragédiens.

- C'est une expérience nouvelle que je ne regrette pas, Madame. Affirma le Comte de Chalais en se penchant sur la jeune femme.

Le ministre roublard ouvrit la marche pour traverser le Salon de Diane. Il fallait changer de décor. Il fallait présenter officieusement celle qui prétendrait bientôt au rang de princesse du sang. Une présentation qui bénéficierait au profit de Chalais, étant le premier à s'en approcher. Le Comte de Chalais et sa charmante accompagnatrice attirait discrètement le regard curieux des courtisans. Sur ce chemin, on en revint à quelques formules de courtoisie.

- J'ai le grand espoir que vous vous plairez à la Cour, Madame. Affirma le Comte en s'appuyant sur sa canne à chaque pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   Mer 23 Sep - 19:41

Le Comte de Chalais souriait doucement aux propos que tenait la jeune femme, une attitude et une pensée d'une innoncence à laquelle il serait honteux de ne pas y attacher un certain intérêt, pouvant s'avérer bénéfique en temps voulu. Sa respiration lente et sifflante s'écoutait comme des soupirs. Le Comte de Chalais releva la tête et déclara à la jeune femme sur un ton raffermi.

- Avant de vous présenter officiellement à la Cour, il vous faudra l'intéresser, attiser aussi bien sa curiosité que ses rumeurs. Une fois que quelques courtisans pourront affirmer "elle a été vu dernièrement à tel endroit avec telle personne", alors il sera temps de vous présenter comme il se doit.

Il l'encouragea à leur adresser un bref regard quelquefois pour recueillir dans leurs regards avides ou hypocrites, l'intérêt dont il parlait. Le regard inexpressif était le plus anonyme, le plus neutre des complices, sur lequel on se plaisait à poser les plus diverses suppositions et par la même pouvait devenir aisément le moins suspicieux. La jeune femme dans un élan de grande sincérité, même de ferveur, exprima humblement ses voeux patriotiques. Ceci n'avait pour effet que de justifier davantage le sourire particulier de Chalais.

- Quel bienveillance, Madame, toutefois, vous n'êtes pas encore Reine de France. Disons ... que vous êtes tout au plus marraine "du peuple de France" Répéta Chalais avec le ton solennel que prit la jeune femme.

- Commencer d'abord par plaire à votre mari ... Murmura Chalais d'une voix peu audible en détournant la tête. Pour éviter que la jeune femme accorde une certaine attention douteuse à cette remarque qui ne l'était pas moins.

- Et, pour tout vous dire, Madame, il faudra commencer par plaire à votre Roi avant de séduire son peuple ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   Mer 23 Sep - 22:13

- Mais naturellement, Madame, c'est le Roi qui vous présentera officiellement. Et il rend toujours correctement hommage à la personne qui mérite le rang qu'elle possède. Mais avant cela, vous devez attendre la confirmation tant attendue de vos prochaines noces, avec Monsieur, Frère du Roi, le Comte de Chalais eut un dégoût à prononcer ce nom souillé déjà par tant de lèvres, mais en attendant faites vous voir, et valoir, le plus possible.

Les deux personnes quittaient désormais le Salon de Diane et traversèrent avec la même rapidité un second salon auquel Chalais n'accorda que très peu d'importance, ayant pris l'habitude de les travers continuellement chaque jour, toutefois il n'était pas insensible à leur très grande splendeur. Mais il y avait un temps pour tout, ces nombreux courtisans qui se multipliaient cachait, et gâchait par moment la décoration. On saluait poliment l'Homme d'Etat, leur regard était ponctué d'une certaine animosité faiblement dissimulé. Il y prêta peu d'attention et revint à la Princesse Palatine, qui faisait bien contraste avec tout ceci. Toutefois, il lui faudra s'en inspirer quelque peu pour s'y intégrer. Être paria à la cour demandait de nombreux sacrifices, Chalais n'en était qu'un exemple.

- Mon humble personne s'occupera seulement de donner déjà une image au titre prestigieux de Duchesse d'Orléans, mais ça n'en pas moins un grand honneur. Quoi qu'il en soit, croyez moi Madame, peu importe aux courtisans d'où vous venez ou quel est votre nom ... Seul votre apparence sera votre meilleur témoin.

Le Comte de Chalais se montra hésitant puis se permit d'ajouter.

- C'est pourquoi, Madame, vous risquez d'entendre nombre de médisances à mon sujet. Car seule l'apparence est le témoin de ce que vous êtes et hélas cette malformation à ma jambe et mon pieds me fait bien défaut. Ainsi, quelques personnes qui n'auront autre oreille attentive que la vôtre, vous feront état, me concernant, d'une réputation tout aussi bancale. Et, Madame, je prendrais comme gage d'une inflectible amitié que l'attention que vous porterez à ces méchantes rumeurs ne sera que superficielle.

"Comme sans doute doit-elle l'avoir" précisa la future Duchesse en alliant les termes "l'amour du peuple" et "la Reine", si tel était le cas c'était certainement par pitié pour cette pauvre Reine mal aimée de son mari. Mais le Comte fut déçu de la trop grande humilité de la jeune femme, traduits au travers de ses paroles s'éloignant au plus de tout désir d'ambition, même dans un domaine purement fictif. Quand Chalais précisa qu'il fallait plaire avant tout au Roi, une étincelle sembla s'animer dans son regard, combien de fois n'avait-il pas assisté à ce genre de phénomène. Qui suffira à la jeune femme à se placer dans les premières lignes de séduction du Roi. Le Roi, son "futur beau-frère", il était inconvenant, pensa Chalais, qu'on applique un terme aussi commun presque familier à un Roi aussi grand.

- Sur ce point, Madame, attendez vous à rencontrer une concurrence plutôt rude, croyez-moi. Vous serez très vite convaincu, comme moi, que le Roi Louis XIV n'est pas un roi ordinaire. Contentez vous dans un premier temps de respect et de courtoisie ... Je suis sûr que le Roi n'y sera pas insensible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 29

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   Sam 26 Sep - 18:52

Le Comte de Chalais laissait parler la jeune femme tout en marchant lentement. Il eut un large sourire quand celle-ci lui fit un compliment d'une sincérité, presque touchante, dont il l'en remercia avec une humilité discutable suivie d'une courte révérence. Son expression humble déteignit sur son ton de voix.

- Permettez-moi donc Madame de me faire l'honneur d'être de toutes vos promenades à la Cour ...

La future Duchesse d'Orléans s'élança à nouveau dans un flot de questions enthousiastes ce qui ne faisait que justifier la nécessiter de l'instruire sur de nombreux niveaux. Son regard pétillant de curiosité et de bonne volonté faisait défaut à celui de Chalais, ce qui rendait le prélude de cette rencontre plus savoureuse encore. Il laissa planer un court silence avant de lui apporter une nouvelle réponse, parfois évasive, comme pour exciter davantage sa grande curiosité et son désir d'y apporter des réponses.

- Je dirais qu'il vous sera préférable d'adapter votre toilette à celle de la Cour de France, j'irai même jusqu'à dire que vous auriez déjà dû le faire. Et n'oubliez pas que votre apparence est un atout qui pourrait témoigner en votre faveur. Je ne suis pas professionnel dans le domaine, mais je puis mettre tout en œuvre pour vous y aider, tout du moins vous conseiller, je suis sûre que ma femme y apportera l'attention nécessaire et plus tard, vous pourriez peut-être partager tout ceci avec votre futur époux ...

Le Comte de Chalais retint un sourire suite à cette dernière remarque. La jeune femme semblait accorder beaucoup d'attention et mieux, son accord, aux conseils attentifs du Comte. Ce qui réaffirmerait considérablement la position dont Chalais s'était emparée. Il y eut un nouveau silence avant qu'il ne cède à nouveau à la jeune femme un nouvel éclaircissement à propos de ces interrogations.

- Je pouvais penser à Madame de Montespan, en effet, mais celle-ci bénéficie d'une place trop fortifiée pour être considérée comme une rivale. Et je parlais de rivales au pluriel, Madame ...

Chalais soupira longuement et se pencha lentement vers la jeune femme, un sourire en coin, et murmura quelques mots à l'abri de l'attention des courtisans alentours.

- J'ai bon espoir pour vous, Madame, de ce fait, considérons rien que pour nous que vous êtes déjà Duchesse d'Orléans et évitons nous quand nous parlons de ces quelques précautions lourdes et ennuyeuses que nous prenons pour un futur qui paraît certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée au salon de Diane (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée au salon de Diane (Libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [salon de Mars]*Le jeu en vaut la chandelle...[PV Chiara]*
» Arrivées de la rentrée [Libre]
» Ouf enfin arrivée à destination ! [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Les Salons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Le château de Versailles: les intérieurs :: Salle de jeux, de réceptions et de conseils :: Les salons-
Sauter vers: