L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un repenti?

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Un repenti?   Sam 12 Sep - 13:26

La messe matinale était interminable. Fenelon raclait sur les courtisans ce qui lui restait – encore! – de bonnes paroles et de prêches. Le Comte de Chalais dans le fond – arrivé avec les derniers à ce rassemblement –, avait les yeux mi-clos de somnolence et supportait difficilement le poids de sa tête du haut de son prie-Dieu. Les moments qui avaient précéder ce moment solennel offrait l'occasion d'un bon repenti dont le Comte de Chalais ne trouvait pourtant pas la nécessité. La nuit fut longue et éveillée pour ce dernier. Commencée dans le sérieux avec les quelques affaires politiques à traiter, une réunion du Conseil qui avait traînée et quelques jeux de tables dans les Salons du palais, cet enchaînement, plus ou moins coutumier, se termina avec un usage respecté avec quelques manigances amoureuses nocturnes en rendant une visite passionnée à une nouvelle et déjà répudiée maîtresse.

Toute la nuit, il se retint de ressentir toute fatigue et s'appliqua à attendre de l'exprimer lors d'un moment plus propice, la messe s'y indiqua tout à fait. Les babillages du prêtre Fenelon n'était pour le Comte qu'une suite de syllabes incompréhensibles qui lui martelait l'esprit comme pour tenter de s'y infiltrer, auquel le Comte déployait extraordinairement ce qui lui restait d'énergie pour éviter de s'en imprégner. Il se plut plutôt à constater que le mot "prêtre" et "traitre" avait la même consonance, autant dire la même valeur ...

De plus, qu'en cet instant, le Comte de Chalais préféra se laisser séduire par quelques pensées du purgatoire ou de l'enfer. Car, en effet, il faisait un froid glacial dans la Chapelle, il regarda un instant sa voisine, une jeune personne introduite récemment à la Cour, dont le décolleté généreux rassura le Comte de Chalais de ne point être une courtisane. A être agenouillé ainsi, ceci n'aiderait pas les jambes faibles du Comte à se ressaisir. Il serait bientôt nécessaire de se présenter à la messe avec une peau sur le dos. Le Comte ne pouvait plus retenir ses frissons, ainsi que sa fatigue et pire encore son ennui, alors, il ne s'épargna plus le soin à contrôler ses bâillements.

Au devant des bancs de la Chapelle, il y avait le roi, mieux exposé que l'image du Christ, entouré de ses principaux apôtres: à sa gauche, la Reine qu'on pouvait reconnaître facilement de dos à sa posture, de l'autre à la droite du Roi-Christ, Madame la Marquise de Montespan, qu'on reconnaissait, elle, méconnaissable à sa posture et à sa silhouette contraire à celle de la Reine. Ce tableau immobile pouvait être renommé "Le bon plaisir du Roi et les contraintes du pouvoir". A cette suite s'ajoutait Monsieur, Frère du Roi, qui ne pouvait se contenter, une seule fois!, d'une tenue sobre pour se présenter à la messe, puis, le Grand Dauphin, presque aussi intéressé que le Comte, et ensuite les quelques autres membres plus anonymes de la famille du Grand Louis.

Dans l'esprit du Comte, celui-ci avait entreprit avec lui-même quelques spéculations pour calculer depuis combien de temps la messe pouvait bien durer. “Beaucoup trop longtemps!", fut la conclusion de toute cette réflexion. Celle qui suivait le laissait s'évader dans l'image d'un lit bien confortable. Dont les teilles seraient aussi douces que la poitrine d'une amante et aux couvertures aussi chaudes que le souffle du roi des Enfers ...

Il sortit de cette rêverie quand on sonna la fin de la messe, cette annonce fut comme celle de l'arrivée du Messie pour le Comte mais eut toutefois un arrière goût plutôt aigre quand Fenelon invita d'une voix forte les "fidèles" à la prochaine messe, autrement dit du lendemain ... Cette fois-ci le frisson que ressentit le Comte de Chalais était moins de froid mais plutôt d'effroi.

Les premiers rangs, ceux du Roi et de ses proches, se vidèrent progressivement pour laisser ensuite ouvrir le passage à ceux plus reculés. Tout comme les autres courtisans hypnotisés, le Comte de Chalais observait le Roi redescendre l'allée principale de la Chapelle, avec cette grandeur de prestance et ce visage ferme et impassible, à la démarche lente et gracieuse, qui honorait à peine de son regard le moindre des courtisans qui, eux, n'avait d'œil que pour leur monarque.

Le Comte de Chalais se faufila, d'un pas aussi rapide que son pied le lui permit, parmi les courtisans attroupés sur le périmètre qui entourait la Chapelle. Le Comte s'échappa rapidement de toute cette masse pour prendre un chemin peu fréquenté, une allée bénie, qui le mènerait tout droit à ses appartements où il n'avait désir que d'y savourer le plus doux des sommeils. Toutefois, sa démarche emportée fut stoppée nette. Il rencontra sur son chemin un groupe de courtisanes au milieu duquel trônait fièrement la Marquise de Montespan, elle aussi, sortie fraîchement sortie du purgatoire qu'avait été la messe, qui semblait toutefois avoir eu l'effet de la rendre plus belle encore. "Mystère des femmes ..." jugea le Comte de Chalais dont la fatigue réussit encore à lui céder de la curiosité. Le Comte de Chalais ne voulut faire l'affront de tourner les talons et de s'enfuir pour regagner sa chambre ardemment désirée. Et, la Marquise de Montespan offrait une vision presque aussi plaisante que celle de son lit, avec peut-être un atout sensuel qu'il ne pouvait apporter hélas lui-même à cette vision.


- Mes respects du matin, Madame ...

Arrivé et stoppé devant la Marquise et sa suite, le Comte déclara humblement ces quelques mots en s'inclinant parfaitement devant la maîtresse favorite. Dissimulant, malgré ces cernes, derrière ces quelques mots et ce ton respectueux – cédé à très peu – sa fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Dim 13 Sep - 1:32

* La marquise de Montespan, tout comme le Comte de Chalais, s'ennuyait fort à la messe. Non pas qu'elle détestait ce genre de cérémonie, au contraire, mais c'était plutot celui qui en donnait l'office, qui l'exaspérait: l'Abbé Fénelon! Voilà un homme qui, déjà, ne l'appréciait pas du tout, l'accusait de tout, et tentait de faire entendre au Roi qu'il serait mieux loin d'elle. Comment aurait-elle pu alors lui porter une quelconque appréciation?
Mais ses talents de comédiennes y faisant, Athénaïs avait toujours l'air, tout comme le Roi, de boire les paroles de l'Abbé.

Cependant, quand celui-ci avait le dos tourné, cela ne l'empêchait pas de faire quelques signe de tête discrets et des clins d'oeil à ses amis La Grande Mademoiselle, cousine du roi, et Philippe d'Orléans, le frère cadet du roi. Eux non plus n'étaient guère des enfants de choeur et l'Abbé aurait eu de quoi dire sur eux aussi. Mais sa priorité était le roi, alors les sermont de l'homme d'Eglise étaient truffés de sous-entendus que bien sûr, Louis comme Athénaïs faisaient mine de ne pas comprendre.

Une fatigue tout aussi intense avait pris la marquise, car comme le comte, elle avait assisté à la soirée d'appartement du roi, avait comme toujours gagné mais surtout perdu beaucoup d'argent à divers jeux, mais la dette étaient effacée par le royal amant-banquier. La soirée s'était bien entendu prolongée en apparté. Bien qu'Athénaïs soit habituée à ce genre de soirée tardive, suivi d'un réveil quelques heures après, ce jour-là la fatigue se faisait plus prenante.

Quand enfin la fin de la messe arriva, elle comme le reste des fidèles, semblait soulagée. Elle sortit à la suite du roi et de la famille royale, et finit par se poster à quelques pas de la chapelle pur discuter avec quelques dames de sa connaissance, essentiellement des dames de compagnie de la reine ou de Madame. Mais soudain, ses quelques interlocutrices s'écartèrent comme pour guider la voix du Comte de Chalais jusqu'à elle.

La belle marquise sourit, contente de voir un visage un peu différent que ceux de ces potiches qui commençaient à l'ennuyer. Il fallait dire que ce jour là, sa patience était assez limitée, à cause de la fatigue qui l'assaillait. Mais comme si de rien était, son teint était toujours aussi éclatant et son visage rayonnant. Elle accorda un sourire à ce monsieur, qu'elle avait vu et avec qui elle avait jouer aux cartes la veille au soir.*

-Je vous salue, cher Monsieur.

* Puis, amusée de constater qu'il semblait tout aussi fatigué qu'elle, sinon plus, elle ne put s'empêcher d'ajouter avec une pointe d'ironie. *

-La nuit a été courte, n'est-ce pas?

* Qui ne les connaissait pas aurait pu s'imaginer, à entendre cette phrase et le ton sur lequel elle était dite, que ce peu de temps de sommeil avait été commun, mais bien entendu il n'en était rien.*

-Je tiens à avoir une chance de vous gagner la prochaine fois à la bassette.

* En effet, la veille au soir, le Comte avait eu la main bien plus chanceuse qu'elle, ce qui avait bien sûr fait sourciller Louis. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Dim 13 Sep - 2:06

Le Comte de Chalais se plut à constater que la Marquise était bien renseignée sur lui. En effet, ils avaient campés, tous deux, tard dans la nuit la table de jeux. La Marquise n'était pas une adversaire redoutable aux jeux de cartes mais elle perdait avec une telle magnificence que cela en était presque admirable et ôtait presque tous scrupules au Comte rusé pour apprécier ce genre de moment. Le Comte était un joueur invétéré qui amassait autant de gains qu'il pouvait en perdre. Toutefois, il se doutait pertinemment que la sensuelle Marquise devait être aux faits des évènements qui avaient occupés le reste de la nuit du Comte de Chalais.

- Non, Madame. Corrigea le Comte de Chalais en partageant le sourire de Madame de Montespan. La nuit fut longue, presque tout aussi conséquente de la messe dont nous sortons, mais, fort heureusement, bien plus divertissante.Termina t-il en murmurant. Son ton las suffisait à argumenter ses paroles.

- Pardonnez-moi, Madame. J'ai tendance parfois à mélanger la courtoisie et l'appât du gain. Mais, dit-on, malchanceux au jeu ... Commença le Comte de Chalais d'un ton équivoque en conservant un sourire malin car il savait que la Marquise complèterait précisément dans son esprit la suite du proverbe. A laquelle il lui accordait toute confiance pour l'appliquer comme il se doit.

Le Comte ne se hasarda pas à discourir au sujet de la messe et les prêchi-prêcha de Fenelon, car il n'y avait tout simplement pas été attentif et qu'en second lieu la Religion ne figurait parmi ses sujets de prédilection, le fait de savoir que la Marquise de Montespan et son esprit piquant lui aurait valut quelques commentaires caustiques à ce sujet le rassurait amplement. De plus, la fatigue de l'instant lui embrumait quelque peu son sens propre de la médisance.

- Je me dévoue tout entier à vous Marquise pour vous renouveler la galanterie dont j'ai omis de faire preuve hier soir. Cependant, l'épuisement ne semblait en rien altérer son sens, inépuisable, de la flatterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Lun 14 Sep - 16:25

* Athénaïs sourit, amusée par les propos de celui qui arriva tel un chevalier pour la sauver de l'ennui causé par les conversations assipides des petites dames qui l'entouraient. Elle se saisit machinalement du bras de son adversaire de jeu de la veille pour faire quelques pas en sa compagnie et ainsi s'éloigner des piaillements de ces femmes sans intérêt, et également se rapprocher, tout comme le Comte, de ses appartements où elle prendrait un repos bien mérité, pour repartir plus en forme pour l'après-midi. *

-Je vous le concède, la messe de ce matin n'était pas des plus agréables. Il faut dire que le vieux Fénelon ne tarit jamais de nouveaux sermons à nous servir sur un plateau, nous qui en raffolons tant! ajouta-t-elle avec un clin d'oeil, sur un ton ironique.

* A peine était-elle revenue de son "congés-convlescence" au Trianon qu'elle devait essuyer les reproches sous-entendus de l'abbé. Voilà qui était bien fatigant pour la Marquise, mais elle endurait tout, pour l'amour de son roi. D'ailleurs, elle jeta des coups d'oeil par-ci par-là pour voir s'il s'en retournait bien au château, vérifier qu'il n'était pas trop occupé à lorgner sur une quelconque courtisane, sans quoi elle ne manquerait pas de lui en faire le reproche. Athénaïs sourit au sous-entendu du Comte, en hochant la tête.*

-Je vous crois pourtant chanceux dans tous les domaines, mon ami.

* Le comte avait la réputation d'être un coureur de jupons invétéré, aussi bien qu'un joueur acharné. Il fallait croire que pour certain, le dicton n'était qu'une formalité dont ils se passaient bien pour être bien lotti partout. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Lun 14 Sep - 17:15

Le Comte de Chalais entama une marche lente qui soignait au mieux son pas boiteux. Mais des deux, on ignorait lequel, de la Marquise ou de Chalais, s’appuyait sur l’autre. Son orgueil se plut de l'intimité que prit la Marquise par rapport aux courtisanes qui l'accompagnait encore il y a quelques minutes. Les yeux de la Marquise empreint de sommeil dégageaient une certaine sensualité que le Comte ne s’expliquait pas. La fatigue qui ne le quittait désormais plus expliquait néanmoins ce sourire, très inhabituel chez lui, qu’il avait aux coins des lèvres.

- Si vous vous retrouviez, Madame, dès demain, à la tête d’une nouvelle religion, vous me verriez devenir le plus ardent de vos fidèles.

Il appréciait ce ton désinvolte que prenait la Marquise pour converser, marquant ainsi une sorte de supériorité et de mépris pour tout individu qui pouvait l’entourer. Arrivé au rang qu’elle appartenait pour ainsi en jouir pleinement et ouvertement, démarquer ainsi le terrain qui était le sien pour en recueillir le désir et l’envie de toute autre avec une force d’esprit qui lui était propre et personnelle. Séduisante comme le péché et intelligente comme l’orgueil, tant d’atouts qu’il était aussi dangereux que savoureux de mettre entre les mains d’une femme. Elle ne pouvait mieux incarner l’image unique de la maîtresse à la fois impérieuse et victorieuse, imposée et imposante. Sans qu’elle le sache peut-être, le Comte de Chalais se plaisait à l’appeler affectueusement dans les cercles intimes « l’Insoumise ».

- Aux jeux qu’offre la vie, qu’il soit d’amour ou d’argent, je veille à deux principes: choisir et favoriser avec intelligence et ne point trahir les intérêts que l’on sert. La bonne fortune semble m’être souriante. Etre ainsi à votre bras en est une la plus belle des preuves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Lun 14 Sep - 17:27

* C'est ainsi, bras dessus et bras dessous, que la Marquise et le Comte parcoururent la Cour de marbre en direction d'une porte du château afin que d'en regagner l'intérieur.
Amusée par la réflexion flatteuse de Chalais, Athénaïs éclata d'un rire franc et délicat qu'on lui connaissait si bien à la Cour. *

-Vous êtes un éternel flatteur, cher Comte !

*Il faut néanmoins se méfier des flatteurs, voilà la leçon qu'Athénaïs avait retenue depuis son plus jeune âge, leçon enseignée par son père de grand Duc de Mortemart, ami de Louis XIII. La belle marquise regarda son interlocuteur avec une pointe de malice et continua sur la lancée. *

-Jamais il ne me viendrait l'idée de supplanter notre Dieu, et pire, passer devant notre Soleil, celui qui fait se lever le jour sur mon coeur, mon ami.

* Hochant la tête sur sa dernière réflexion, fort bien dite et pensée, il fallait l'admettre, la marquise se promit de mieux s'armer lors de la prochaine soirée et de gagner au moins une fois contre le Comte. *

-Vous avez fort raison, et je tâcherai, la prochaine fois de vous surveiller du coin de l'oeil. Vous êtes la seule personne que je n'ai point encore battue à ce jeu, vous avez forcément une astuce.

* Etant fort bonne joueuse, Athénaïs ne se vexait pas de n'avoir point gagné, au contraire, cela l'amusait tout autant de voir avec quelle ardeur ce Comte se faisait un point d'honneur à gagner toutes les parties. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Mar 15 Sep - 13:31

A ses premiers mots de modestie, le Comte de Chalais n’y croyait pas vraiment jusqu’à ce que ceux-ci arrivent à concerner le Roi. Là, le Comte comprit et se dit qu’il aurait certainement exécuté la même défense. Les paroles de la Marquise étaient impressionnantes de sincérité. Une amante éprise, ceci pouvait-il exister? Le Comte entrevoyait bien difficilement cette possibilité. Mais il n’y avait qu’avec des personnages si peu ordinaire comme l’était la Marquise de Montespan que ceci pouvait bien s’avérer croyable. Après tout, la force, qu’elle puisait certainement dans son tempérament, pour conserver précieusement l’affection du Roi ne pouvait en être qu’une preuve officielle.

Le Comte de Chalais pressa un peu plus le pas, la fatigue qui revenait l’assaillir le rendit plus vulnérable au froid qui tournoyait avec force dans la cour de marbre. Ils entrèrent ensemble dans le vestibule. Le Comte de Chalais stoppa sa marche.

- Me surveiller du coin de l’œil, Madame? Insinueriez-vous que je tricherais? J’avoue ne pas être un modèle de grande honnêteté mais tout de même, il y a certains domaines où la tromperie ne peut s’appliquer et se maintient correctement de toutes manifestations.

Le Comte acceptait volontiers de perdre, tant que cela présentait un certain bénéfice ou quelconque avantage. Et un optimisme bien caché derrière des traits insensibles fournissait bien une aide pour parvenir à ce que ça le soit un minimum. Le Comte de Chalais marqua une pause, bien que ses paroles prirent un ton bien imité d’offense pour amuser la Marquise, son visage y resta neutre. Il reprit avec délicatesse le bras de la Marquise pour reprendre leur marche lente. Il reprit la parole pour ajouter en redressant avec fierté la tête quelques mots qui traduirent sa pensée.

- Et puis certaines défaites valent autant qu’une belle victoire …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Mar 15 Sep - 13:54

* Enfin ils arrivèrent à l'intérieur, et une tout autre ambiance se ressentit déjà. L'air frais de l'extérieur, avec la fatigue qui les tenaillait tous deux, n'était point agréable, mais à présent qu'ils avaient regagné l'enceinte du château, tout était bien mieux. Le Comte s'arrêta et la marquise le regarda, se doutant qu'il allait lui sortir une réplique toute d'un style connu de lui seul. Elle eut un sourire amusé et lui répondit tout-de-go. *

-Ah, jamais, monsieur, je n'aurais insinué telle chose! Bien au contraire, l'observation que j'énonçais tout à l'heure m'aurait d'avantage servi à apprendre du grand maitre que vous êtes.

* Puis ils reprirent leur marche en direction des appartements d'un pas plus lent, car la température des couloirs, même si elle n'était pas d'une chaleur réchauffante, était déjà plus agréable que celle qui régnait au dehors, et il était plus aisé de discuter. *

- Je le conçois, effectivement.

* Le bruit des pas des autres courtisans se faisaient entendre. Eux aussi, sortis de l'interminable messe, cherchaient à regagner leurs quartiers, probablement pour se mettre devant un bon feu, tant les températures en cet hiver, se faisaient rudes. Il étaient d'ailleurs temps que la Cour parte pour Saint-Germain. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Mar 15 Sep - 20:02

Le Comte de Chalais savoura cette faible mais douce chaleur à l'intérieur. Ceci avait un effet rassurant, simple préliminaire, avant de pouvoir savourer délicieusement son propre lit, sous des draps de velours chauffé par le soin de ses valets. Pour une rare fois, le Comte ne souhaiterait partager ce lit avec personne au monde. Il n'apporta aucune importance au passage des courtisans, moins encore aux salutations qu'on lui accordait après avoir présenté une révérence soignée à Madame de Montespan. Leurs conservations n'en semblaient pas modifiées. A défaut de s'en vanter, il répondit à la flatterie de la Marquise par une autre.

- Je préfère penser que j'ai davantage à apprendre de vous que l'inverse, Madame. Vous seriez la plus inspirante des maîtresses et moi le plus assidu des apprentis ...

Le Comte de Chalais ne put retenir cette remarque à double-sens qu'il ponctua avec un sourire en coin. Ils entamèrent l'ascension de l'escalier. Bien que l'appartement de Madame de Montespan était situé au premier étage, la marche difficile du Comte leur permit de continuer davantage leur conversation.

- A l'idée de me lier à vous, à la table de jeux, je préfère de loin l'idée d'une alliance que celle d'une confrontation, Madame. Le ton du Comte était bien celui d'un Secrétaire d'Etat aux Affaires Etrangères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Mer 16 Sep - 1:01

* La marquise aimait bien la discussion qui s'était amorée entre elle et le Comte de Chalais: mélange de flatteries, sous-entendus amusant et courtoisie. Malgré la fatigue, les deux grands joueurs semblaient bien apprécier leur compagnie réciproque. Athénaïs, elle aussi, abordait l'idée de retrouver son lit chaud et douillet pour quelques heures avec une joie dissimulée mais néanmoins bien présente au fond d'elle. Un repos salutaire qui lui permettrait d'arborer un teint toujours aussi rayonnant en début d'après-midi pour aller chez la Reine et probablement plus tard voir le Roi. Cette idée la faisait sourire d'avance, elle n'était heureuse que dans ses bras, même si elle avait toujours l'angoisse qu'une autre ne vienne la supplanter. *

-Fort bien, ce serait une idée à développer. Nous verrons bien si la situation s'y prête lors de la prochaine soirée.

* En effet, la favorite aimait beaucoup le jeu. Elle avait longtemps reproché ce gout-là à son mari à l'époque où ils vivaient ensemble et où ils avaient des soucis d'argent. Mr de Montespan était un joueur, et surtout un perdant, invétéré, ce qui ne laissait pas de les mettre dans des situations embarrassantes, d'autant qu'ils avaient deux enfants en bas-âge. Athénaïs était alors obligée de suivre son mari chez les prêteurs et mettre en gage ses bijoux; elle ne pouvait donc en changer aussi souvent que sa condition de dame d'atours de la Reine le demandait, et devait faire preuve d'une imagination sans faille pour donner l'illusion qu'elle changeait de toilette aussi souvent que ses consoeurs.
Mais à présent, la situation était différente, elle avait l'une des places les plus respectée et enviée, et même si elle ne disposait pas vraiment d'argent lui appartenant, elle pouvait se permettre de perdre des sommes astronomiques, le Roi épongeait toujours la dette... *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Dim 20 Sep - 12:58

En cet instant, le Comte de Chalais sentait qu'il avait presque ne serait-ce qu'un bras ou une jambe dans son lit. Une impression agréable sans doute causée par la légère chaleur qui régnait dans les lieux. Il aspirait au repos du plus glorieux des guerriers, après tout, avoir résisté et subi cette messe, n'était-ce pas en soit un acte héroïque à honorer? Il espérait avec force que le Roi aurait assez d'occupations dans la journée pour ne point le convoquer d'urgence pour une affaire d'intérêt quelconque et que les courtisans continuent à se contenter de l'appréhender pour qu'ils évitent de lui exiger sa présence dans un salon ou lors d'une promenade. Il loua presque le ciel d'avoir atteint le haut de l'escalier, s'appuyer sur sa canne et lever la jambe était à chaque reprise un effort méritant presque son salut.

- J'y accorde tout mes espoirs et je demeurerais Madame au service du moindre de vos divertissements. La vie est emplie de tant de jeux. Affirma le Comte dans un souffle.

Il tourna vers Madame de Montespan un sourire plein d'astuce qui ne pouvait mieux compléter le sourire plein de malice qu'elle lui retourna. Ce sourire fut un prétexte pour se stopper un instant. Un instant durant lequel il réussit à retrouver un regain tardif de force. Le sourire de la Marquise y était peut-être partiellement en cause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Lun 21 Sep - 13:58

* Les deux grands fatigués, bien que la marquise le montrait moins que le Comte, arrivèrent donc en haut de l'escalier. Voyant l'air réjoui que cela procurait à son interlocuteur, Athénaïs compris qu'il n'avait qu'une hâte, celle de retrouver les bras de Morphée. Elle non plus, d'ailleurs, n'en demandait pas moins.*

-Fort bien, vous m'en voyez ravie mon ami.

* Elle lui sourit une nouvelle fois, s'arrêtant en même temps que lui. Elle se douta que cet arrêt n'était pas destiné à mieux contempler son beau sourire et ses beaux yeux, mais plutot pour qu'il reprenne son souffle après cette longue et pénible ascension des escaliers. Ah, ces escaliers, maudits soient-ils ! Tout comme la messe de Fénelon d'ailleurs !
La belle marquise regarda le couloir auquel tous deux faisaient désormais face. Maintenant, le chemin ne serait plus très long, il n'y avait que du plat, plus aucune marche, du moins concernant la marquise. Son appartement était désormais situé en face de celui de sa Majesté. Avant, il était juste au-dessus, de sorte que le Roy empruntait un escalier dérobé chaque fois qu'il souhaitait la voir. Maintenant, il n'avait qu'à pousser la porte d'en face. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Mar 22 Sep - 22:32

Le Comte de Chalais sourit doucement en baissa la tête pour dissimuler hypocritement son petit sourire amusé. Ils se retrouvèrent face à une longue allée qui ne l'effrayait guère, il devait se torturer à trouver un équilibre entre son épuisement et le plaisir ressenti par la compagnie de la Marquise de Montespan. Toutefois, son corps décharné se tordait chaque fois un peu plus quand il s'appuyait sur sa canne solide et noire comme l'ébène, son accoutrement pompeux soignait heureusement ce défaut et le limitait.

- Madame, vous dissimulez votre présente fatigue mieux que je ne saurais jamais le faire, mais ... toutefois, le Comte de Chalais eut un nouveau sourire, votre conservation vous trahit.

Sans s'en rendre compte, chaque pas avancé, le Comte de Chalais devait les recouvrir un instant plus tard pour regagner ses appartements à son tour, situé dans un aile secondaire du vaste château, la distance qui l'en séparait en était spécifiquement multiplier par la fatigue du Comte. Chaque pas supplémentaire l'éloignait cruellement de son lit, mais la compagnie de la Marquise était si plaisante, qu'il s'y prêtait sans mécontentement apparent. Il reprit ses esprits et s'allégea un instant de cette fatigue pesante, qui distrayait si facilement. Il fronça les sourcils craignant que cet épuisement lui donne un air sot. Si la fatigue rendait sot, alors les courtisans de la Cour manquait de sommeil depuis fort bien longtemps. Ils approchaient des appartements privés de la Marquise et le passage des courtisans qui pouvait les entourer devint moins important. Le silence qui les entoura rapidement suite à l'effacement des courtisans déplut particulièrement au Comte, les deux êtres peu communs qu'ils demeuraient ne pouvait se permettre d'apprécier ce silence. Même si ce fut pour le briser par une parole d'intérêt faible, le Comte consentit à cette perte pour tenter d'éveiller l'esprit vif et si appréciable de la Marquise.

- Nos repos respectifs qui suivront le calvaire que nous avons dû endurés il y a seulement quelques minutes et qui paraît déjà nous en séparer depuis des heures, seront le plus doux des repentis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Jeu 24 Sep - 20:04

* Chalais n'avait pas tort, la marquise, ou du moins sa fatigue, était trahie par son manque d'éloquance. Elle ne trouvait rien à dire, sa concentration était occupée à empêcher ses paupières de se fermer. Amusée par cette première remarque, elle lui adressa un sourire, pour ne pas rire, et hocha la tête. *

-Vous avez raison, je ne vous le cache pas, je suis épuisée.

* Elle continua ses pas en compagnie du Comte et regarda les portes défiler, des pas qui la rapprochaient de son appartement où surement ses bonnes auraient préparé son lit, glissé une bouillote dans les draps pour les chauffer... cette idée lui laissa un sourire aux lèvres, et elle ferma les yeux un instant comme pour savourer à l'avance le moment où elle pourrait s'emmitoufler dans les draps soyeux afin de gouter à ce sommeil qui lui tendait les bras. Puis elle rouvrit ses grands yeux bleus, à peine diminués par la fatigue, et regarda son interlocuteur en souriant.*

-Je ne puis que vous approuver, mon ami. Nous ne serons que plus en forme cet après-midi pour la balade du roy, n'est-ce pas?

* Athénaïs glissa un clin d'oeil à Chalais. Elle savait que le Comte n'était pas du genre à suivre comme un toutou le Roi, et qu'il se délectait de voir les courtisans le faire, et surtout lui réclamer des avantages, comme le fait d'aller à Marly ou autres doléances. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Ven 25 Sep - 17:30

Le Comte de Chalais réfléchit un instant à la proposition de la Marquise, alors que sa réponse était déjà préparée. Il appréciait la beauté des jardins, ne pas les visiter aurait été leur faire un affront, toutefois cette pollution désagréable de courtisans lui déplaisait. Il n'aimait pas suivre ce mouvement, qui n'était que du panurgisme pur, et préférait se prêter aux lieux dans plus d'intimité. Les prémices aux aventures qu'il y courut offraient un cadre à fournir d'agréables souvenirs. Il formula un prétexte poli à la Marquise, bien qu'il se doutait que celle-ci devait partager son opinion.

- Hélas, je crains que ma jambe ne me le permette peu et j'ai pris depuis longtemps l'habitude d'observer les promenades depuis les fenêtres de la Galerie des Glaces.

De plus, cette absence durant les promenades, passée dans le château, lui permettait de mieux bénéficier de l'absence des courtisans dans le château pour vaquer à certaines de ses occupations favorites.

- Je préfère m'y rendre à l'aube, quand les arbres sont les premiers à bénéficier du doux touché des rayons du soleil ou bien la nuit, quand ces mêmes arbres ne sont plus que des silhouettes informes et demeurent ainsi les meilleurs complices.

La fatigue du Comte atteint une telle intensité qu'il en vint à ne plus la ressentir, occupant désormais un état quasi inconscient. Lassé, son esprit semblait avoir déclencher un certain automatisme physique. Dieu! Que c'est couloir était long. Ils atteignirent enfin la second moitié de leur chemin. Chalais et la Marquise firent encore quelques pas mais ils arrivèrent à la hauteur des appartements privés. Chalais alors ralentit le pas pour s'arrêter totalement, estimant, avec un profond respect, qu'il fallait reconnaître, qu'il n'avait pas d'intérêt à violer l'espace, de ceux qui avait son amitié et son respect, et ici plus que quiconque, s'agissant des espaces du Roi et de la Marquise, à peine était-on sur le seuil que l'on avait déjà pénétré l'intimité des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Dim 27 Sep - 1:05

* La marquise de Montespan se douait bien de la réponse qu'aurait le Comte de Chalais, et cela ne manqua pas. Il refusa poliment l'invitation qu'elle lui faisait. tant pis, elle devrait supporter la Reine, Louise de la Vallière et d'autres personnes qu'elle trouvait tout aussi ennuyeuses. Elle trouverait bien quelqu'un avec qui railler tel ou tel courtisan. Surement Bonne d'Heudicourt, ou la Grande Mademoiselle. *

-Je comprends cher monsieur, ce n'est pas grave, nous aurons probablement l'occasion de nous recroiser dans la journée.

*Elle lui céda un sourire, imaginant très bien à quoi il s'occuperait pendant que la plupart des courtisans seraient en compagnie du Roi dans les jardins.
Puis ils arrivèrent devant la porte de son appartement. Alors ils s'arrêtèrent. Elle le regarda avec un sourire mais différent de celui qu'elle avant, un sourire emprunt de soulagement: enfin le bercail ! Enfin ! Elle pourrait trouver un repos bien mérité de quelques heures. Eh oui, cette fatigue était le prix de nombreuses soirées de suite à faire la fête et à jouer jusqu'à pas d'heure. *


-Eh bien monsieur de Chalais, je vous libère.

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Comte de Chalais
Premiers pas à la Cour
Premiers pas à la Cour
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 30/08/2009
Age : 28

Feuille de personnage
Âge du personnage: 44
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Dim 27 Sep - 17:34

- "Cher Monsieur", oh Madame, vous venez de me donner bien plus d'années que je n'en compte déjà! Je ne suis point encore doyen, vous savez. Assura Chalais en rigolant.

Dans leur orgueil respectif, faute de pouvoir s'affronter, les deux intrigants étaient voués à se flatter l'un l'autre. Ce qui n'était pas pour déplaire au Comte de Chalais. Mais son affection pour Madame de Montespan semblait lui faire oublier qu'elle devait partager certainement ces échanges avec d'autres courtisans qui pouvaient se vanter de recevoir son amitié.


- Accordez-moi dès lors l'attente de pouvoir partager en votre plaisante compagnie une promenade moins officielle, Madame. Déclara t-il aimablement à la Marquise avant que ceux-ci n'en arrive à l'instant des séparations.

- Et moi je m'acquitte, Madame.

Affirma Chalais sur un sourire en s'inclinant lentement devant la jeune femme qui n'était désormais plus très loin de ses appartements dont la hâte de les rejoindre était aisément concevable et devait être très certainement équivalente à celle du Comte. Il s'exécuta soigneusement à saluer avec respect et soin la Marquise de Montespan, il formula quelques salutations et exprima les formules d'usage. Ils regagnèrent en cet instant formel leur statut respectif. La favorite regagnait le territoire qui était le sien et le Comte de Chalais devait reprendre après cet interlude plaisant, son trajet coutumier. Epargner son air las, qui accentuait ses traits mal aimables, était un effort auquel sa fatigue était dans l'impossibilité de consentir. La Marquise lui céda le privilège de lui baiser la main. Il demeura un moment statique à observer la Marquise jusqu'à ce que celle-ci disparaisse totalement du couloir. Il lui jalousait les quelques minutes de sommeil qu'elle aurait d'avance sur lui.

Désormais seul, il s'autorisa à échapper un long bâillement, qui en venait à frôler la vulgarité. Chalais n'aurait pu supporter cette fatigue un instant de plus, sans redouter de perdre quelques unes de ses capacités mentales. Il retrouva devant son regard sombre, seule et unique obsession, cette jubilation que lui offrirait ce sommeil qui l'attendait impatiemment dans les draps de ses appartements. La réalité le rattrapa rapidement: il eut une grimace quand il se retrouva en haut de ses maudits escaliers à devoir descendre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gotham-city.actifforum.com/
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Un repenti?   Lun 28 Sep - 0:46

* La marquise éclata de rire en même temps que Chalais. Le "monsieur" qu'elle avait employé pour lui réondre semblait ne pas lui avoir convenu, aussi lui rétorqua-t-elle tout de go avec un petit sourire en coin. *

-Eh bien, je ne pensais pas à mal en employant le mot "monsieur", mais si vous l'aimez mieux, je pourrai à l'avenir vous appeler "madame"...

* Qu'elle aimait rire et dire des bétises! Et là, l'occasion était trop belle! Chalais lui tendait une perche qu'elle n'aurait pu ne pas utiliser. Fatigue ou pas, l'esprit était là. Que cet homme l'amusait, sous ses airs austères, à être un courtisan si peu semblable aux autres. Si la favorite était assaillie des flatteries des courtisans, elle n'en était pas duppe pour autant, et savait la plupart du temps reconnaitre les honnêtes gens, qui étaient fort peu nombreux, des hypocrites opportunistes. Mais en Chalais elle trouvait une âme intéressante avec qui elle appréciait converser. *

-Ce sera avec un plaisir non dissimulé, Monsieur de Chalais. Vous viendrez me sauver de la Reine, j'ose espérer, ajouta-t-elle avec une poine de malice.

* Puis, décidant ne plus le faire attendre, la marquise tendit sa main au Comte. Celui-ci executa le baise-main de rigueur, puis après l'avoir saluée poliment, salut auquel Athénaïs répondit de manière tout aussi courtoise, elle s'en alla dans ses quartiers, où ses bonnes vinrent l'aider à se changer, enfiler un deshabiller, et enfin retrouver son lit où elle s'installa confortablement et ne tarda pas à plonger dans un profond sommeil. *

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un repenti?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un repenti?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» et j'vais me battre pour reconstruire un apprenti repenti, et tant pis, si ça m'prend tout une vie.
» NINJA EE. reflexion d'un onni repenti (ou pas)
» Gne, le guetteur de rapines repenti
» un apprenti repenti , et tant pis, si ça me prend toute une vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Le château de Versailles: les extérieurs :: La chapelle-
Sauter vers: