L'Affaire des Poisons

1670, entre Messes Noires et sombres complots, pénétrez la plus effroyable affaire de tous les temps !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avant le levé (p.v.d'Aquin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Jeu 19 Mar - 21:19

* Louis avait passé une très mauvaise nuit. Il n'était pas le genre d'homme à être sensible à la douleur mais là il se sentait vraiment mal. Il n'avait pourtant pas mangé plus que d'habitude : un potage, gras roti de boeuf, salade, volaille gibier et petit roti,entrement de beurre, lard, gelée et jus de gigot , amandes et confitures. Ainsi que différents fruits et fromages. Cela avait été un repas comme les autres. Mais au bout de quelques heures il avait ressentit des brulures d'estomac. Il avait bu un chocolat et s'était ensuite couché pensant que ce mal passerait*

*Mais cela ne fut pas le cas. Il se réveilla plusieurs fois durant la nuit. La douleur lui transpersait le ventre et il devait aussi avoir de la fièvre car il avait chaud et la minute d'après il avait froid. Mais il était l'exemple et il n'avait pas droit à un moment de faiblesse.*

*La douleur était toujours aussi intense et elle ne diminuait pas, bien au contraire et malheureusement pour le souverain. Quand enfin la douleur commença à s'aténuer Louis ferma les yeux heureux de pouvoir se reposer un peu. Il faut dire qu'il avait un emploi du temps assez chargé durant la journée il fallait quand même qu'il dorme une heure ou deux afin de récupérer. Cela ne faisait même pas quelques secondes qu'il avait fermé les yeux que le valet vint le réveiller. *

*Voyant que le Roi avait une petite mine et était pale il lui proposa d'aller chercher d'Aquin qui était un médecin très compétant et en qui Louis avait une entière confiance. Il essaya de dormir un peu en attendant que d'Aquin vienne voir ce qui se passait*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Antoine d'Aquin
Rapia... et fier de l'être !
avatar

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 50 ans.
Grossesse:
7/9  (7/9)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Ven 20 Mar - 12:23

*Le premier valet, qui avait prévenu du réveil le Roi comme à son habitude, filait à travers les couloirs, droit vers les appartements du Sieur d'Aquin médecin de son état. Il toqua à la porte, deux coups, et se vit rapidement répondre :*.

"Je viens ! Un instant !".

*Et rétorqua alors d'une voix empressée par le drame :*

"Monsieur d'Aquin, pressez-vous ! Le Roi se plaind de curieux maux !".

*Un instant d'attente et de silence et le docteur ouvrit brusquement la porte de son appartement. Le col de son habit de médecin n'était pas encore mis ni même sa perruque. Ses cheveux bruns, torsadés en bataille sur la tête et l'oeil torve, il répliqua :*.

"Aucun mal n'est "curieux" pour un médecin", sourit-il.

*Puis, avant de refermer la porte et d'un air moins aimable :* "Patientez, Bertrand !".

*Le pauvre ère angoissé resta sur le pas de la porte au moins cinq bonnes minutes avant qu'il ne daigne la rouvrir. Soulagé enfin de le voir frais et dispos et lui sourit (niaisement) et l'en remercia à grand renfort d'attentions. D'Aquin le pria de le conduire jusqu'au Roi le plus vite possible, se composant une mine accablée par la nouvelle, soucieuse de l'état de sa Royale Majesté Toute Puissante. Trop occupé à lisser sa perruque -du cheveux d'Espagne, première qualité, achetée il y avait à peine deux semaines- Antoine n'entendait qu'à demi les babillements inquiets du petit valet qui tâchait d'expliquer, avec ses mots à lui, comment son Souverain se trouvait. Ce à quoi il répliquait par un "hum, hum" désintéressé mais minant, malgré tout, la réflexion...

L'homme ouvrit la porte et annonça, raide et droit comme un piquet*.

"Monsieur Antoine d'Aquin, Premier Médecin de la Reine et Médecin du Dauphin, Comte de Jouy-en-Josas".

*Tout gonflé par l'énonciation de ses titres, Antoine parvint jusqu'au chevet du Roi un grand sourire aux lèvres. Il y déposa aux pieds sa trousse de médecin, salua honorablement et louablement sa Majesté et demanda ainsi :*

"Votre Majesté m'a fait ainsi mander. Peut-Elle avoir la grâce et l'extrême obligeance de m'entretenir des maux qui La chagrine ?".


Dernière édition par Antoine d'Aquin le Mar 24 Mar - 10:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affairedespoisons.forumactif.org
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Ven 20 Mar - 20:11

* Louis était à moitié endormit lorsqu d'Aquin entra dans la pièce. Il ne savait pas si il rêvait ou si il était conscient. Il tourna la tête vers la porte ou il entendait parlé. Il ouvrit les yeux et vit d'Aquin. Malheureusement pour lui la douleur était toujours là et toujours aussi cuisante*

- D'Aquin je suis bien aise de vous voir. Mon estomac me fait atrocement souffrir et j'ai l'impression qu'un carrosse est passé sur ma tête.

*Il savait que d'Aquin trouverait un remède qui soulagerait sa douleur. Il fallait en revanche qu'il soit très vite remit sur pied car le royaume ne pouvait pas vivre sans son soleil. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Antoine d'Aquin
Rapia... et fier de l'être !
avatar

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 50 ans.
Grossesse:
7/9  (7/9)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Mar 24 Mar - 11:03

*La poitrine de d'Aquin fut soulevée par un puissant soupir puis il dodelina de la tête juste avant de relever avec délicatesse ses manches de dentelle. Il sourit à son Roi, rictus goguenard qu'il savait si bien faire, et ajouta :*.

"Je ne m'étonne guère. Vu ce que Sa Majesté a mangé au dîner dernier, il est normal que Son corps à un moment donné n'en puisse plus".

*Il passa ses mains le long de son bas ventre et commença à le palper tout en remontant au sternum, appuyant à des poings précis, l'oreille tendue au moindre cri*.

_________________
    "Il n'est de soutien pour personne...
    L'homme mange l'homme, mon ami".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affairedespoisons.forumactif.org
Athénaïs de Montespan
Trop belle pour toi !
Trop belle pour toi !
avatar

Nombre de messages : 1654
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Région Parisienne / Cannes

Feuille de personnage
Âge du personnage: 30
Grossesse:
0/9  (0/9)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Mar 24 Mar - 11:32

HJ: il va te vomir dessus ptdrr

_________________
* en cours de construction *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Mar 24 Mar - 21:24

hj: C'est sur toi que je vais vomir si tu continues xd

* Lorsque d'Aquin pressa sur le côté droit du ventre de Louis celui -ci sursauta à cause de la douleur *

- C'est là que la douleur est spécialement forte .

* Le mal qu'il ressentait n'était pas très déscriptible. Il était venu d'un coup et lorsque Louis avait des indigestions , la douleur était différente*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Antoine d'Aquin
Rapia... et fier de l'être !
avatar

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 50 ans.
Grossesse:
7/9  (7/9)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Ven 27 Mar - 21:13

HJ : *met son bavoir pour le coup, hahaha ! XD*


*D'Aquin tendit une moue sceptique puis poussa un profond soupir avant de tâter un peu plus ailleurs. Il leva les yeux sur son Monarque et ajouta d'un ton grave*.

"Depuis quand ces douleurs sont-elles présentes, votre Majesté ?".

*Il ne craignait que quelque chose d'effroyablement bénin ne lui soit advenu... Mauvais temps pour le commerce ces jours-ci*.

"De mémoire il ne me semble jamais Vous avoir opéré de l'appendicite... Ceci expliquerait cela dans la mesure où je Vous palpe de ce côté -il le refit pour la forme- et où Vous sursautez dans Votre douleur. Ce à quoi j'ajouterais qu'en cas de digestion difficile le mal n'en est qu'accrut...".

*Et de lui sourire désormais, l'oscultation accomplie*.

"Dites-moi tout que je lève le voile sur cette obscure affaire...".

_________________
    "Il n'est de soutien pour personne...
    L'homme mange l'homme, mon ami".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affairedespoisons.forumactif.org
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Sam 28 Mar - 15:42

- Cette atroce douleur à commencer en début de soirée. Je me suis dit qu'il était plus que probable que ceci soit une indigestion . Mais la douleur n'a cesser d'augmenter au lieu de diminuer, et maintenant que vous m'en faites par je constate que non vous ne m'avez jamais opéré de l'apendicite.

* Louis n'était pas très friant des opérations mais si il le fallait vraiment il le ferait De toute façon il n'avait pas le choix et d'Aqui arriverait à le remettre sur pied*

- Vous pouvez le faire tout de suite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Antoine d'Aquin
Rapia... et fier de l'être !
avatar

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 50 ans.
Grossesse:
7/9  (7/9)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Lun 30 Mar - 23:58

*D'Aquin ouvrit des yeux ronds comme des billes, surprise qu'il s'efforça d'instantanément dissimuler sous couvert d'un sourire aimable. Il se racla la gorge et reprit d'un air docte propre aux personnages de sa profession :*.

"Eh bien... j'imagine qu'il ne servira à rien de faire venir dans les minutes qui viennent les chirurgiens de Sa Majesté pour faire état de sa santé. Ainsi, certes bravons-nous le protocole, mais il est des entorces que l'on se doit de faire pour le bien d'un patient".

*Il inclina gracieusement la tête avant de se lever. Se dirigeant vers le premier valet, il glissa quelques mots à son oreille juste avant que ce dernier ne lui ouvre la porte et qu'il ne passe le seuil sans un mot, aucun.

Non loin d'un quart d'heure plus tard, il revenait. Mais pas seul cette fois-ci. Il était accompagné de trois de ses chirurgiens, rapidement apprêtés pour l'occasion et tout prêt à ausculter leur monarque. Ils entrèrent, annoncés par le valet, saluèrent le Roi et s'avançèrent vers son chevet. D'Aquin, quant à lui, fermait la marche comme un parfait maître de cérémonie -digne, sobre, silencieux.

Il les rejoignit également tandis qu'on lui cédait la place -privilège accordé à ceux qui avaient plus de galons, cela allait de soi... Il se pencha sur son divin patient, songeant que même Tout Puissant qu'il était il n'en demeurait pas moins mortel. Son souffle croisait presque le sien tandis qu'à ses côtés l'un des chirurgiens préparait une longue seringue d'anesthésiant*.

"Nous allons faire un bref voyage aux pays des songes, Votre Majesté, souffla-t-il avec douceur - on lui tendit l'instrument, et vous nous reviendrez sain et sauf...".

*Il choqua le compartiment détenant le liquide et fit jaillir celui-ci alors qu'un autre de ses confrères prenait la veine du Roi, préparant la piqure.
D'Aquin enfonça minutieusement l'aiguille dans son bras, injectant le produit, puis la retira.
A présent il l'observait, attendant que l'anesthésiant face son effet*.

"Sa Majesté dormira bientôt du sommeil du juste...
Et qu'Elle n'oublie jamais qu'Elle est entre de très bonnes mains".


*Il lui sourit alors pour toute fin*.

_________________
    "Il n'est de soutien pour personne...
    L'homme mange l'homme, mon ami".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affairedespoisons.forumactif.org
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Mar 31 Mar - 0:54

* Louis vit d'Aquin sortir et attendit. Le peu qu'il attendit lui sembla durer des heures interminable son mal ne se calmant pas du tout. Il tourna la tête et vit les chirurgiens entrer. Il se dit que c'était peut être la dernière chose qu'il verrait. Il avait confiance en d'Aquin mais pas vraiment dans les autres qui étaient avec lui. *

* Louis regarda la seringue que d'Aquin tenait dans sa main. Elle était assez impressionnante . Lorsqu il le piqua, louis ne sentit absolument rien mais lorsque celui ci injecta le produit une sorte de brûlure l'envahit . Comme si son sang c'était changer en feu. Il regarda d'Aquin qui lui pqrlqit et constata que le produit faisait assez rapidement effet. Ces paupières commencèrent à se fermer sans qu'il en ait le contrôle et sa^ns avoir eu le temps de dire une dernière phrase à d'Aquin il dormait déja*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Antoine d'Aquin
Rapia... et fier de l'être !
avatar

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 50 ans.
Grossesse:
7/9  (7/9)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Sam 11 Avr - 19:42

*L'opération ne serait sans doute pas facile à exécuter, mais Antoine avait l'habitude. Secondé des chirurgiens du Roi et de quelques de ses collègues il parviendrait rapidement à faire en sorte que leur Souverain s'en sorte pour le mieux. A peine fit-il l'insition qu'on commença à lui faire une première remarque... et non des moindres puisque le Roi reprenait peu à peu connaissance*.

"Sa Majesté..., balbutia le Docteur Senlis l'un des chirgurgiens, regardez, Docteur d'Aquin !".

*Antoine releva le nez et ses sourcils qui étaient alors froncés par la gêne occassionnée se rehaussèrent d'une traite, observant Louis s'échapper de son sommeil. Il tendit un regard à Marcin, médecin ordinaire du Roi, et lui fit signe de vérifier son état... L'homme se précipita vers son Monarque, tâta son pouls, pris sa température et ajouta d'une voix blanche :*.

"La fièvre augmente ! Le réveil est imminent, Docteur !".

*Le Premier Médecin déglutit. Impossible ! Son patient lui filait entre les doigts, tendant les bras vers une perte qui paraissait plus que sûre. D'Aquin observa le travail effectué jusque là et annonça d'une traite :*.

"Je viens à peine d'ouvrir, il me faut progresser !".

"Etes-vous devenu fou, d'Aquin ?! Répliqua Senlis derrière lui, son état appelle la défaillance de son mental aussi bien que de son corps !".

"Qu'y puis-je donc ?!!".

*Et il s'en retourna vers Louis sur lequel l'anesthésiant ne faisait plus aucun effet. Il savait que cette fièvre grandissante ne tarderait pas à le faire éminamment souffrir mais aussi à le plonger dans la divaguation. Il décocha un regard noir à Marcin, l'intimant d'un signe du menton à regagner sa place tandis qu'il s'adressait à Sa Majesté*.

"Votre Majesté... Votre Majesté m'entend-Elle ?".

*Il attendit un instant puis...*.

"Docteur Marcin, Docteur Lecourt, retenez-le qu'il ne se débatte...

Votre Majesté, la douleur risque d'être poignante".


*Ses yeux sombres empoignèrent les siens*.

"Je vous demande tout votre courage".

_________________
    "Il n'est de soutien pour personne...
    L'homme mange l'homme, mon ami".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affairedespoisons.forumactif.org
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Dim 19 Avr - 22:33

* Louis avait un peu de peine à comprendre ce qui se passait. Certe il reprenait conscience , mais pas aussi vite . Il ressentit une douleur horrible le transpercer et ne put s'empêcher de gémir fortement. La lame qui le traversa le déchira, la douleur était horrible. Est ce qu'il faisait un cauchemard ou est ce que ceci était réel ? Il ne savait plus ou il était.*

* Il essaya néemoins de se dégager de cette atroce douleur et bougea de façon à ce que cela cesse au plus vite. Il ne reconnut même pas la voix de d'Aquin qui lui parlait et lui disait que si la douleur était cuisante c'était normal. *

* A force que d'Aquin avançait dans son opération, Louis commençait à reprendre conscience et les autres chirurgiens qui l'assistait, commençaient très sérieusement à paniquer. Mais quels bandes de coires !!! Ils étaient prêt à laisser d'Aquin se débrouiller tout seul pour sauver leur peau*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Antoine d'Aquin
Rapia... et fier de l'être !
avatar

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 50 ans.
Grossesse:
7/9  (7/9)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Dim 26 Avr - 11:22

La douleur semblait de plus en plus prenante. Et pour cause ! L'anesthésiant n faisait pus aucun effet. D'Aquin observait tantôt la plaie qu'il venait de pratiquer, tantôt le visage souffreteux du Roi. Marcin et Lecourt, uant à eux, s'étaient déjà empoignés de Sa Majesté si bien ue l'on aurait pu croire à une scène de torture, la plus grande boucherie de tous les temps. Antoine, uant à lui, manquait de temps. Il fallait profiter du fait que le Roi était ncore ensommeillé pour pratiquer l'extraction. Combien lui restait-il ? Put-être cinq ou siw bonnes minutes, il n'en avait pas l'idée et perdait presque la notion du temps... qu'à cela ne tienne, il fallai se concentrer sur son souverain.

"Senlis. La pince, s'il vous plaît".

Ses doigts un peu tremblants tenait les ciseaus permettant de couper le morceau douloureux. Il les enfonça ans la chair béante de Louis, priant pour que la douleur n le fasse pas régir à l'extrême. Il trancha ce qu'il y avait à rtirer et se fit immédiatement offrir la pince tandis qu'un flot continu de sang s'échappait de la blessure.

"Epongez, Senlis !".

Il ne evait pas y avoir de grande différence netre ces deux hommes et pourtant le médecin ordinaire gardait la sensation qu'il lui parlait comme à un aide. Un peu piqué mais mettant cette hargne sur le compte de la tension ambiante, le docteur Senlis s'exécuta et épongea avec les linges. D'Aquin jeta un regard pr-dessus son épaule, cherchant Georges, l'assistant de Marcin venu leur prêter mains fortes. Comme de raison, ce fut lui qui se présenta sans même qu'on ne le lui ai dit.

"L'aiguille et le fil, Georges".

Le jeune homme inclina doucement la tête et se détourna pou fouiller dans la trousse de son maître. Il en sortit le nécessaire, muni également de lingettes qu'il tendit au Premier Médecin. Celui-ci l'en remercia.Et tandis qu'il s'apprêtait à refermer la plaie :

"Je peux le faire, Docteur d'Aquin".

Et le garçon mal assuré de faire face à son regard d'un air penaud.

"Vous prendrez mieux soin de Sa Majesté à ses côtés".

Antoine resta silencieux un instan puis comprit où il voulait en venir. Il jeta un regard à ses mains touts tremblantes puis ajouta après un temps sur un joli sourire :

"Certes, Georges. Officiez donc".

Et l'aiguille ainsi que le fil changèrent à nouveau de mains. Antoine se décala afin de lui laisser la place puis s'approcha de son Souverain que l'opération passée ne semblait plus air souffrir. D'ailleurs autant Marcin que Lecourt l'avaient libéré... Il prit place à ses côtés et se saisit de sa main droite couronnée de joyaux.

"Le plus dur est derrière vous, Votre Majesté. J'ai pu faire ce qu'il fallait...".

Et sur le regard légèrement courroucé des autres et les raclements de gorge.

"Je veux dire : nous avons pu faire ce qu'il fallait", termina-t-il en appuyant bien sur le "nous".

Il lança un regard mauvais et alentours à ses confrères, puis ses yeux d'obsidienne se portèrent sur Georges qui recousait la plaie avec attention.

"Voici un jeune homme à qui il faudra accorder quelques grâces", murmura-t-il à l'oreille de son Roi.


HJ : désolée j'ai pas le temps de corriger et faire la mise ne page mais je corrigerai tout à l'heure ! Merci

_________________
    "Il n'est de soutien pour personne...
    L'homme mange l'homme, mon ami".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affairedespoisons.forumactif.org
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Lun 4 Mai - 20:12

* Louis plongea dans le sommeil après que d'Aquin et ses confrères se soient éloignés. Il avait l'impression d'avoir fait un voyage en enfer et avoir eu tous les tourments que l'on pouvait infliger à un mortel. Son someille ne fut paas complet, ni réparateur d'ailleur. Il se réveilla souvent. Sa cicatrice lui faisant souffrire le martyre. Les points de sutures fraichement cousus, avaient une facheuse tendance à tirer un peu. Il finit quand même par ouvrire un oeil. Constatant qu'il était seul dans la pièce. Enfin c'est du moins ce qu'il croyait mais un valet veillait sur lui. *

* Voyant que Louis se réveilla, le vallet s'approcha de son souverrain qui lui avait fait faiblement, signe de venir à lui. Ce qu'il fit sans la moindre hésitation. Louis demanda à ce que l'on fasse venir d'Aquin auprès de lui. Il avait besoin de lui poser deux trois questions. Il voulait savoir comment cette opération c'était déroulée et savoir également pourquoi elle avait été si douloureuse. Il avait quand même subit un choc du fait que l'anesthésiant n'avait pas fait l'effet que d'Aquin et ses confrères auraient souhaité.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Antoine d'Aquin
Rapia... et fier de l'être !
avatar

Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 16/03/2009
Age : 30

Feuille de personnage
Âge du personnage: 50 ans.
Grossesse:
7/9  (7/9)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Mer 10 Juin - 10:32

[HJ : et d'Aquinou a mis un mois à venir XD].

On se concertait dans les appartements de d'Aquin. Plus que cela ! On s'inquiétait même ! L'anesthésiant utilisé lors de l'opération n'avait pas eu l'effet escompté si bien que Sa Majesté s'était réveillée durant la procédure. On parlait fort, même trop fort... Senlis s'emportait presque.

"Vous rendez-vous compte ?! Hurlait-il à son encontre, que le Roi a souffert de grands maux par votre négligeance !!".

Et Antoine d'écouter, avachi dans son fauteuil, un doigt plein de réflexion sur la bouche et le regard mauvais. Il n'avait dit mot depuis qu'ils avaient quitté le chevet de leur Souverain.

"Se permettre une dose aussi faible c'est... pardonnez-moi, c'est...".

"Criminel ?".

Il hasarda un sourire. Tendu, tendu le sourire, comme un dogue prêt à mordre.

"Criminel, Senlis, est-ce cela ? Est-ce là les mots que vous vouliez prononcer à mon encontre ?".

Le médecin ne dit mot... et l'autre se leva, bien décidé à se faire entendre malgré le poids de la fatigue et des ans pesant sur ses épaules. Tiens ! Peut-être s'offrirait-il ses petits souliers vernis et rembourré au fond de la semelle finalement...

"Vous vivez tous dans une crainte latente et palpable depuis la mort de Madame, ai-je tort ? Tout n'est plus que murmures à l'encontre des uns et des autres. "Qui a donc pu l'assassiner ?", "quelle drogue a pu venir à bout de cette femme si vertueuse ?"... Et enfin "qui ?". Et notre profession d'être montrée du doigt...".

"Certes, Docteur d'Aquin, reprit un autre colémonté, vous soulevez une crainte importante de notre société actuelle, notamment suite aux affaires d'empoisonnement qui auraient court de nos jours. Avouez seulement que cela reste préoccupant... Des drogues fatales que l'on administre aussi facilement... tandis qu'un médecin n'est pas capable de doser comme il le faut un somnifère".

"C'est VOUS qui m'avez mis dans de beaux draps en étant incapables de gérer la situation, s'égosilla Antoine doigt tendu et tremblant, c'est VOUS qui avez paniqué alors que Notre Roi se réveillait de son anesthésie. Je n'ai pu compter que sur ma maîtrise et le courage d'un petit sutureur pour le sauver...".

"Monsieur d'Aquin ?" Profila une toute petite voix derrière lui, avant de faire se retourner l'auguste personnage hors de ses gonds...

"QUOI ENCORE ???!".

Le petit valet ne put réprimer un frisson et ouvrit davantage la porte pour se présenter à eux.

"Le Roi demande à vous voir".

La colère du médecin retomba comme le lait sur le feu. Il baissa bras et yeux, contemplant le sol de marbre... qu'il devrait changer cependant ! Le vert n'était plus à la mode et partout l'on mettait du blanc. Peut-être demanderait-il à Marguerite son avis. Oh et puis... non !
Il redressa le museau, salua d'un signe de tête ses confrères, puis se détgourna d'eux sans plus adresser mot... Il suivit le petit valet.
La porte des appartements du Roi s'ouvrit et le jeune garçon annonça : "Monsieur Antoine d'Aquin, Premier Médecin de la Reine et Médecin du Dauphin, Comte de Jouy-en-Josas". Habitude, habitude... à force, il ne l'entendait plus. Il fit signe au jeune homme d'attendre derrière la porte tandis qu'il se pressait au chevet de son souverain, tatant son poul, contrôlant les battements de son coeur... allant même jusqu'à tasser un peu mieux ses oreillers. Il lui sourit. C'était une manie qu'il avait adoptée alors que le Roi n'était encore qu'un enfant, lorsque celui-ci se plaignait de "disparaître sous le duvet des coussins". Il se saisit de sa main, non comme un ami, prétendant, favoris l'aurait fait, mais plutôt comme un homme de science se serait permis. Et il ajouta d'une voix toute douce :


"Votre Majesté se remet-Elle mieux des effets de Son opération ?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://affairedespoisons.forumactif.org
Louis XIV
Lanceur de rumeurs !
Lanceur de rumeurs !
avatar

Nombre de messages : 455
Date d'inscription : 17/03/2009
Age : 32
Localisation : Clichy (92)

Feuille de personnage
Âge du personnage: 32
Grossesse:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   Jeu 11 Juin - 19:59

* Louis attendait patiemment son très cher médecin. Il voulait savoir ce qui c'était passé et pourquoi est ce qu'il avait autant souffert durant cette intervention. Il ne savait pas que l'anésthésian qu'on lui avait administré n'avait pas marché comme il aurait du. D'habitude, Louis n'était pas très sensible à la douleur,lorsqu'il était petit, il en avait vu un peu de toutes les couleurs et avait même faillit mourir, mais là il est vrai qu'il avait quand même eu du mal à ne pas hurler. Il espérait que d'Aquin pourrait répondre à toutes ces petites questions qui néenmoint le tracassait quand même un peu. Lorsqu d'Aquin entra, Louis constata qu'il était sur les nerfs. Il le reconnu à sa manière d'entrer. On aurait dit que son médecin voulait briser le placncher avec ses pieds. Il lui sourit quand même *

- Et bien je dois bien vous avouer que j'ai bien souffert durant cette opération. Avez vous une explication à me fournir?

* Il le regardait sans aucune méchanceté et sans aucun reproche. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/joannebacouni
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avant le levé (p.v.d'Aquin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant le levé (p.v.d'Aquin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "
» ARISTIDE SERA DE RETOUR AVANT LES ÉLECTIONS SELON IRA KURZBAN
» Avant garde ork
» Dépot d'arme/avant poste ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Affaire des Poisons :: Le château de Versailles: les intérieurs :: Les appartements Royaux :: Chambre du Roi-
Sauter vers: